zertzr’r

zertzr’r

Le corpus soumis à l’étude est composé de quatre textes. Le premier est un extrait de Pauline écrit en 1838 par Alexandre Dumas. Le second est La Débâcle écrit en 1 892 par Emile Zola. Le troisième texte à été écrit par André Malraux, en 1933 il s’agit de La Condition humaine et le dernier extrait est tiré d’ un Balcon en forêt écrit par Julien Gracq en 1958. A travers ces textes nous nous demanderons en quoi l’emploi du point de vue interne contribue-t-il à l’intensité dramatique de ces scènes.

Tout d’abord dans ces quatre extrais les héros sont confrontés à la mort. Dans le premier extrait Dumas raconte le combat qui Swipe to page oppose une tigresse dans cet extrait nous Dans le deuxième te assistons à la mort d de Malraux nous suiv or 3 to View zeval. Cependant t de vue interne. r Zola nous Condition Humaine révolutionnaire communiste Kyo qui vont le pousser au suicide. Alors que dans le dernier extra extrait un Balcon en Forêt de Julien Gracq, on à accès aux pensées du capitaine Grange qui est blessé.

Lors d’un moment épique ou émouvant le point de vue interne contribue à intensifier les émotions et les

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
pansées du personnage de sorte que le lecteur soit complétement identifié. Ce point de vue permet donc de dramatiser la scène. Comme on peut le constater dans le premier extrait le point de vue est externe, on n’assiste pas à la scène ce faisant nous somme détaché de l’action.

Nous ne connaissons rien des sentiments du compte et fait de faire planer le suspense sur l’issue du combat ne permet pas d’instaurer une intensité dramatique. A contrario dans les trois autres extralts le point de vue interne nous permet de comprendre leurs motivations au bord de la mort. Dans l’extrait de la Débâcle, nous comprenons pourquoi le soldat Rochas cherche à détruire le drapeaux français au péril de sa ie ou pourquoi le capitaine Grange reste au sol après avoir été touché.

Le fait de connaître leurs motivations et leurs sentiments rapproche le lecteur du personnage, du fait que le lecteur peut motivations et leurs sentiments rapproche le lecteur du personnage, du fait que le lecteur peut éprouvé de la compassion ou de la pitié pour le héro mourant. Dans l’extrait de La Condition Humain le prisonnier Kyo va mourir pour « donner un sens à sa vie b. Son suicide est une ultime tentative de garder sa dignité. Le lecteur va pouvoir comprendre le geste suicidaire de Kyo et faire preuve de compréhension face ? son choix.

Pour ces trois derniers textes le point de vue interne permet au lecteur d’accéder aux sentiments de ces personnages héroïques. Ce faisant le lecteur peut être émue face à la mort du soldat Rochas ou éprouver de la pitié face au Capltaine Grange qui est blessé ou de la compression face au suicide de Kyo. Ce sont ces sentiments apportés par le point de vue interne qui permettent de dramatiser la scène. Comme rextrait de Pauline n’est pas en point de vue interne, nous n’avons pas accès aux sentiment du comte c’est pour ca qu’il n’y a pas d’effet dramatique dans cette extrait.