URSS Staline1

URSS Staline1

L’URSS DE STALINE 1929-1941 l. Lire une image de propagande Il. La collectivisation de l’économie III. Un régime totalitaire Introduction : ! Après avoir remporté la guerre civile qui a suivi la to View révolution d’octobre – tentent de redresse momentané et partie u (Nouvelle politique É production agricole; – fondent PURSS en 1922. Lénine meurt en 1924. La question de sa succession se pose. or 12 NEP la Affiche pour le 17e congrès du parti communiste, 1934 Elle s’adresse aux membres du parti (donc au peuple), et fait le bilan de révolution d’octobre 1917 : la prise du Palais d’Hiver à Petrograd.

Détail 1 : que voit-on ?! Détail 2 : que voit-on ?! Les réalisations du régime : moyens de transports (trains, bateaux, avions de guerre), des grues, des barrages, des usines aux cheminées fumantes, des réservoirs, des hauts-fourneaux. Quelque chose manque pourtant . L’agriculture !! Curieux, non ?! Le responsable de cette réussite, Staline, secrétaire général du PCUS, héritier de Lénine, en uniforme de l’armee Rouge, confiant, tourné vers l’avenir. Le slogan-titre : « 1917-1934. Sous le nom de Lénine, il nous conduit vers la victoire !

Le peuple (des ouvriers, à casquettes) qui défile de auche (Lénine) à droite

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
(Staline), et soutient tout l’édifice de l’affiche (Staline s’appuie sur le peuple). Le peuple porte des bannières soutenant la politique de Staline continuant celle de Lénine : « Oui, bonjour à la force magnifique du prolétariat révolutionnaire mondial ! Camarade Staline » « Oui, bonjour au partl léniniste victorieux ! » 2 2 savoir, il faut la confronter aux faits ! A) L’arrivée au pouvoir de Staline B) La mise en place d’une économie socialiste D’après l’affiche, Staline était l’héritier de Lénine, et le continuateur de son œuvre.!

Mais qu’en pensait Lénine ?! Le « testament » de Lénine (notes dictées par Lénine en décembre 1922 – janvier 1923) « Le camarade Staline, devenu Secrétaire général, a maintenant un énorme pouvoir entre les mains et je ne suis pas certain qu’il sache user de ce pouvoir avec assez de prudence. D’autre part, le camarade Trotski, s’il est bien actuellement l’homme le plus capable, manifeste une trop grande confiance en lui et est trop attiré par le côté administratif des affaires.

Staline est trop brutal et ce défaut, parfaitement tolérable dans notre milieu et dans les relations entre nous les communistes, e l’est plus dans les fonctions de Secrétaire général. Je propose donc aux camarades d’étudier un moyen pour démettre Staline de ce poste et pour nommer à sa place un autre homme qui serait plus tolérant, plus loyal, plus poli et plus attentif envers les camardes, d ‘humeur moins capricieuse, etc. Ces traits peuvent sembler n’être q très puissant général du PCIJS);! Secrétaire – il est brutal, intolérant, capricieux, ni loyal ni poli.! Conclusion de Lénine ?! Il faut se débarrasser de Staline !! Léon Trotski (1879-1940)! joseph Staline (1879-1953)! Né dans une famille juive de la oyenne bourgeoisie, participe à la révolution d’octobre, organise l’Armée rouge qui remporte la guerre clvile. Fils d’un cordonnier géorgien, participe peu à la révolution d’octobre. Devient Secrétaire général du parti communiste, ce qui lui donne un grand pouvoir.

Partisan d’une révolution mondiale de I ‘industrialisation de l’URSS (contre la NEP de Lénine) Partisan de la NEP, veut 40F 12 dans son ensemble, et les transports, et l’agriculture. C’est donc par elle qu’il fallait commencer. » J. Staline, Doctrine de l’U. R. S. S. , 1938 Quels étaient les objectifs de la politique économique de Staline ? transformer I ‘URSS en pays industriel, en développant d’abord l’industrie lourde; – collectiviser et moderniser l’agriculture; bref construire une société socialiste. Avec quelle politique rompait-il ?

Avec la NEP (le retour limité au capitalisme) de Lénine. Quels étaient les moyens de la – le plan quinquennal; – la collectivisation de I ‘agriculture. – La collectivisation de l’agriculture : comment ? « Je veux parler du tournant radical opéré dans le développement de notre agriculture, allant de la petite économie individuelle arriérée à la grande agriculture collective avancée, au ravail de la terre en commun, aux stations de machines et tracteurs, aux kolkhozes basés sur la technique moderne, enfin aux sovkhozes géants pourvus de centaines de tracteurs et de moissonneuses-batteuses.

La réalisation du parti, ici, c ‘est que, dans nombre de régions, nous avons réussi à détourner les ma large voie… du travail collectif de la terre. » Staline, discours du 7 novembre 1929. Qu’est-ce que la collectivisation ? Le passage de la propriété individuelle privée à la propriété collective (d’État) des terres et du matériel agricole. Sous quelles formes ? la mécanisation avec des stations de matériels agricoles; – la création de kolkhozes et de sovkhozes. Kolkhoze : ferme où la terre, les outils, les machines sont détenus collectivement.

Les paysans vendent leur production à I ‘État Sovkhoze : ferme d’État où les paysans sont salariés de l’État. Contre qui ? Contre les « richards capitalistes » koulaks (paysans riches) – La collectivisation de l’agriculture : pourquoi ?! – La collectivisation de l’agriculture : à quel prix ?! Les résistances paysannes « Strictement confidentiel » « Du 17 décembre 1 929 au 14 février 1930, le Guepeou a ecensé 38 émeutes avec 251 70 articipants. L’immense majorité de ces émeutes e les opérations Nord. ? La grande famine organisée en Ukraine en 1932-1933. Rapport d ‘un responsable communiste de la région de Voronej à S. Ordjonikidzé, proche collaborateur de Staline (20 février 1930). LA DÉKOULAKISATION, Cest-à-dire la déportation ou la liquidation des koulaks (paysans riches), en fait de tous les paysans (et leurs familles) qui résistaient à la collectivisation (en détruisant récoltes et outils, en abattant le bétail) : 2 millions de déportés (200 000 à 300 000 morts), 6 millions de victimes de a famine. Les plans quinquennaux et l’industrialisation : Le Plan quinquennal (de 5 ans) : « L ‘usine de Noguinsk devait fournir une grande partie des cinquante millions de disques des phonographes annoncés au programme de 1935, soit 4 000 000, dont elle n ‘a pu fournir que 1 992 000. Mais les disques « de rebut » sont au nombre de 309 000. (Ces renseignements nous ont été donnés par la Pravda, 18 novembre 1936. ) En 1936, durant le premier trimestre, la production n’a été que de du chiffre prévu par le plan; durant le deuxième trimestre, de 32,8% et seulement de 26% pour le troisième. » Qu’est-ce que le Plan ?

Gide, Retouches à mon retour de I ‘URSS, Gallimard, 1937. On essaye aussi de motiver les ouvriers (pour qu ‘ils réalisent plus vite les normes du plan) par des exemples à suivre Le mineur Stakhanov et son équipe en 1935 : il aurait extrait, seul, en un jour, 14 fois plus de charbon que I ‘exigeait la norme du plan. Il devint un héros national faisant des tournées dans tout le pays. Le stakhanovisme (produire plus, plus vite) devint le mot d ‘ordre de toute I ‘industrie. En réalité c ‘était un montage de propagande. Quelles sont les régions qui se sont fortement industrialisées, où ont-elles situées ?

L ‘Oural et le Kouzbass, à I ‘Est (Sibérie), où l’on construit des villes nouvelles. Et les villes sont rebaptisées du nom de Staline.. Que peut-on dire du bilan des trois premiers plans ? Les plans privilégient ‘industrie lourde et les biens d’équipement, qui progressent fortement (mais de facon discontinue pour la cier). En B2 qui rajeunis les siècles Toi qui fais fleurir le printemps Toi qui fais vibrer les cordes musicales Tu es la fleur de mon printemps un solell reflété par des mlllions de cœurs humains. » Rashimov, poème publié dans le quotidien Pravda, 28 août 1936.

Le chef : à la barre du vaisseau URSS, 1939 Le « petit père des peuples » : on peut lire : « Grâce à notre bien-aimé Staline, nos enfants grandissent dans la joie et la prospérité » Le guide : dans les rues, 7/11/1937 B) L’encadrement de la société! « Pourquoi sont-ils si enthousiastes ? me demandai-je. Ils sont pauvrement vêtus. Ils ne sont même pas bien nourris. Tous ont l’air affamés Je songe à la méthode communiste : s ’emparer des enfants dès la crèche, les suivre dans les jardins d’enfants puis à l’école, les enrôler ensuite dans les Pionniers et les jeunes komsomols.

Toujours les tenir en main par une propagande incessante ! La propagande ! La propagande ! Par la TSF, le film, I image, I ‘affiche, le manuel, elle les poursuit partout. » Walter Citrine, À la recherche de la vérité en Russie, 1937.! Comment la société est-elle encadrée ? 2 Notre industrie alimentaire a été organisée de telle manière, grâce à I ‘immense et géniale attention du camarade Staline, qu ‘elle donne au peuple les produits les plus nourrissants, les plus hygiéniques et les meilleurs. » Pravda, 2 août 1 936 « 25 janvier 1938 au matin. À Moscou, les produits alimentaires manquent.

Inquiétude et perplexité. Il n’y a pas toujours du beurre, du poisson, de la semoule. Le pain noir est de mauvaise qualité. Le hareng a disparu. Les ménagères s ‘émeuvent et se plaingnent de plus en plus. » Journal de Vladimir Vernadski Pourquoi la société est-elle encadrée ? Il s ‘agit de contrôler la vie et les pensées de tous les membres de la société, pour forger un « homme nouveau ». L’URSS est un État totalitaire. D’autres exemples : les parades militaires ou sportives Anniversaire de la Révolution d ‘Octobre à Lenlngrad en 1938 Grande parade de la jeunesse soviétique sur la place Ro