Un Sport Qui Cogne

Un Sport Qui Cogne

Titre Intro un sport qui cogne Sujet amené plusieurs sports sont des sports de contact. Mais des recherches ont démontré que le football est un des sports avec le plus de blessure, comme des commotions cérébrales. Sujet posé mettons•nous inutilement en danger la vie de nos jeunes ? A cette question je répondrai avec la question de pourquoi laisser des jeunes jouer à un sport qui peut leur être fatal ? er argument tous à ce que les diri des haut taux de co Charles Meffe, qui es Sni* to nextÇEge ent nd probablement c soient au courant ment M. Jean- e semble pas au ourant du manque de sp Cialistes pour diagnostiquer et soigner les commotions cérébrales. Ne serait-il pas normal d’avoir des dirigeants informé des problèmes de commotions dans leur spart. Mais a bien y penser, pourquoi m. Meffe devrait se soucier des problèmes de commotions, il n’est pas dans son devoir de veiller à la sécurité des joueurs voyons.

Concluslon partielle bref les dirigeants de football Québec sont très peu conscient des dangers, devrait-on exiger d’avoir des dirigeants plus conscient de la problématique ? 2e argument en seco Swipe to vlew next page second lieu, les écoles qui ont

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
des équipes de football dans eur institutions devrait évidement avoir des règles strictes concernant les commotions. Plusieurs statistiques démontrent que les joueurs sont souvent blessés mals continuent de jouer et ont de gros prob èmes après leur partie.

Environ 1 joueur sur 5 a au moins une commotion durant leur saison. Mais malheureusement 80% des commotions ne sont pas diagnostiquer. Alors évidemment le nombre de commotions au Québec serait beaucoup plus élevé. Toutes ses statistiques démontrent que le Québec à au moins 10 ans de retard pour diagnostiquer et prévenir les commotions comparativement au autre pays ou le football est populaire. Concluslon partielle En somme, les écoles devraient être plus avancé pour la sécurité des jeunes.

Conclusion Reformulation de la thèse en conclusion, pourquoi laisser nos jeunes jouer au football, si ce sport peut leur être fatal ? Résumé des arguments le fait que les dirigeants de ce sport ne semblent pas au courant des dangers de ses sport. Et les problèmes que les écoles ne soient pas préventive face aux commotions devrait nous inquiéter. Ouverture la solution serait, selon moi de réglementer plus ce sport. Ce qui pourrait sauver un grand drame fatal de blessure mortel au Québec au football.