Un été pour mourir

Un été pour mourir

Vanguestaine Amélie Français Cercle de lecture (Novembre) : un été pour mourir de Lois Lowry. pour tous les élèves : l. Titre . Un été pour mourir. 13/11/2014 N014 Interro n Nom de l’auteur + biographie + autres ouvrages : Lois Lowry est américaine et est née en 1937 à Honolulu dans Ille de Hawaï. Mère d enfants mais avant c I or 4 photographe. Elle a p lié Sni* to View pour la jeunesse, elle la maladie mentale, I t écrivain pour ndépendante et s, dans ses oeuvres me l’adoption, uristes,…

Elle a également écrit d’autres livres comme « The Giver « Le garçon qui se taisait et bien d’autres. UN ÉTÉ POUR MOURIR, son premier roman, est une fiction inspirée de la mort prématurée de sa sœur et de son retentissement sur tous les membres de sa famille. Nom du traducteur En 1986 J. Gravière traduit pour la première fos son roman puls en 2007 Laurence Kiefé le retraduit. Maison + date d’édition : Publié par la maison d’édition Casterman, le livre sort pour la toute première fois en 1977 en Amérique. Ensuite il sera traduit une première fois en 1986 et une deuxième fois en 2007.

La Swlpe to vlew

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
next page La nouvelle traduction sera alors mit en vente qu’à partir d’avril 010. Genre du livre : C’est un roman psychologique. (un roman psychologique est un roman qui étudie la psychologie d’un personnage). 2. Avis personnel : Ce livre je l’ai bien aimée. C’est un livre simple mais riche en émotion, on passe du rire à la tristesse en un clin d’œil. Il parle d’une fille qui est malade est qui va décédée et sa sœur va être profondément triste même si elles ne s’entendaient pas ensemble. 3. Qu’set-ce qui t’a poussé à lire le livre ?

Le regrettes-tu ? Pourquoi ? : j’ai choisit ce livre parce que je Pavait déjà lu et que je l’avais bien aimé. Je ne regrette pas de l’avoir lu une deuxième fois parce que c’est une belle histoire et vrai. Présentation d’un des points : 1. Présentation d’un des personnages principaux : Margaret Chalmers (Meg) est une fille de treize ans de qui la sœur meurt à cause du cancer de la leucémie. Meg adore aussl la photographie et elle apprend à Will Banks à photographier. Elle n’est pas si belle comme sa sœur et elle n’a pas beaucoup d’amis.

Elle est impatiente et inquiète, pleine de doute et de crainte que ses rêves sombrent un jour. Elle est parfois en colère à propos de rien et souvent malheureuse à propos de tout. Présentation de la couverture . Oui, la couverture est illustrée. On voit sur la couverture deux personnages, les deux personnages principaux, Meg et Molly. Molly est la fille derrière avec un pull à carreaux, el PAG » OF d deux personnages principaux, Meg et Molly. Molly est la fille derrière avec un pull à carreaux, elle est brune avec des lunettes et tient un appareil photos entre ses mains, c’est la sœur de Meg.

Et celle devant, c ‘est Meg la sœur de Molly, elle est blonde au yeux bleu et a le cancer de la leucémie. Elles sont toutes les deux devant leur nouvelle maison, dans le jardin, à la campagne au alme pour que leur père puisse finir d’écrire son livre. 2. Présentation d’un passage de l’histoire De la page 82 à 83. Je me suis tue aussi longtemps que j’ai pu. Mais un soir, pendant le diner, leur seul et unique sujet de conversation, c’était un truc qui s’appelait cyclophosphamide.

Je crois ne plus jamais avoir entendu le mot « cyclophosphamide et pendant un certalns temps, ils ont abordé divers sujets et la vie est redevenue à peu près normale. (Cyclophosphamide est une molécule anticancéreuse utilisée dans le traitement du cancer du sein et de l’ovaire, de certains cancers du poumon,… Il fait également artie des chimiothérapies et est utilisées notamment en hématologie). Pourquoi : Lorsque quelqu’un de la famille est la malade doit-on mettre toute sa vie entre parenthèse pour le malade. Les autres doivent-ils passer au second plan ?

La vie doit-elle s’arrêter ? Doit-on se focaliser seulement sur le malade et la maladie ? Doit- on dire et expliquer ce qu’il arrive aux enfants qui savent qu’en même qui se passe quelque chose de grave ? Présentation d arrive aux enfants qui savent qu’en même qui se passe quelque chose de grave ? Présentation de l’action : a. Réaction de Meg contre la maladie de sa sœur qui focalise oute l’attention de ses parents qui et finit par être le seul centre dintérët de toute chose : -Discussions -Déroulement de la journée -Occupations-Activités des personnes b. n soir fin de journée. Lorsque à table, on raconte chacun ? son tour ce qu’il s’est passé pendant la journée. c. Dans la cuisine, à table. d. Elle commence calmement. Meg se tait, ne dit rien mais ? force d’entendre le nom de ce médicament qui fait référence à la maladie de sa sœur elle n’en peut plus MALADIE… MALADIE.. e. Cela fait réagir ses parents ils ont pris conscience que Meg était là, est là et sera là. Avant, pendant et après la Maladie de Molly. Et qu’il fallait conjuguer les deux. 3.

Présentation d’une idée, dun thème, d’une réflexion : Thème : Vivre avec la mort. Q. I. Est-ce facile de vivre avec quelqu’un qui peut mourir à tout moment d’un cancer ? Q. 2. Comment lui donner du moral et de la force pour vaincre cette maladie ? Q. 3. Doit-on arrêter de « vivre » avec quelqu’un qui va mourir ? Doit-on arrêter de s’épanouir si on sait que la personne va mourir ou doit-on faire semblant ? Q. 4. Doit-on faire beaucoup de changement ? (Nourriture…. ) Q. 5. Comment vit-on après la mort d’une personne malade ?