Travail 1

Travail 1

TRAVAIL ARGUMENTATIF 1 La Justice or 5 Sni* to View Travail présenté ? Monsieur Jean-François Dion Shirley Vuong Philosophie et rationalité de la légalisation de la marijuana emporte ce débat. En effet, c’est la décision à laquelle nous nous sommes entendus en cours, mais ce n’est pas le cas pour tous. Nous n’avons que simplement imité les États-uniens. Or, cela me mène à penser à la justice. Devrais- ce être du cas par cas ou devrait ton avoir des règles et des lois qui s’applique à tous dans le monde ?

Dans une telle question, les sophistes seraient les premiers ? défendre l’idée du cas par cas, aussi connu sous le nom de relativisme. Le relativisme est une doctrine philosophique qui affirme que tout est relatif, ce qui veut dire que rien n’est absolu. L’homme est la mesure de toutes choses. » Cette phrase nous dit que la vérité est seulement humaine puisqu’elle est limitée et ne peut dépasser le système sensoriel. Or, si on ne peut dépasser le système sensoriel, notre perception est donc très limitée. Cela nous dit que la vérité n’est qu’humaine.

De plus, le relativisme affirme que nos jugements ne peuvent robablement pas révéler la vérité absolue puisqu’on ne

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
peut pas l’atteindre. Donc, la vérité absolue universelle n’existe pas. Or, cela veut dire que toute perception est vraie. La sophistique dit que la vérité est multiple, que l’être est multiple parce que l’apparence est multiple. Ils affirment cela parce que pour eux, nous avons tous chacun notre point de vue formé sur notre propre perception de la vérité et que no nous avons tous chacun notre point de vue formé sur notre propre perception de la vérité et que nous avons tous raisons.

Même si nous sommes rassemblés, chacun à sa perception des choses, mais ce sera du cas par cas entre communauté à la place d’entre chaque individu, aussi appeler du relativisme collectif et du relativisme subjectif ou radical. Or, bien que chacun ait sa vision du monde, on peut tout de même s’entendre sur des conventions à travers les débats. Ce qui fonde la convention c’est le débat et, d’après la sophistique, un débat public doit être serein, lent et calme. Seulement lorsque les meilleurs arguments auraient étés prononcés, il sera temps de écider se qui convient à Pintérêt collectif.

Ce qui est décidé est accepter car elle sera juge juste. Cependant, il ne faut pas oublier que le résu tat obtenu reste relatif à cette communauté. Bien que ça reste relatif à cette communauté, on finit par s’entendre sur les lois ainsi que la justice qui convient à la société présente. Enfin, selon les sophistes, la justice est un artifice qui devrait être du cas par cas. En autres mots la justice est une création de l’homme qui est un sujet à traiter avec relativisme. À l’opposé, l’universalisme dit que tout le monde est égal donc out le monde devrait avoir les mêmes regles, lois et conventions.

C’est vrai que la vérité est multiple, l’être est multiple parce que l’apparence est mult conventions. Cest vrai que la vérité est multiple, l’être est multiple parce que l’apparence est multiple, mais nous sommes tous humains, nous avons tous les mêmes besoins de base comme se nourrir ou se vêtir. Il serait donc logique d’y dédulre que les règles et lois à décider et/ou appliquer doivent être pour toutes les communautés. En plus, les humains partagent tous les mêmes caractéristiques naturelles : la rationalité et l’amitié. Entre peuple, nous partageons les coutumes et l’identité/l’ethnie.

Ces caractéristiques sont une autre raison de penser que les lois peuvent très bien être universelles et que tout ne tourne pas juste autour de son petit nombril. Pour être capable de s’entendre sur des conventions universelles, il faut que toutes les communautés commencent par tous se mettre au même niveau. Ce serait comme former une géante communauté uni. Certes, il serait utopique de pouvoir créer une énorme communauté rassemblée puisque notre monde est composé e nombreux peuples ayant des coutumes et des ethnies différentes.

Cela rend l’union plus difficile puisque quelque chose pourrait être acceptable pour un peuple, mais pas pour l’autre. Ce désaccord est à cause des différentes perceptions de ce qui est des peuples. Bien qu’il y a des sujets où il y aurait des désaccords, la justice n’est pas relative, contrairement à ce qu’affirme les sophistes, car nous sommes tous des humain PAGF pas relative, contrairement à ce qu’affirme les sophistes, car nous sommes tous des humain à la base donc il est logique de dire qu’il a des points où tout le monde peut s’entendre sur une seule et unique convention.

Or, puisqu’il est possible de s’entendre sur une seule et unique convention, affirmer que la justice est un sujet relatif serait faux. La sophistique affirme que le résultat obtenue à la fin d’un débat reste toujours relatif à la communauté concerné pas cette convention, mais si la communauté concernée est le rassemblement de tout les peuples du monde, cela voudrait dire que le résultat obtenu à la fin du débat est relatif au rassemblement de tout les peuples du monde. Tout compte fait, e serait de dire que le résultat obtenu est relatif à tout le monde.

Cela ne serait-il pas la même chose que dire que la convention obtenu est universelle puisqu’elle concerne tout le monde ? Puisqu’une convention obtenue peut être universelle, on peut dire que la justice est objective et universelle. Cependant, ce n’est pas parce que c’est possible pour une convention que c’est possible pour toutes conventions puisque les différences de coutumes et d’ethnie, créer des différences dans la perception de la justice. On peut donc affirmer que la justice est universelle jusqu’à une certaine mesure.