TPE L Eau

TPE L Eau

Il) Des conséquences A) L’agriculture une grande consommatrice en eau. Au milieu du vingtième siècle, certaines pratiques agricoles ou agro-industrielles, ont par leurs excès, déclenché des dégats environnementaux, sociaux et économiques Un autre problème provient du fait que la majeure partie des réserves en eau est utilisée pour l’industrie et I’ agriculture, une partie minime étant allouée aux foyers. A défaut d’un rééquilibrage de la c sont donc face à un Les frontières des Et or Sni* to View ains pays du Sud la soif. tager des ressources d’eau communes, qui peuvent taire naitre des ensions et des concurrences entre pays Il existe des tensions entre des Etats traversés par un même fleuve. Le pays qui se situe en amont du fleuve contrôle une ressource essentielle du pays situé en aval : la construction d’un barrage ou la pollution des eaux entraine des conséquences directes sur le cours d’eau en aval (la Turquie vis-à-vis de la Syrie et de l’Irak avec l’Euphrate).

Des Etats partageant une même nappe phréatique peuvent égalemen Swipe to vlew next page également se concurrencer dans la consommation de ses B) Des maladies hydriques. L’alimentation en eau potable est réduite, et les ressources en au sont polluées, dans

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
des régions menacées : les populations tombent malades en buvant celle-ci et peuvent dans certains cas en mourir. L’ eau est une ressource inégalement répartie sur Terre, le manque d’ eau,et surtout l’ eau sale qui entraîne davantage des maladies ou la mort.

L’ eau viciée est la première cause de mortalité dans le monde. En effet les réseaux d’assainissement sont encore quasi-inexistants dans une large partie du monde. De plus un certains nombres d’entreprises privées implantées dans les pays du Sud ne respectent pas les normes environnementales et rejettent dans les rivières des roduits très toxiques, à la source de nombreuses maladies graves. Les besoins humains en eau sont à la fois physiologiques, sanitaires et sociaux.

L’eau est nécessaire pour Phydratation du corps, pour l’hygiène personnelle et domestique, pour l’évacuation des déchets, en particulier organiques. L’accès à l’eau est rendu possible, ou non, par l’existence d’infrastructures très complexes, qui nécessitent une maintenance régulière et spécialisée, ainsi que des sources capables de répondre aux besoins de populations plus ou moins importantes. sources capables de répondre aux besoins de populations plus u moins importantes.

Or, le vingtième siècle est caractérisé par de grands gasplllages de cette ressource, notamment pour les loisirs dans les pays les plus riches, mais aussi par l’habitude dune consommation très supérieure aux besoins réels. À l’inverse, les besoins augmentent dans les pays en développement, mais les capacités d’accès à l’eau potable ne sont pas garanties pour tous. Une maladie hydrique est provoquée par l’ingestion ou le contact avec une eau insalubre, en particulier lorsqu’elle a été contaminée par des déjections.

En effet, de nombreux organismes esponsables de maladies chez l’Homme passent une partie de leur cycle de vie dans les excréments et urines humaines ou animales. Ces organismes sont pour la plupart microscopiques. La contamination peut avoir lieu de différentes façons – consommation d’une eau contaminée par des matières fécales ; – contact des mains sales avec la bouche ; – fertilisation des terres agricoles avec des eaux d’égouts ; – contamination par un hôte intermédiaire (exemple : le moustique) , pénétration au travers de la peau (source : Safe Drinking Water, S. E. Hrudey, E. J. Hrudey, Hardback, 2004).