TP Essai de traction 2

TP Essai de traction 2

TP : ESSAI DE TRACTION l- Principe : Un essai de traction est une expérience de physique qui permet de mesurer le degré de résistance à la rupture d’un matériau quelconque. Cet essai ou expérience consiste à placer une petite barre du matériau à étudier entre les mâchoires d’une machine de traction qui tire sur la barre jusqu’? sa rupture. On enregistre l’allongement et la force appliquée, que l’on convertit ensuite en déformation et contrainte.

On obtient alors le graphe suivant : Sni* to View Zone d’écrouissage Courbe de traction L’essai de traction do or 3 portantes : ?? Le module de Young E ou module d’ lasticité longitudinale ; • La limite élastique Re ou Oe qui sert à caractériser un domaine conventionnel de réversibilité , • La limite à la rupture Rm ou om ; • L’allongement à la rupture A, qui mesure la capacité d’un matériau à s’allonger sous charge avant sa rupture, propriété intéressante dans certaines applications ; • Le coefficient de Poisson, qui chiffre la variation de volume induite par la déformation des matériaux dans le domaine élastique. ll- Objectif Réaliser un essai de traction sur des éprouvettes composites. argeur et l’épaisseur de l’éprouvette et rentrer ces

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
valeurs dans l’onglet « Aspect série 2. Placer l’éprouvette dans le mors de la traverse mobile (on pourra s’aider des touches de montée/descente manuelle de la traverse mobile).

Initialiser le capteur deffort (touche F2 ou le bouton « Force 0 une fois cette opération effectuée. ATTENTION : ne pas utiliser les touches de montée/descente situées à coté du bouton d’arrêt d’urgence. 3. Toujours à l’aide des touches montée/descente manuelle de la traverse mobile, positionner réprouvette dans le mors de la traverse fixe. A l’issue de cette manœuvre, l’éprouvette est verticale et parfaitement positionnée au centre des deux mors. 4. Valider « l’écartement actuel comme position initiale » (touche A dans l’onglet « Assistantposition initiale 5. Dans fonglet « Assistant » explorer les différents sous onglets (sans rien modifier ! et donner, la vitesse de l’essai, le rôle de la pré-charge ainsi que sa valeur, le critère de fin d’essai, la méthode de détermination du module d’Young. 6. Revenir dans l’onglet « Aspect série » et démarrer l’essai de traction (touche MAJ+FIO ou touche « début »). La courbe de traction représentant la contrainte normale en fonction de la déformation longitudlnale apparait ? l’écran. L’essai s’arrête lors de la rupture de l’éprouvette. 7. Cliqu déformation longitudinale apparait à l’écran. L’essai 7. Cliquer sur l’onglet « Graphique d’essai » et commenter les droites bleues de construction. 8. Retirer les deux morceaux de l’éprouvette et refaire un essai de traction avec une deuxième éprouvette (reprendre à partir de la question 1). 9.

Dans Ponglet « Assistant » compléter les paramètres pour le procès verbal en ndiquant vos noms, votre groupe et le matériau testé. 10. Imprimer le procès verbal et donner la valeur du module dYoung, de la limite élastique, la contrainte de rupture, la longueur après rupture et l’allongement après rupture du matériau (compléter le document réponses). Localiser la zone de comportement élastique, la zone d’écrouissage et la zone de striction. Document réponse : Question 5 : Vitesse de l’essai : Rôle de la pré-charge : Valeur de la pré-charge : Critère de fin d’essai : Méthode de détermination du module d’Young : Question 7 : Commenter :