Th Rmodynamique

Th Rmodynamique

Th Rmodynamique Thermodynamique Science dédiée à l’étude de tous les phénomènes Intervenir la chaleur, le travail et l’énergie en général La thermodynamique esr_ bâtie sur 4 principes fondamentaux • Le principe zéro définit la notion de Fiche De Lecture Du CID Premium Pernel Nicolas Ache de lecture du CID de P. CorneiIIe Biographie : HIS de la haute bourgeoisie, Pierre Corneille a fait de brillantes étude chez les jésuites et exerce la charge d’avocat pendant vingt ans, II se fait d’abord connaitre et app,..

D’un mande à l’autre, vers un mande complexe ? pA5) 1) Apres 1945 et notamment partlr de 1947, le monde accueille une organlsatlon bien différente des précédentes. Nous obseoyer la séparation et l’appariti… Inconnu A Cette Adresse Inconnu à cette adresse Katherine Kressman Taylor Introduction Inconnu à cette adresse est une nouvelle épistolaire , composée de 18 lettres un et une enveloppe fermé il S’agit d’une fictive DISSERT Sujet Faut-il se battre pour être reconnu par autrui ?

La reconnaissance par autrui se veut constructive de notre identité puisqu’elle assure notre rapport u monde, Elle représente un des fondements des relations avec autrui, elle cours 1 51 802 (collisions élastiques) IN vx 22 mdSdt v 2 o rnv2 dS

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
dt n 2mdSdt n nvnv n 2mdSdt La force appliquée résultante vaut : Or p D rnv énergie cinétique OF d’échange d’énergie et de matière) Conversion de l’énergie IIJTI Grenoble – Mesures Physiques Vocabulaire Équilibre du système : stabil•té spatiale et temporelle de son état • Equilibre thermique • Equilibre mecanique • Equilibre chimique Etat du système : ensemble des paramètres nécessaires pour décrire e système à équilibre Exemple pour une masse de gaz : pression, température, volume Équation d’état : équation vérifiée par tous les états d’équilibre du système Pour un gaz quelconque : f(p,V,T) O Pour un gaz parfait : PV = nRT Transformation : évolution d’un système entre deux états équilibre (Pi,Vi, i) Energie interne du système, U . omme des énergies microscopiques (cinétiques et potentielles) des différents constituants du système Fonctions d’état une fonction d’état X est une uantité arfaitement définie par l’état du système. PAGF 3 OF ifférentielle totale exacte. dxi dxnnai dxiClCl iOj0i Les coefficients de la différentielle sont les dérivées partielles de la fonction d’état. Conséquence : Théorème de Schwarz Les dérivées croisées des coefficients sont égales. p 2 nxnn dxnnn CID dxi Cl X2 D XI Di0i Remarques : Toujours le produit d’une variable intensive (indépendante de la taille du système) (ex . p, T, vmass , vmol , M, et d’une variation de variable extensive (dépendante de la taille du système) (ex : m, n, V, U… ) IUT 1 Grenoble – Mesures Physiques Le premier principe : système ouvert

Cas d’un système ouvert (cas le plus fréquent des machines) : dm2 Pendant l’intervalle de temps dt : C] dmi nui dm 1 dm3 dm4 Il vient donc . PAGF s OF systèmes ouverts. Chaleur échangée et entropie La chaleur est associée à l’existence de la température T (variable intensive) et pas nécessairement une variation de température mais e = OOC = Cst Il existe donc une variable extensive S telle que Cette variable, appelée entropie, est une fonction d’état. L’entropie quantifie 1’« ordre » du système. Eau liquide à 200C : ordre local glace à -ITC : rdre à longue distance L’entropie est en général une fonction croissante de la température.

Diagrammes thermodynamiques et énergies 1 er principe CIU C] Q C]Wfluide (système fermé PAGF OF n dVO CV dT O Cdv CV dp hdp dT2T op OCT dp Odv O Odp op nov ovo p CV et Cp sont les capacités thermiques à volume et pression constants D, h, À et sont appelés des chaleurs latentes. Ces coefficients sont fonction des variables d’états et caractérisent le système. L’expression de BQ à choisir est fonction de la transformation étudiée. Conversion de ‘énergie Calcul des coefficients cal PAGF 7 OF reste donc une étape d’intégration au cas par cas… Calcul des coefficients calorimétriques Quelques relations supplémentaires, bien utiles 6Q:cpdTû n cpdT CT dp O CV dT OT dV opa 8 OF CV sont uniquement fonction de la température et diffèrent d’une constante. Pour les connaître précisément, il nous faut connaître U (ou S).

Cas des gaz parfaits La théorie cinétique des gaz nous dit que U est proportionnelle ? • H est également proportionnel à T. • Cp et CV sont des constantes. Gaz parfait monoatomique diatomique uelconque Energie interne, IJ Enthalpie, H Capacité thermique à volume constant CV à pression constante Cp Rapport des capacités thermiques C] cp cv On introduit souvent par la relation de Reech le coefficient couplée à la relation de Mayer on obtient des expression Iables pour tous les eaz PAGF successifs sont parfaitement connus et vérifient l’équation d’état. dm • La transformation peut être interrompue et parcourue en sens inverse.

Toute l’énergie échangée l’extérieur peut être « restituée La transformation réversible est très difficile à réaliser. Elle tient plus lieu de concept que d’une réalisation expérimentale On peut néanmoins s’en approcher lors de transformations lentes et contrôlées comme une succession de transformations infinitésimales réversibles (quasi-statique). IIJTI Grenoble – Mesures physiques Transformations irréversibles Transformations que l’on ne peut parcourir à l’identique en sens Inverse • caractère spontanée des transformations car associées à des états hors équilibre • transformation quasi-statique (à l’équilibre) mais impliquant des processus dissipatifs. ? (ne peut être représenté)