Technique de six chapeaux

Technique de six chapeaux

hYdZ 61 processus et technlques de créativité gt] Z A BdCAEI<1G DOG ÉG dGZEESIG CütJG ËC 929 8GEüCWC? + Âz ? SICÂZ ÉC CÔÂüCWG? + ÉC Ôd2ZDG tlüC ÔdÜDC zq Dd2DŒeeZE +dÂlGdE DSÀDZ? G AÉÂDfGG E or 17 DüADG CG ces üA *À+ZdG Éz DGE ÉCZd2 12üG+E DdGeC? i dADDZdf 'd eG dAËA9f CIG ezd OC ËZüG+ DdCAEl ICDSEaZC8 ÉC DdCAE ÉG DSADGAZd2 Sommaire Introduction • T Techniques de déformation•e 2. Techniques de rencontres forcées'Q Techniques projectives 'Q 4.

Techniques oniriques ‘j Techniques graphiques et corporelles ‘j Famille technique 3 – Le brainstorming B. Famille technique 2 – Les techniques analogiques c. D. Famille technique 4 – La méthode de la pensée latérale : Famille technique 5- La th PAGF 17 Outils de supports’ 66 Etudes de cas 2 : La méthode de six chapeaux Tt A. Définition . Les effets de chaque chapeau•ost Objectifs: ‘6T Domaines d’utilisations : Etapes de mise en place et conseils VII.

Bibliographie/Webographie ‘6Q Conclusion • 634 Comment gérer des idées ? », quel processus suivent ces dernières pour aboutir à une innovation? , quelles sont les techniques de créativités les plus utilisées pour stimuler la roduction des idées? Ce sont autant de questions dont j’essayerai de d’y

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
apporter des réponses dans le présent rapport La première partie de ce rapport traitera le processus créatif et les quatre étapes nécessaires pour une meilleure stimulation et de réussite des séances de créativité.

La deuxième partie, traitera les techniques de créativité les plus utillsées, listées en Clnq grandes familles. je termine le présent rapport par une présentation détaillée de deux méthodes de créativité qui sont la carte mentale et la méthode de six chapeaux. Pour traiter se sujet, je me suis appuyé sur une méthodologie de recherche documentaire, en se basant sur des ouvrages de références, des articles Internet et de illustrations et séquences vidéos.

Le processus créatif Les auteurs de la pensée de créativité reconnaissent quatre moments clés dans le processus de créativité : 13 charge affective du problème, de s’approprier le problème. C’est en quelque sorte, la phase de surenchères au cours de laquelle les participants s’emparent des idées émises pour y ajouter en complexité, en nuance. L’illumination Appelé aussi la phase de « divergence », c’est pendant cette phase que les participants évoquent les symboles, les Images, de stimulus dont les rapports sont extrêmement minces mais qui recèlent une forte possibilité d’utilité.

Dans cette phase, les participants sélectionnent les idées les plus intéressantes pour la solution anticipée. La vérification Durant cette phase, les idées sélectionnées seront ensuite soumises à des tests de résistance et de validité, c’est la phase de « Croisement ou bissociation » c’à dire la mise en relation successive de chacun des matériaux évoqués, vec le champ du problème Il est à noter ici que les solutions bruts, évoquées en phase de croisement, seront Figure 1 : Le processus créatif efficace.

Exemple : Comme font les enfants avec leurs jouets qu’ils démontent « pour voir ce qu’il y a dedans qui cassent la poupée « pour vor ce qu’elle a dans le ventre » Techniques de rencontres forcées Le principe des techniques de rencontres forcées consiste ? produire un choc, une confrontation, entre deux univers de références qui ne sont pas naturellement reliés. Les techniques de rencontre, à l’inverse cherchent à établir des iens entre deux univers de référence, ou entre deux aspects du problème, qui n’ont a priori aucun rapport. ? la limite on choisit au hasard un mot dans le dictionnaire et on se force ? établir un lien. Exemple : Voyons carburateur et crêpes, cela donne quoi ? Au lieu d’associer les mots, les images, les idées, les uns aux autres, comme on le fait d’habitude, en fonction d’un lien éventuellement inconscient, ici on provoque une rupture artificielle d’association, on n’associe plus on «bissocie», selon l’auteur Arthur keosler 2 Techniques projectives Elles consistent à se projeter dans le problème, projeter le problème sur un support visuel ou dans le monde extérieur.

La famille des techniques projectives est l’une des plus importantes et des plus riches de la aussi avec un objet, avec un paysage, avec un décor. C’est ce mécanisme que l’on utilise, par analogie, en recherche d’idées, quand les participants sont tellement imprégnés du problème qu’ils se projettent dedans, et souffrent avec cet engrenage s’étirent comme ce fil de nylon, se brisent comme ce disque de glace. Exemple du club de tire qui a transformé le disque pigeon ‘argile en disque fabriqué en eau glacée colorée, une idée qui est tiré du fait de la fusion d’un participant au groupe de créativité en un disque d’argile.

La projection sur un support4 : Un feuilleton Ps/ de science-fiction évoque souvent « la téléportation» : les personnages se transportent » magiquement en un autre lieu, sur une autre planète, voire à une autre époque. C’est une analogie du phénomène projectif : on se transporte maglquement ailleurs, on transporte son esprit sur le lieu d’un événement, on pleure en voyant telle scène sur un écran parce u’on est « dedans On pro- jette, sur un écran, ses rêves, ses fantasmes inconscients, mêlés aux préoccupations du jour.

Les projections externes : e plus grand livre de stimulations projectives, c’est le monde extérieur, la ville et les paysages urbains, la nature, la mer, les nuages, les arbres, les animaux, et PAGF70F17 l’équivalent d’une vaste collection de planches projectives. C’est faire jouer le phénomène de scanning, ou balayage, en projetant le rayon de la curiosité créatrice sur tout ce qui nous entoure. W. J. J.

Gordon a été l’un des premiers à intégrer cette approche de ‘identification dans un groupe de recherche d’idées et en a décrit de nombreux exemples, source d’une idée ou d’une invention. ZÉd8DSÀD$ psycho diagnostic, PUB 1962, a utilisé ce principe pour mettre au point le test qui porte son nom, Un vendangeur est une personne effectuant les vendanges, c’est- à-dire la récolte du raisin à la vigne Techniques oniriques Le rêve est l’arme absolue de la créativité et toutes les techniques envisagées ne sont que des substituts au rêve.

Les idées naissent du rêve, c’est le principe de ces méthodes, en effet pour trouver des dées, il faut à la fois « s’impré ner du roblème, en devenir obsédé, ne penser qu’à ca PAGF brumeuse, comme elle émerge de la pensée syncrétique des jeunes enfants, au cours d’un lent processus de développement qui conduit vers l’abstraction, vers les symboles, vers les mots.

Le langage traduit le lent cheminement du limbique, proche de l’animalité, vers le néocortex, siège des pensées abs- traites et de l’intelligence Or pour inventer, pour créer, il faut régresser. II faut faire le voyage inverse, du néocortex7 vers le cerveau limbique, vers le cerveau primitif, vers le cerveau e l’enfant, pour susciter des liens associatifs différents de ceux qul ont été mille fois organisés et répétés par le langage socialisé Plusieurs méthodes sont utilisées, pour plus de détails voir (Aznar, 2005, pp. 01-103) : 6 Le néocortex est une zone du cerveau des mammifères qui correspond à la couche externe des hémisphères cérébraux, Il est impliqué dans les fonctions cognitives dites supérieures comme le raisonnement spatial, la conscience ou encore le langage 7 Homo sapiens ou l’homme moderne est une espèce animale de la famille des hominidés appartenant à l’ordre des primates. Wikipédia PAG » 7 yeux d’un crotale contiennent un détecteur de température si délicat qu’il peut détecter des différences de température d’un millième de degré.

C’est en étudiant ce principe que philco et General Electric ont mis au point un détecteur de missile qui est situé sur le pot d’échappement des avions de chasse. Famille technique 3 – Le brainstorming : La technique de brainstorming, crée à la base par Alex Osborn8 en 1938. Le mot brainstorm veut dire utilisation du cerveau pour attaquer un problème. Le brainstorming est une technique de génération d’idées qui timule la réflexion créative lors de la recherche de solutions pour un problème donné.

Il s’agit de produire le plus d’idées possibles, dans un minimum de temps sur un thème donné et sans critiquer, sans juger. Cette méthode de recherche d’idées en groupe privilégie la quantité, la spontanéité et l’imagination. A. Osborn a précisé quatre règles universelles pour réussir une séance de brainstorming, Règle 2 • L’imagination la plus folle est la bienvenue Règle 3 : Cherchez la quantité des idées : Associez libreme paGF 17 uns sur les autres