Syth Se TPE

Syth Se TPE

Louise Ostermeyer lere ES Synthèse du travail effectué en TPE Nous avons réallsés, avec mon groupe un travail sur l’importance de la musique dans notre quotidien. Le groupe est constitué d’Alexandra, d’Aliénor, de Mathis et de moi-même. Le choix du groupe s’est fait par affinité entre moi et Alexandra. Aliénor et Mathis se sont rajoutés par la suite, je savais qu’ils étaient travailleurs donc j’étais ravie de travailler avec eux.

Au début il a été compliqué de se concentrer en sachant que nous avions du emps et que nous é premier sujet que no à l’addiction dans le intéressant surtout d j’avais envie de savoi avi ors to View nextÇEge ort aux autres. Le e la consommation et me paralssait nt psychologique. ntreprises manipulaient les consommateurs jusqu’a ce qu’ils deviennent acheteurs compulsifs. Et puis nous avons commencé à creuser le sujet, chacun dans sa partie, chacun avec un sujet qui l’intéressait.

Mais au bout d’un moment, vers octobre, alors que nous étions tous sur le point d’avoir terminé nos parties, nous nous sommes endu compte qu’un autre groupe avait déjà prit le sujet et en plus de cela, que le sujet ne nous intéressalt plus parce qu’il y avait un aspect trop technique

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
qui aura Swipe to View next page aurait été ennuyant pour le correcteur. Nous avons donc tout recommencé, plusieurs idées ont été évoquées comme révolution de la femme ou encore la manipulation de la population par l’état.

Mais ces sujets étaient trop larges et, pour le second, notre travail n’aurait pas pu reposer sur des éléments concrets ni plaire au jury. C’est pour cette raison que mes camarades se sont tournés vers la musique. Je n’ai pas apprécié le fait que le choix du sujet se soit fait sans moi mais j’ai tout de même eu une partie que je trouve intéressante. J’ai travaillé sur les messages sociaux transmit par la musique, ce qui fait de la musique un élément majeur du quotidien.

Nous avons longuement réfléchi quant au plan et à la problématique. Le sujet paraissalt simple, mais il fallait que tout le monde y trouve son compte en fonction de ce qui l’intéressait. Mathis avait des contacts directs avec des personnes travaillant dans le métier, il a donc voulu prendre l’aspect technologique du sujet, avec les évolutions des plateformes de lectures et autres avancées…

Alexandra et moi nous sommes partagées la partie portant sur l’impact de la musique sur la société, qu’il soit individuel (émotions transmises) ou collectif (mouvement musicaux en relation avec des événements quotidiens ou historiques)… Et enfin Aliénor a traité la partie commerciale, avec la création de la musique à des fins mercantiles