Synthèse « l’adieu aux arme » E. Hemingway

Synthèse « l’adieu aux arme » E. Hemingway

« L’ adieu aux armes » Ernest Hemingway L’adieu aux armes, est une œuvre d’inspiration autobiographique. Le livre contient beaucoup d’éléments que l’auteur, Ernest Hemingway a vécu pendant la première guerre mondiale. (son entrée dans la Croix-Rouge, sa blessure grave à cause des obus, son histoire avec une infirmière du nom de Agnes Von Kurowski). Le livre est composé de Clnq parties. Ces cinq parties, marquent les périodes dans laquelle les personnages vivent. À travers ces parties, nous suivons également l’évolution du personnage principal et narrateur or 5 Origine du titre

Le titre, L’adieu aux a es le titre du roman mai Peele (dramaturge a Il t rms en anglais, est poème de George trairement à George Peele, Hemingway reprend ce titre de manière ironique. Ce titre, peut être également interpréter comme un jeu de mots mais uniquement en anglais. « Arms » signifiant bras donc nous pourrions penser à un adieu aux bras autrement dit, un adieu à l’étreinte amoureuse. Cet adieu sera marqué par la mort de Catherine, un des personnages du roman. Résumé Frederic Henry, jeune américain engagé comme ambulancier dans la Croix-Rouge italienne pendant la Première Guerre Mondiale.

Tombe amoureux d’une jeune infirmière écossaise nommée Catherine Barkley qu’il a

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
rencontrée grâce à son ami et camarade de chambre Hen SWipe page Henry Rinaldi. Devant partir en montagne pour une mission, le poste que Henry occupe est touché par un obus. Henry est donc grièvement blessé aux jambes. Il est transporté au poste de secours puis à l’hôpital du village pour être ensuite transféré dans un hôpital à Milan. Catherine, a pu être transférée à Milan. Pendant la convalescence d’Henry, ils vivent leur idylle autant de jour que de nuit.

Bien qu’ils en profitent plus la nuit. Vient le jour ù Henry est rétabli et il doit donc repartir au front. Il passe sa dernière journée avec Catherine qui celle ci lui annonce qu’elle est enceinte depuis trois mois. Malgré cette nouvelle quelque peu surprenante, Henry doit partir et il arrive enfin au village. A peine arrivé, il découvre que les choses se passent mal au front et que son ami Rinaldi est atteint de la syphilis et que l’armée italienne doit se retirer car les troupes adverses avancent à grand pas.

Partant en mission puis « fuyant » l’ambulance d’Henry se retrouve coincée dans la boue. Ils essaient de la retirer mais en vain. Ils décident de finir à pied. Et c’est là qu’Henry abat un des soldats qui les accompagnait. Dans sa propre armée, an pense que c’est un espion à cause de son accent quand il parle italien. Il arrive à s’enfuir et c’est à partir de ce moment là qu’il décide de partir pour la Suisse mais d’abord il doit rejoindre Catherine pour qu’ils puissent s’enfuir ensemble. Henry arrive à Milan et là bas, il apprend que Catherine est partie en vac s’enfuir ensemble. n vacances à Strega. Il part la rejoindre, il la retrouve et là, ils profitent de leurs derniers jours en Italie. une nuit, le barman ient prévenir Henry que le lendemain la « police » viendra le chercher. Ils doivent donc partir pendant la nuit. pour rejoindre la Suisse, ils partent en barque sur le lac Majeur. Les confitions météos ne sont pas bonnes mais ils niant pas le choix. Arrivés ? Brissago, ils obtiennent une carte de séjour et partent s’installer près de Montreux, dans un chalet en montagne.

En Suisse, ils ont une vie heureuse et enfin, vient le jour où Catherine doit accoucher. Il s’avèrera que le bébé mourra et ensuite Catherine suite à une hémorragie interne. Cest sur cette fin tragique se termine le livre… Personnages Frederic Henry : Cest le narrateur et personnage principal de l’histoire. Hemingway et lui se fondent en un seul personnage pour les idéaux et les choses qu’il a vécu. II essaie de vivre en se posant le moins de question possibles mais croit aussi en la guerre et se refuse d’aimer (au début du roman).

Il correspond aussi au code du héros d’Hemingway : il a du sang-froid dans les moments de contrainte et de douleur, il est impertubable et c’est également l’image de l’homme viril. Catherine Barkley : En lisant ce roman, on pourrait croire que ce personnage est la typique bonne femme dépendante de son omme et qui ne peut le quitter. Mais en personnage est la typique bonne femme dépendante de son homme et qui ne peut le quitter. Mais en creusant bien, on réalise que c’est un personnage, fort et courageux.

De plus, elle se prête volontiers au jeu de séduction qu’Henry entreprend avec elle et on voit bien que c’est lui qui s’éprend d’elle le premier. Henry Rinaldi : Il représente le parfait modèle de virilité masculine chez Hemingway. Il boit et il est coureur de jupons. Il possède tout ce qu’un homme pouvait/pourrait représenter dans le temps et peut être encore maintenant. Ce personnage est quand même fait d’ambigüité car il nous laisse en suspens sur sa sexualité. L’aumônier : « Homme sans nom il est le « souffre-douleur » des soldats.

Face à leurs moqueries il répond de manière positive et compréhensive ce qui fait de lui un personnage attachant. Henry est l’unique soldta qui le laisse tranquile d’une certaine manière il le respecte car ils ont des discussions profondes et celui-ci l’encourage à trouver l’amour et vivre heureux. Suite à cette présentation de personnages, nous remarquons qu’ils permettent au personnage principal d’évoluer au cours de ‘histoire. Chacun apporte sa part des choses et aident beaucoup Henry à changer et réfléchir. Thèmes Les deux grands thèmes du livre sont l’amour et la guerre.

Ces deux thèmes sont très différents mais entre eux créent un parfait équilibre. Camour est vu comme une réponse aux horreurs de la guerre. Hemingway, par ce roman, condamne PAGF L’amour est vu comme une réponse aux horreurs de la guerre. Hemingway, par ce roman, condamne la société pour son atmosphère de destruction et qui ne laisse pas à l’individu s’échapper de sa propre tyrannie et qui finit donc par se ? venger » en ne le laissant pas vivre heureux. Dans le roman, l’amour est perçu comme un moyen d’y échapper.

D’ailleurs, les deux personnages le prouvent ils se sentent comme protéger par cet amour, il est comme une bulle qui les protège du monde extérieur. Mais finalement ils se rendront bien compte que la société gagnera toujours et qu’il n’est pas permis de faire « paix séparée La pluie ou plutôt l’image de l’eau, apparait souvent dans le roman. Elle est présente dans des moments propices à la mort et à la destruction mais elle est aussi considérée comme un symbole ositif car elle accentue sous toutes ses formes le « bonheur » que chaque personnage vit.

Les activités est un thème également vu dans le roman. Elles empêchent aux personnages de penser à la guerre et de voir les conditions dans lesquelles ils sont. Elles permettent de rendre heureux les gens. Car en ne pensant pas à la guerre on l’est. Le dernier thème est celui de la désertion. Ce thème marque l’évolution du personnage qui au début croyait en la guerre et riait de l’amour. On voit que « grâce » à cette fuite le personnage n’est plus le même homme qu’avant.