suprematisme

suprematisme

Suprématisme Les formes utilisées par ce mouvement sont essentiellement bidimensionnelles. Les trois formes de bases sont le carré, le cercle et la croix. Le carré était la forme préférée de Malevitch, puisque c’est une forme scientifique et non naturelle, basque, universelle et c’est à partir de cette forme qu’il élabore les autres. Le suprématisme est l’aventure artistique et spirituelle d’un seul homme, Kasimir Malevitch, avec qui d’autres artistes font un bout de chemin sans le suivre très longtemps.

En décembre 1915, Malevitch présente plus de trente peintures abstraites : l’exposition pseudo-futuriste 0,10, à Petrograd. Il fait to nextggge imprimer une plaque au suprématisme, un « suprématisme » ? p e suprématie du senti la forme pure, dégag PACE 1 or 2 et du futurisme ral. Pourquoi n principe la quivalent dans symbolique ou rationnelle. Le vocabulaire de formes se limite au carré, au cercle et à la croix. Pourquoi « nouveau réalisme » ? Parce que, expliquent ses amis Swlpe to vlew next page

Ivan et Xénia Puni, « la relation entre les éléments révélés dans le tableau constitue une nouvelle réalité, point de départ de la nouvelle peinture Ce degré zéro de la peinture, Malevitch l’a déjà atteint à cette date avec

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
son Carré noir sur fond blanc. Le tableau ne comporte plus que des formes pures et des couleurs pures. Il ne renvoie à aucune autre réalité que la sienne. À partir de là, Malevitch prévoit que la peinture va s’envoler dans un espace immatériel. Il ira même jusqu’à accrocher ses toiles au lafond pour prouver la véracité de ses dires.

Pendant que les autres suprématistes exploitent les ressources plastiques de la couleur et de la forme pures, dans le domaine de la peinture, mais aussi de la sculpture (Ivan Puni) et du collage-assemblage (Olga Rozanova), Malevitch s’engage de plus en plus dans la quête mystique d’un monde sans objet, ou monde de la non- représentation. Il aboutit ainsi au Carré blanc sur fond blanc de 1918. La libération est accomplie, puisque le blanc est ce néant dévoilé, cet espace infini désormais ouvert à tous les artistes