Supermarket lady Duane Hanson

Supermarket lady Duane Hanson

Supermarket Lady, Duane Hanson -période historique : XXe siècle -domaine artistique : arts du quotidien -thématiques : arts, ruptures, continuités – disciplines : histoire, anglais -prob ématique : Comment l’art contemporain critique-t-il la société de consommation moderne ? Présentation de l’œuvre Nom : Supermarket Lady Date : 1969 Dimensions : 166 cm nature Matériaux : fibre de v Lieu de conservation Nom de l’artiste : Du ite en grandeur or7 Sni* to vieu hapelle Présentation de l’artiste Nom : Duane Hanson Dates : il est né en 1925 et il est mort en 1996 Nationalité : américain

Mini biographie : Duane Hanson était un sculpteur américain. Il est né aux Etats-Unis, Minnesota, dans une famille de fermiers. Il étudie les beaux-arts aux Etats-Unis puis il part étudier en Europe. Il devint célèbre dans les années 60 grâce à ses nombreuses sculptures hyperréalistes qui sont réalisées à partir de moulages et qui vont mettre en scène la vie quotidienne des Américains.

Courant artistique : Cette sculpture fait partie du mouvement « hyperréaliste » qui est un mouvement pictural qui vise à reproduire avec minutie la années 1960, les Etats-Unis ainsi que l’Europe connaissent un apide développement économique et des bouleversements dans la société, cet

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
événement est appelé les « Trente Glorieuses » C’est donc la période où il y a eu une forte augmentation du pouvoir d’achat des populations et de la consommation en masse ; telle que la création de supermarchés et de centres commerciaux ainsi que la standardisation des produits par l’industrie manufacturière et agro-alimentaire.

Les modes de vie sont transformés notamment pour les classes moyennes avec l’amélioration de rélectroménager et de l’ameublement moderne avec aussi la généralisation de l’automobile et la télévision qui rend de plus en plus de place dans la vie quotidienne des indlvidus. Description de l’œuvre • La sculpture représente une femme qui pousse un caddie. On va tout d’abord parler de l’apparence physique de cette femme. Cette dame est bien enrobée ce qui est un symbole de l’opulence alimentaire qui est due aux aliments remplis de calories qu’elle doit manger.

Ses sourcils sont excessivement épilés et elle a un regard vide. Elle a pleins de boutons et des bleus recouvrent tous ses membres ce qui peut être une référence à de la maltraitance conjugale. Elle aborde une pparence décontractée et pataude à la fois, ce qui lui donne un air négligé. Maintenant nous allons décrire son accoutrement : elle porte des chaussons ce qui nous montre le laisser aller de cette femme qui va faire ses courses. Elle est vêtue d’une jupe bleue et d’un t-sh PAG » rif 7 aller de cette femme qui va faire ses courses.

Elle est vêtue d’une jupe bleue et d’un t-shirt rose qui sont des habits de couleurs et de formes banales. Elle porte des accessoires de mauvaises qualités : un collier de fleur jaunes qui fait très kitch, une montre et un bracelet dorés ainsi qu’un sac à main de skaï noir. Elle a une cigarette au coin des lèvres qui est un symbole de consommation de masse pour cette époque. Un foulard recouvre ses bigoudis roses qui sont coincés dans ses cheveux et elle porte un collant déchiré, ces deux symboles montrent qu’elle ne se préoccupe pas de son apparence et du regard des autres.

L’ensemble donne une image disgracieuse et de mauvais goût, voire même de vulgarité. Si on la regarde bien, on pourrait dire qu’elle a une quarantaine d’années et fait partie d’une classe sociale plutôt modeste. Enfin, on va s’attacher au contenu de son caddie. Le caddie st un grand panier à roulettes qui a été conçu pour faciliter le transport des articles dans les supermarchés. La femme pousse un caddie rempli d’articles, des produits débordent de tous les côtés.

On peut y voir du papier toilette, des jus de fruits, du Coca- Cola, des croquettes pour chien, des produits ménagers etc. Tous les produits sont emballés, soit dans des boîtes en cartons, dans des emballages plastiques ou des boites de conserves tout cela à cause des standards de l’agro-alimentaire. En revanche on ne voit aucuns produits frais tels que des fruits ou des légumes. L’ensemble des articles montre l’abo PAGF3C,F7 L’ensemble des articles montre l’abondance de la société de consommation.

Duane Hanson a représenté cette femme dans un contexte précis : le supermarché. La quantité d’articles achetés suppose l’utilisation de la voiture qui offre la possibilité d’avoir un coffre et de se déplacer plus rapidement. Mais également d’un réfrigérateur qui va lui servir à garder ses produits frais. Puis finalement la forte probabilité d’une propagande publicitaire envoyé dans tout le pays par le biais de la télévision qui va encourager le consommateur à acheter plus qu’il ne doit. Interprétation, dimension symbolique :

A travers cette sculpture affreusement réaliste, Duane Hanson montre sous un angle peu flatteur la ménagère américaine moyenne des années 60 que l’on pouvait croiser au quotidien. Face à cette œuvre on peut voir Pinsulte vis-à-vis de l’ « American way of life » et principalement de la consommation des pays occidentaux qui est ici fortement soulignée. Cette œuvre dresse un miroir devant nous pour nous rappeler que Fon consomme plus que ce dont on a réellement besoin. Le consommateur endurci apparaît comme un zombi errant entre les rayons du supermarché, près à sauter sur tout ce qu’il trouve.

L’artiste veut également nous montrer la consommation de masse qui est le fait que tout le monde achète les mêmes choses au même moment et au même endroit. Tout ceci nous prive de notre liberté et de notre personnalité, tout le monde achète les mêmes endroit. Tout ceci nous prive de notre liberté et de notre personnalité, tout le monde achète les mêmes choses donc se ressemble et dépense son argent dans des achats inutiles. Cette femme nous transmet son désespoir, sa médiocrité et sa solitude ce qui nous fait ressentir des sentiments de répulsion, de pitié mais également de compassion. e solitude qu’elle comble sans doute en errant dans les supermarchés qui sont devenus de véritables lieux de vie où tout est organisé, où nous passons la quasi-totalité de notre temps libre à dépenser ce que nous avons durement gagné. C’est le sens de l’existence qui est ici interrogé ainsi que le rôle ou la place de la femme dans la société. Conclusion : Avec cette sculpture, Duane Hanson dénonce la société de consommation et montre les dégâts qui peuvent être engendrés. Il montre l’aspect nocif et standard de ce type de consommation.

Cette société de consommation était au départ un mode de vie rbain mais se répandra au fur et à mesure dans le monde entier. J’ai apprécié cette œuvre car on observe bien la manière dont nous nous comportons vis à vis de rachat excessif. On volt également ce que nous pouvons devenir à force de consommer autant de nourritures et de boissons pleines de calories. Mais on note surtout que les personnes deviennent sans personnalité et d’une banalité effrayante ! J’ai bien aimé cette sculpture car on voit clairement le message que veut faire passer l’artiste mais il nous montre aussi la cause et les conséquences en même