suivi germination

suivi germination

Chapitre Il Matériels et Méthodes or 5 Sni* to View l- Analyses de l’orge 1- Humidité : Analytiquement, l’humidité est déterminée indirectement par des méthodes physique telles que la perte de poids pendant lé séchage au four, conductivité électrique, et s’approche de la réflectivité infrarouge. Ce méthode dépensent de chasser l’humidité par le chauffage ou la mesure rigoureux in situ. Actuellement les méthodes de European Brewery Covention (EBC-analytique) emploient le procéder de séchage au four pour l’orge et malt et aussi l’infrarouge par un infra-Tech, c’est aussi pour la S.

F. B. T a- Matériels : Thermo-balance qui permet de mesurer une humidité de 30% maximale. Un infra-Tech qui donner directement l’humidité par trempe, puis visuellement on détermine le pourcentage des grains piqués parmi les quelles. 3- Taux des plumules • Préparer une solution de sulfate de cuivre : 40g de sulfate de cuivre en poudre et 200 ml d’eau potable, mettre une quantité de malt vert à la fin de germination dans un pot métallique avec la solution et chauffer jusqu’à Pébullitian. Compter le pourcentage de grain dont la plumule a dépassé la moitié de la longueur du grain. Quantité d’eau absorbée : a- Mode opératoire : Déterminer l’humidité du

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
grain d’orge avant le trempage par l’infra-Tech, et l’humidité du grain d’orge à la fin de trempage par la thermo-balance, Puis l’équation suivante nous permis de déterminer la quantité d’eau absorbée par le grain d’orge : H : l’humidité après trempage HO : « humidité avant trempage Avec A : quantité d’eau absorbée 5- Analyse de Porge : On reparti cet analyse sur trois : Analyse mécanique Analyse chimique Capacité germinatifs Le but de ces trois analyses est de déterminer la capacité germinative du grain d’orge. Analyse mécanique Des caractéristiques exter is de triage sont l’aspect (présence ou absence de charençons et l’aspect de l’enveloppe), l’odeur (présence ou absence d’odeur étrangères) et la couleur (clair ou brune). pour l’essal de triage, les 100 g analysé sont mis dans un callbreur pendant 5 min, on pèse après la quantité d’orge accumulé dans chaque tamis puis on détermine le total de déchets (grains étrangers, grains cassés et pailles) pour avoir finalement calculer le pourcentage d’orge maltable. 00 grains de l’orge nettoyer est prise et pesé pour rutilisé ltérieurement b- Analyse chimique : Sur l’infratec on prend une quantité d’orge dans une cuvette pour déterminer l’humidité et la teneur en protéine tel quel (humide), la teneur en protéine tel quel et l’humidité nous permet de déterminer le taux de protéines sur sec par l’équation suivante Protéine tel quel * 100 Protéine sur sec 100 H c- Capacité germinative : Matériels utilisés : Germoirs, plaque de germination spécifique, coton et deux carrés de verre Mode opératoire : On prend une plaque de germination au dessus de laquelle on fait ?taler le coton de façon à coïncider le coton sur toute la surface de la plaque, on met une deuxième plaque au dessus de cette ensemble. On pèse l’ensemble total (les deux plaques et le coton) et quatre fois leur poids en eau. On réparti les 500 grams sur le coton, verser trois fois la quantité d’eau, mettre la deuxièm eau.

On réparti les 500 grains sur le coton, verser trois fois la quantité d’eau, mettre la deuxième plaque au dessus et verser la quantité restante de l’eau. On met l’ensemb3e dans un germoir et on compte le nombre de grain germé après trois jours. Si le pourcentage de grain germé est supérieur à alors la germination est jugée comme suffisante ou acceptable, si non on met l’ensemb3e dans le germoir pour deux autres jours et compter. ll- Analyse de malt a- Matériel utilisé : On utilise un moulin pour broyer le malt b- Mode opératoire Mettre log de malt broyé dans le plateau de la thermo-balance pendant dix minutes, puis on fait une lecture directe. – Friabilité a- Matériels utilisé : par un friabilimètre, son prlnclpe est une érosion mécanique de malt dans un tambour Grillagé rotatif standardisé pendant 8 min. Mettre Sog du malt dégermé dans le friabilimetre, après le 8 min nécessaires pour ropé se la quantité du malt PAGF températures à 450C pendant 30 min. Monté de température à 700C après 55 min de départ de cycle (de raison d el min par mln). Adjonction de 100 ml d’eau distillé à 700C. Test de saccharification par l’iode N/ 100 (1 goutte de mélange + de l’iode). Stationnement de température à 70 oc pendant 60 min. Refroidissement au alentour de 200C. Compléter le pot avec de l’eau distillé à 450g. ou5s filtration.

La filtration de deux pots nous fournir un extrait: L’extrait c’est la quantité de matière, s’est dissous par l’eau dans des conditions prescrites, de plus c’est l’indice le plus habituellement appliqué des malts pales pour contrôler le déroulement de la fermentation par la suite On l’utilise pour Févaluation du malt Densité déterminer par un saccharomètre) Coloration : mesurer à raide dun spectromètre et s’exprime en unité EBC pH de filtrat : mesurer à l’aide d’un pH mètre saccharification consiste à mélanger une goutte de mout avec l’iode après le temps nécessaire our la transformation de l’amidon en sucre ferm uleur bleu . mout non