stage cabinet d’avocat

stage cabinet d’avocat

SOMMAIRE Introduction… Démarches personnelles…………… Le Cabinet 2) Le matériel…………. ………………. page 7 3) Quels services 4) Déroulement d’une affaire…………………………… Le Stage 1) Les taches effectuées et les cas . … page 3 . -page 4 ….. page 5-6 …. page 8 .. page 9-10 .. page 13 à 16 … page 17 … page 18 2) Interview de Maitr 3) Bilan du stage…….. Remerciements Annexe INTRODUCTION or 15 Sni* to View L’Avocat est un juriste dont la fonction est de défendre ses clients en plaidant devant la justice pour les représenter. J’ai effectué mon stage dans un cabinet d’avocats à Paris.

Je me suis orientée vers ce secteur afin de découvrir et de travailler l’idée éventuelle de me tourner vers ce domaine. Le metier d’avocat consiste à aider une personne (ici une société) à se défendre devant la justice. Avant le procès, l’avocat rencontre plusieurs fois son client et constitue avec lui son dossier. Quand est de 4 343 euros par plaidoiries avec une moyenne de 17,2 plaidoiries par avocat en 1 an. (Tout en comptant ceux qui ne plaident pas. En effet M. LECLERC m’a confié faire deux plaidoiries par semaine. ) DEMARCHES PERSONNELLES Ma recherche de stage a était assez

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
rapide.

Etant donné que ‘année dernière, un stage nous était imposé et que j’avais eu beaucoup de mal à en trouver un de conséquent et qui répondait à mes attentes. Cette année j’ai donc décidé de commencer mes recherches plus tôt pour ne pas refaire la même erreur que l’année précédente. Je voulais faire un stage en rapport avec mes envies et avec la première dans laquelle je voudrais m’orienter dans le futur, la ES. Le métier d’avocat m’a toujours beaucoup attiré et depuis quelque temps je réfléchie beaucoup à une orientation vers les métiers de la justice. ‘ai donc commencé mes recherches sans beaucoup de résultats. En effet, très peu de cabinet d’avocat acceptent des élèves stagiaires en troisième et seconde. Après de nombreux coups de téléphones et de lettres de motivations, j’ai commencé ? penser qu’il me faudrait peut-être m’éloigner de ce domaine d’exploration pour trouver un tout autre stage. Lorsqu’une amie m’a fait savoir qu’une personne de sa famille proche (en l’occurrence Maitre GEBEL) travaillait dans un cabinet d’avocat dans le 9ème arrondissements de Paris.

J’ai finalement réussi ? rencontrer Mme GEBEL par l’intermédiaire de cette amie. Elle a très vite accepté ma candidature sans même me demande 5 par l’intermédiaire de cette amie. Elle a très vite accepté ma candidature sans même me demander de lettre de motivation et m’a accueilli très chaleureusement. Il est vrai que j’étais un peu septique à rapproche de ce stage car il est connu que les avocats travaillent énormément et j’ai eu peur de devenir une charge pour eux.

Pourtant tous les avocats que j’ai accompagné ont été vraiment très gentil et à l’écoute de mes questions. Mêmes les périodes où aucune audience n’était prévue et où j’ai donc été placé au secrétariat m’ont été bénéfiques. LE CABINET 1) Présentation Le cabinet a été crée le 1er janvier 2012 par 5 avocats, que l’on appelle des avocats associés, tous spécialistes en droit social. LUSIS qui signifie « solution » en grec a pour vocation d’offrir à ses clients des solutions imaginatives et pragmatiques.

Ce cabinet comporte 13 avocats (tous au barreau de Paris) en comptant les 5 associés. Les 8 autres sont appelés avocats collaborateurs, ils sont employer de la boite. De plus 5 secrétaires sont à la disposition des avocats. Le cabinet est situé dans un immeuble qui abrite plusieurs autres sociétés ayant chacune une activité très différentes pour ?loigner toutes concurrences et éviter les conflits au sein de l’établissement. Celui ci est très bien situé, au plein milieu du 9ème arrondissements, rue Mogador. Il est composé d’une dizaine de bureaux.

Chaque avocat associé a son propre bureau tandis que les avocats collaborateurs se partagent, pour I Chaque avocat associé a son propre bureau tandis que les avocats collaborateurs se partagent, pour la plupart, des bureaux à deux. Enfin le plus grand bureau abrite les 5 secrétaires qui se le partagent. Chacune des secrétaires s’occupe d’avocats qui leur sont attitrés (3 ou 4). AVOCATS ASSOCIES : Mr ECLERCQ Mme LARVARON O Mme GEBEL O Mr PELAN C Mme SAID AVOCATS COLLABORATEURS : Mme DUCASSE Mme BAKHOUM Mme DUPEYRE Mme CHATTEUR Mme FAU Mr LAFFOND Mme POMMERET Mme FOUGEREL SECRÉTARIAT : Mme GOUTAL 5 différents avocats. ) Quels services rend-il ? Le cabinet assure aussi bien un soutien juridique quotidien que l’accompagnement de l’entreprise dans des projets importants. Le cabinet intervient le plus souvent dans les domaines suivants Les relations individuelles de travail : Gestion des situations indlviduelles, disciplinaires. Les relations collectives de travail : Gestion des conflits collectifs t de l’ensemble des relations sociales au sein de l’entreprise L’accompagnement dans les différentes étapes des projets importants de l’entreprise : fusion, modifications…

L’assistance dans les opérations de licenciement. L’organisation. Le domaine de l’hygiène, de la santé. La prévention des cas de harcèlement et de discrimination. Les accidents du travail Le cabinet suit aussi les litiges en droit social de l’entreprise et ce devant toutes juridictions concernées : Conseil des Prud’hommes. Tribunal d’instance. Tribunal de grande Instance. Tribunal correctionnel. Tribunal des affaires de sécurité sociale. (TCI, CNITAAT) Tribunal administratif. Les juridictions d’appel en droit social.

PAGF s 5 dossiers venant de personnes proches comme des amis ou de la famille. II faut compter entre 8 et 10 heures pour rédiger les conclusions sans compter les 2 à 4 heures de rendez-vous avec le client. La première procédure est la tentative de conciliation où les deux parties sont dans l’obligation d’être présentes. Lors de cet instant, seul les membres du juré sont présents, les avocats et les représentants des deux parties, le plus souvent l’employer ui attaque et le patron de l’entreprise sont présents.

En effet j’ai eu beaucoup de chance d’assister à l’une d’elle au matin de mon deuxième jour. Cette entrevue a pour but de trouver une solution qui conviendrait aux deux parties sans avoir recours à un procès. C’est un temps d’écoute. En premier lieu c’est l’attaque qui parle et qui rappelle ses conclusions pour donner la parole à la défense qui donne les siennes. A partir de là, les avocats et le président essaient de trouver un point d’entente, il est souvent convenu que la somme demandée sera divisée en deux parties, ? chacune des parties.

Mais si la conciliation est faite, un procès est prévu, il peut l’être dans quelques mois comme dans quelques années. En effet, le procès de la conciliation a laquelle j’ai assisté a été porté à une date en 2016. L’avocat est donc amené à retrouver son cabinet et à établlr les conclusions de cette conciliation, il dispose maintenant de plusieurs mois pour préparer son dossier et le solidifier pour être amené à plaider devant un juré et le tr 6 5 préparer son dossier et le solidifier pour être amené à plaider devant un juré et le tribunal qui est public.

En arrivant, chaque vocat s’habille d’une robe noire. Ici pendant plus de 3 heures, plusieurs affaires sont étudiées. Lors de l’entrée des jurés et du greffier, la salle est amenée à se lever et un appel est lancé. Enfin la parole est donné aux avocats, le demandeur commence a plaider pendant 15 minutes, le temps réglementaire, puis le défenseur parle pendant autant de temps. La parole revient alors au président et aux membres du juré qui posent leurs questions. Leur décision ne sera donnée que quelque semaine après le proces.

Quelques définitions : Conclusions : Document établi par l’avocat et qui est remis au ribunal. Elles portent l’argumentation et les prétentions de la partie concerné et sont destinées à permette aux juges de prendre connaissance de l’affaire avant de juger. (Voir fiche annexe 1) Jurés : Il est composé de 2 ou 4 personnes (2 à la conciliation, 4 au procès), le président et les autres. Etre juge n’est pas leur profession, ils sont élus et font ce travail à mi-temps.

Il existe des juges professionnelles mais qui ne sont appelés que pour les affaires de la cour d’assise ou pour trancher lors d’une affaire des Prud’hommes lorsque les 4 jurés sont en désaccord et ne sont onc pas apte a prendre une décision. Président : Le président est un membre du juré chargé de présider le procès. II pose les questions et donne la parole. Mais il n’est pas toujou 7 5 de présider le procès. Il pose les questions et donne la parole. Mais il n’est pas toujours le même, les jurés amateurs tournent pour être chacun leur tour président dans la semaine.

Greffier : personne qui s’occupe de retranscrire ce qui est dit au procès. Robe : Chaque avocat doit l’avoir pour plaider. Elle sert ? camoufler les différences sociales entre les avocats, un peu comme le tablier porté à l’école. Appel : Avant de commencer le procès ; le président s’assure que tout le monde est bien là. Les deux parties sont appelées, si le client est présent, l’avocat se lève est dit : « présent et assisté si par contre le client n’est pas là, l’avocat dit : « représenté Si personne n’est présent à l’appel l’affaire peut être reportée voir radiée.

Elle est définitivement mise à l’écart et elle ne sera plus jamais prise en compte. LE STAGE 1) Les taches effectuées e PAGF 15 (je ne peux citer les noms des clients pour cause de secrets professionnel) accusée d ‘avoir licencié un employé sans aison valables. Pour la société Monsieur Y a été viré le 17 juin 2011 pour insuffisance professionnelle tandis que lui pense que la faute revient a la société qui ne s’est pas occupée d’un problème informatique. C’était mon premier procès et j’ai beaucoup aimé.

L’avocat que je suivais a été très convaincant et je pense sincèrement que Lusis Avocats va gagner ce procès. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, un procès, même pénal est très impressionnant. Les 15 minutes de parole laissent penser que les avocats ont appris par cœur leur plaidoirie mais orsque je pose la question à Maitre Leclercq il me répond très naturellement : « Non pas du tout, je l’ai juste relu plusieurs fois ce matin à 11 h. En rentrant j’ai enfin pu manger alors qu’il était plus de 15h30.

J’ai eu beaucoup de mal à tenir toute la matinée mais j’y suis arrivée et j’ai finalement passé une journée très intéressante et instructive. Deuxième jour : Le deuxième jour, J’avais rendez-vous à 9 heures au conseil des prud’hommes de Nanterre. Habitant dans cette même ville j’ai pu m’y rendre directement sans passer par Paris. J’y ai rejoint Maitre CHATTELJR, qui devait s’y rendre pour une conciliation. J’ai donc rencontré son client qui avait licencié un de ses employer pour des absences injustifiés.

J’ai eu beaucoup de chance de pouvoir assister à la conciliation mais celle-ci n’a pas vraiment été p J’ai eu beaucoup de chance de pouvoir assister à la conciliation mais celle-ci n’a pas vraiment été prometteuse car aucune des deux parties n’était conciliante. Le président a très vite mis fin à cette séance pensant qu’elle était inutile et ne pourrait qu’engendrer des tensions au sein du groupe. Je suis donc repartie avec Maitre CHATTEIJR à paris. Le temps de transport en commun m’a permis de lui poser toutes mes questions car Melle CHAITELJR était très ouverte et me donnait des réponses précises qui m’éclairait.

Lors de l’après-midi, je suis retournée dans le secrétariat pendant que Maitre CHATTEIJR rédigeait ses conclusions. J’ai donc pu aider à la fabrication des « cahiers de temps » pour les 5 avocats qui arriveront dans la boite au début du mois de Juillet. Troisième et Quatrième jour . Lors du quatrième jour, deux audiences étaient prévues. L’une a été annulée et l’avocat qui s’occupait de la seconde avait déj? ccepté une stagiaire de dernière année.

J’ai donc été dans l’obligation de rester dans les bureaux à aider les avocats et les secrétaires. J’ai toutefois beaucoup appris lors de ces 2 jours en triant et préparant les dossiers de plaidoiries pour les avocats qui avaient des affaires la semaine qui suivait. En effet les dossiers peuvent être bien remplis entre les pieces (qui sont des preuves contre l’adversaire), les pièces adverses (qui sont les preuves de l’avocat adverse contre la société). un dossier peut contenir entre 5 et 100 pièces allant de 1 à 20 pages. En plus des