SOCIOLOGIE GENERALE

SOCIOLOGIE GENERALE

INTRODUCTION Le thème que véhicule cette enquête sociologique, c’est « l’impact de la Foi chrétienne catholique Nous l’avons effectuée auprès de 50 membres du mouvement TA. MPI. KRI. (Tanora Mpianatra Kristianina) d’Ambatomanga dont l’âge varie entre 16 ? 20 ans. La forme de l’enquête est fermée ; et pour chacune des quatre grandes questions suivantes, nous présenterons dabord la donnée brute des résultats sous forme de tableau statistique où l’on peut voir en première ligne, la réponse choisie ; en seconde ligne, reffectif et en troisième, le pourcentage.

Et juste après cette onnée statistique, nous efforcerons de donner notre interprétation générale, moyennant la connaissance que nous avons acquise durant I. Constatation génér Chrétienne Catholiqu 1. Les noms qu’évoq Réponse Choisie Andriamanitra na Zanahary 2 p g ie générale. nt de la foi ens lorsqu’ils prient Andriamanitra Andriananahary Andriamanitra Tompo, Trinite Masina, Ray Effectif 7 42 Pourcentage sont peu employées.

Le syncrétisme se manifeste encore dans ce résultat – un mélange des cultures, des croyances religieuses et des coutumes — où la religion chrétienne et celle des malgaches e trouvent mélangées. On sait qu’à Madagascar, le syncrétisme reste encore une source puissante d’habitude collective des cœurs. 2. Les personnes à qui on demande spontanément

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de l’aide Réponse choisie Fanahy Masina Jesoa Kristy Masina Maria 26 17 D’après ce que nous voyons sur ce tableau, ont l’habitude de demander Paide du Fanahy Masina (Saint Esprit), tandis que les 34% à Jésus-Christ et les restes à la Sainte Vierge.

Ce résultat n’est pas téméraire parce que la pensée, le culte et la croyance sur le « Fanahy » ont été déjà des plus puissantes formes de la culture malagasy. Que les gens comprennent ou non ce que la Foi catholique enseigne vraiment par Fanahy Masina, cela suscite toujours leur émotion collective. 3. Sources d’approfondissement de la foi Soratra Masina Katesizy Toriteny 20F 12 l’homélie et la lecture des Écritures sont adoptées surtout par les personnes déjà assez avancées en la matière, et ce sont les moins nombreux dans cette enquête.

L’Église est encore jeune ? Madagascar. Espérance ou impasse 4. Ce qui me fait comprendre vraiment que la Foi chrétienne donne vie à l’humanité, c’est : choisie Mivavaka Mamaky sy mandinika ny Soratra Masina Manao pelerinazy 29 18 3 36 % Le résultat confirme encore notre précédente constatation : la jeunesse de la Foi. Mais ici, on mentionne la manifestation de l’habitude collective du cœur qui constitue la motivation des gens à prendre en main ou à négliger un acte de foi quelconque.

En effet, il est encore très malagasy de considérer uniquement la pratique d’un acte de foi comme une des manières pour faire la quête des capitaux (la prospérité, la gloire, la protection contre la mort), d’où ils sont indifférents aux autres activités qui ne sont pas des demandes directes de l’aide de Dieu, tels que la éditation sur les Écritures (36%) et le pèlerinage (6%).

D’ailleurs, ces derniers demandent tro d’en a ement pour eux, alors que leur Foi n’est pas encore e reux sont ceux qui ne 3 2 suscite le sentiment : Mangataka fanampiana amin’ny Anjely na Olomasina Mamplasa zavatra tandindona iray : sapile, médaille, ranovoahasina. Mangatam-pitahiana amin’ny Razana. 36 12 2 24 % La demande de l’aide des Anges et des Saints gagne 72%. II est une manifestation de la religion traditionnelle malgache de demander de Paide aux ancêtres.

Dans cette religion, il y a la structure suivante : il y a d’abord les ancêtres qui sont plus haut t qui peuvent répondre à la demande des vivants et après, il y a les « Ray aman-dReny » qui dirigent la société et enfin les peuples. Les ancêtres sont ceux qui sont morts et deviennent des divins, razana. Leur fonction, c’est de protéger les vivants et de répondre à leurs demandes. Syncrétiquement, des Malagasy font l’analogie des ancêtres avec les Anges et les Saints qui sont assis ? côté de Dieu les entendant facilement.

Les plus ou moins avancés dans la Foi recours aux symboles (24%), des réalités dotées et chargées de signification qui nous mettent en rapport avec l’invisible, rapport qui provoque des ?motions collectives. Dans la religion malgache aussi les symboles sont très utilisés : l’eau, le bœuf, le coq… 2. J’ai entendu dire que lorsqu’un catholique est tombé malade, même s’il a déjà consulté un médecin, il recourt encore au : 4 2 Un manque de confiance aux médecins se manifeste.

Cela implique un manque de Foi, car celle-ci enseigne que Dieu appelle des hommes pour être ses collaborateurs que sont les médecins. La Foi catholique ne suffit pas pour les catholiques malgaches qui cherchent encore d’autres soignants comme les soignants gasy, Mpimasy et mpisikidy. Ils utilisent encore des plantes soi-disant édecinales. Car pour les malgaches la maladie accompagne toujours le « mosavy b. La croyance au « mosavy », au « vorika »… font encore battre le cœur collectif malagasy. 3.

En cas de deuil, de qui est-ce que vous demander secours ? Réponses Mpanandro na mpimasy na mpisikidy Zokiolona mpiandry sy mpitaiza ny fiarahamonina Mpitana hazomanga h afa 8 24 Pour la société malgache, ce sont les « zokiolona mpiandry sy mpitaiza ny fiaraha-monina » qui peuvent sauver de la peur de la mort. La culture malgache considère la mort comme un « Loza un « ozona Alors que la Religion catholique prend la mort omme une porte d’entrer dans la vie éternelle. Cest-à-dire que la mort fait revivre l’espér rrection.

Donc en cas de s 2 ne supportent pas voir un religieux, un prêtre, un évêque consultant un « mpitsabo gasy Il peuty avoir deux raisons pour cette réaction. Premièrement, dans l’habitude collective de cœur malgache, ces personnes consacrées sont considérées comme des divins. Ils ne doivent plus aller chez les « mpitsabo gasy » puisqu’ils sont déjà des « mpanasitrana S’ils vont encore chez d’autres « mpanasitrana », ils ne sont plus dignes de leurs places dans l’imaginaire collectif.

Deuxièmement, il existe des Malagasy bien intégrés dans la Foi catholique et qui croient fermement au salut que Jésus-Christ a apporté pour nous. pour ces gens ce geste est carrément contre témoignage. Ill. LA FOI CHRETIENNE face A LA GLOBALISATION 1. Conséquence de la globalisation dans ma Foi : Mihaino Radio na mijery Televiziona. Mampiasa finday Mijery video Hafa 19 13 11 Regarder la télévision et la vidéo, écouter la radio, utiliser des outils de communication tel que le téléphone ont plus d’impact sur la Foi des 78 0/ D des gens. Les 22 0/ D semblent ne pas en avoir de moyens.

En somme, la oloeie a des impacts non 6 2 sur la manière de prier, la liturgie, le renforcement et le bienfait pour la structure de l’Église. Selon ce sondage. Mais elle tient une place importante sur la propagation de la Foi et la proclamation de la Bonne Nouvelle. 3. Ce qui est ciblé par la conséquence néfaste de la globalisation dans réglise Fanabeazana ny ankizy sy ny tanora kristianina. Fandriam-pahalemana Firongatry ny sekta 16 5 25 4 L’éducation des enfants et des jeunes chrétiens est touchée ; mais la plus impressionnante, c’est l’émergence des Sectes.

En somme, ces résultats sur l’impact de la globalisation sur la Foi ous fait constater que : La technologie devient de plus en plus un nouveau symbole qui gagne place petit à petit dans l’imaginaire collectif. Elle prend progressivement la place des « raiamandreny » dans l’éducation des jeunes. Ce changement de symbole provoque peu à peu le changement des signifiés ; d’où la diminution de l’ouverture à l’Absolu : tout devient relatif ; l’émergence des sectes qui le prouve. Dans ce cas, la globalisation se déclinerait en « le produit d’un mélange des cultures -mêmes comme des 2 globalisation elle-même.

La globalisation engendre donc le ynchrétisme culturel au niveau de la Foi chrétienne parce qu’elle entraine le mélange de ce que l’on a vu ou entendu à la radio, ? la video, au téléphone, avec l’enseignement de la Foi. La manière de chanter et la forme des chansons, les gestes liturgiques et l’utilisation de ces matériels pour annoncer la Bonne Nouvelle et pour propager la foi témoignent la manifestation de ce synchrétisme culturel au sein de l’Eglise. IV. Disposition face à la VIe de la Nation et à la société 1.

Prise de responsabilité dans un domaine au niveau de la société Fokontany Fahasalamana na seha-piarahamonina iray Ny fiainam-pianakaviana sy ny an’ny havana Le Fokontany est le domaine qui obtient le nombre plus élevé dans cette prise de responsabilité parce qu’il conserve encore en lui l’image de « Fokonolona », la cohésion sociale au niveau d’un groupe d’hommes dans la société traditionnelle malgache. C’est pourquoi on adopte encore ce terme Fokonolona au niveau du Fokontanv, notamment ‘ -pokonolona » qui assure 8 2 par tout le monde : « mamy hoditra eo amin’ny fiarahamonina ».

La santé est l’un des soucis principaux des gens. Ils sont conscients de la douleur causée par une maladie mais surtout la eur de la mort. L’adage malgache « mamy ny miaina» a une grande importance dans leur mentalité puisque, si possible, on veut vivre éternellement. Ce n’est pas étonnant dans un sens si la santé est l’un des domaines qui préoccupe pas mal d’individus dans la société. A propos des autres organisations, elles sont liées à l’image de Fokonolona et aux intérêts personnel et public.

Quant à la famille, elle est le premier domaine qui exploite l’idée de cohésion. Le peuple malgache est encore très soucieux au sujet de la famille. Par conséquent, avant de réaliser un projet, il aut informer toute la famille sinon on risque d’être un révolutionnaire, un impoli qui ne sait pas ce qu’il faut faire, qui viole la tradition… Si quelqu’un dans la famille fait exprès une organisation sans prévenir toute la famille, il risque d’être puni et ses descendants en subissent les mêmes conséquences. . Engagement politique animé par la Foi : Mazoto Tsy mafana tsy mangatsiaka Kivy ary mankahala politika 20 21 9 suivent déjà l’appel de l’Église à l’engagement politique animé par la Foi. On sait que l’autorité ecclésiale ne cesse de faire ion Épiscopale de des déclarations, au nom onscientisations à la radio dans certains journaux. Tout cela a un impact dans la conscience de quelques fidèles. Somme toute, quelques uns s’intéressent à la vie politique de leur pays et veulent apporter leur aide.

Pourtant, les 60% n’en pensent guerre. Ils gardent encore, peut-être, dans la pensée, la mauvaise image de la politique causée par des mauvaises gouvernances qui se succédaient dans le pays. 3. Que dites-vous de l’engagement d’un évêque, un prêtre, un religieux ou une religieuse dans la politique ? Mankahery amin’ny finoana Tsy mahataitra Mahakivy sy manafintohlna 22 44 % Proportionnellement aux résultats précédents, nombreux sont ceux qui n’ont plus confiance aux politiciens.

Ils sont choqués parce qu’ils pensent que les dirigeants du peuple de Dieu n’a rien à faire dans la politique. Leur engagement reste dans leur propre domaine c’est-à-dire s’occuper strictement de la vie spirituelle. D’autres trouvent que les hommes de l’Église sont capables de faire face aux problèmes politiques. Vu les actes de bienfaisances accomplis par les religieux, pas mal des gens mettent leur confiance en eux. 4. Motif de l’engagement politique d’un évêque, un prêtre, u religieux ou une religieuse 0 2