Silhouette Et Gr

Silhouette Et Gr

La silhouette actuelle Quelle est la silhouette daujourd’hui ? J’ai été frappé par la couverture du magazine Votre beauté de mars, titrée « Moi en mieux ». La recommandation est de faire exister notre corps en essayant à la fois de l’entretenir et de le faire obéir à des normes minimales. Dans l’ensemble, la silhouette fait l’objet d’une grande tolérance. La norme la plus forte est celle de la minceur. La minceur, c’est la mobilité, la vitesse, c’est la silhouette qui convient à l’âge de la communication.

La silhouette et son profil d’emblée visible sont devenus indices to Wen « ext de bien-être possible roubles possibles, v l’objet de surveillanc L’état de la silhouette présentation spécifiq p g tant qu’indices de ‘autre doivent être luer, se travailler. hui une valeur : une uette » pourtant, apparu dans les années 1 760, longtemps cantonné à l’univers des dessinateurs, n’a pas toujours eu l’enjeu qu’il cristallise aujourd’hui.

Ses glissements de sens sont nombreux. Ils révèlent la place croissante prise par le regard porté aux allures et aux anatomies. Comme ils révèlent la place croissan croissante prise par les pratiques censées les maitriser. La suite plus récente, on la connaît. Le retour des femmes aux poitrines proéminentes dans les

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
années 50 comme Marilyn Monroe, Jane Mansfield (ci-contre), les Bunnies, souvent vêtues de bustiers et de guêpières marquant leur taille.

L’aube des années 70 et le mouvement hippie, voient les femmes se débarrasser des gaines et soutiens-gorge pour afficher librement leur silhouette. Bienvenue maintenant dans le troisième millénaire, où la courbe en S a la cote. une femme élancée et mince arbore une poitrine et des fesses plantureuses. Un idéal bien difficile à atteindre, même avec la meilleure volonté sportive, ce qui ouvre la porte à la chirurgie sthétique. « Autrefois les femmes portaient des corsets, aujourd’hui elles se font opérer » conclut Suzanne Marchand un peu tristement.

Après le Botox, la liposuccion, la pose d’implants, etc. , pouvons- nous même imaginer à quoi les femmes devront se soumettre pour correspondre aux critères de beauté définis par l’industrie ? madame grés : En 1933, les modèles de la future Madame Grès – de son vrai nom Germaine Krebs – sont déjà connus sous le nom de la maison de couture Alix. En 1942, Germaine Krebs ouvre sa propre maison de couture au nom de Grès qu’elle dirigera jusqu’en 1988. A part 2