Seance 10 PUE

Seance 10 PUE

L’Union européenne est-elle une grande puissance ? On appelle Union Européenne « l’association de 27 Etats indépendants qui on ‘exercice de certaines compétenc a ns destinés ? org coordonner leur pollt e mbre de domaines, Snipe to next erposé aux Etats sans constituer cepe membres On consi enne existe depuis le traité de Maastricht donc on prend pour date de départ 1992. LJne puissance correspond « à la volonté et à la capacité pour un acteur de faire ou de ne pas faire, mais également de faire faire ou d’empêcher de faire.

La puissance n’existe pas dans ‘absolu mais dans la relation à l’autre, elle dépend des rapports de force et de la perception de ces derniers. La puissance concerne plusieurs registres que ce soit militaire, terrltoriale, démographique, économique, commerciale, financière, culturelle, informationnelle, etc. Se demander, si l’Union européenne peut devenir une puissance mondiale sous-tend alors dans un premier temps qu’elle ne l’est pas et dans un second temps qu’elle en est capable.

Est-il alors concevable qu’un acteur politique qui n’est pas un Etat -même s’il cherche à s’en voir reconnaître le tatut de fait- puisse accéder au rang de grande puissance ? Ya- t-il compatibilité entre le projet européen et l’idée même

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de produire et mettre en place à l’échelle du monde un dispositif aussi large que possible de normes capables d’organiser le monde, de discipliner le jeu de ses acteurs, d’introduire de la prévisibilité dans leurs comportements »- Zaiki L aidi 1.

Les éléments de la puissance -L’Union européenne ne constitue que de la population mondiale ET représente du PIB mondial càd 285 Mi de dollars. C’est ainsi une Puissance économique et la première puissance commerciale par exemple c’est la première xportatrice de services devant les LIS ce qui n’est pas négligeable car le secteur tertiaire est un secteur majeur dans notre société moderne. Cest aussi une Puissance monétaire avec l’euro, avec la mise en place de la BCE qui s’occupe de la politique monétaire ? l’échelle de l’Union. Par ailleurs, les Législations de l’LJnion européenne par exemple sur les produits chimiques qui forcent les autres pays à s’harmoniser sur les directives européennes affirment le leadership normatif européen sur le monde étant donné le poids économique mondial de l’Union européenne. Elle ntraîne ses prlncpaux partenaires à suivre leurs directives sans pour autant utiliser la force. L’UE est alors une puissance normative càd « une puissance qui n’a fondamentalement que la norme comme instrument privilégié voire exclusif d’actions internationales » (Zaiki Laidi). De plus, il faut souligner sa politique de concurrence qui a eu deux effets sur l’espace mondial. Avec l’exemple de Microsoft qui a écopé d’une amende car il ne respectait pas les règles de concurrence instituées par l’Union européenne, on a alors l’énonciation par les instances européennes dune visi ar l’Union européenne, on a alors l’énonciation par les instances européennes d’une vision différente de la notion de concurrence par rapport aux Etats-Unis.

Avec l’exemple General-Electric Honey,vell Bull dont la fusion a été interdlte par YUE car elle remettait en cause la politique de concurrence on a ici un be exemple d’un pouvoir d’extraterritorialité, désormais l’UE peut interdire une fusion dès lors que les deux firmes sont implantées sur son territoire -Enfin, il faut mettre en lumière l’attractivité du modèle économique européen ce qui explique les deux élargissements écemment entrepris, le premier en 1995 avec l’Autriche, la Finlande et la Suède, puis en 2004 avec l’accueil de dix nouveaux pays, et enfin en 2007 avec l’accueil de deux nouveaux pays ce qui porte à 27 le nombre d’Etats membres de l’UE. 2. a volonté de faire de l’Union européenne une puissance mondiale en s’engageant dans le monde -Cette volonté s’observe déjà dans les politiques d’organisation de l’UE, politique essentiellement basés sur la coopération intergouvernementale essentiellement (on peut donner en exemple la très connue politique d’Agriculture Commune ou PAC).

L’Union européenne a également le souci de s’ouvrir au monde avec des accords bilatéraux avec toutes les régions du monde ou des pays en particulier. Par exemple, depuis 1975 on voit se développer les accords Afrique -Caraïbes-Pacifique (ACP) qui lient l’Union européenne à 79 pays. -La volonté de donner également une voix à l’UE notamment en utilisant la Commission européenne comme l’interlocuteur en matière de relations internationales. Depuis 1995, partenariat Euromed ou processus de Barcelon Euromed ou processus de Barcelone -+ alliance reposant sur les principes de l’appropriation commune, du dialogue et de la oopération MAIS centrée sur un plan économique.

Depuis 2003, PEV définit un premier cercle d’Etats à l’Est pour développer des relations avec des coopérations renforcées, pas seulement économiques aussi en matière judiciaire ou de sécurité. Depuis 2004, actions civiles et militaires dans le maintien de la paix et la reconstruction (Kosovo, Bosnie etc. ) Il. Mais dont l’incapacité sur le plan portique Pempêche de devenir une véritable puissance mondiale « Il y a au fond une contradiction entre un système international dont les logiques brutes ne reconnaissent que les formes binaires puissance versus impuissance) et une esthétique de la puissance européenne qui cherche à dépasser cette dualité sans être sur de le vouloir, ni savoir toujours comment le pouvoir » – Zaki Laidi 1.

Un nain politique et militaire -Premièrement, il ne faut pas oublier que l’Union européenne est constituée de 27 Etats qui disposent encore de leur souveraineté et qui donc recherchent chacun leur intérêt propre, d’ailleurs pour beaucoup de pays nouvellement intégrés le seul but est le développement économique et ils sont très peu disposés ? abandonner une partie de leur souveraineté sur le plan politique t militaire MAIS aussi le cas pour la France ou l’Allemagne ce qui explique qu’il n’y ait pas d’armée européenne Certaines politiques mses en place pour assurer la sécurité et la défense de l’UE comme la PESC en 1993 et la PESD en 1999 qui devait être le moyen de mettre en PAGF devait être le moyen de mettre en œuvre la PESC mais c’est un échec CAR là encore les Etats membres sont réticents à accepter des transferts de souveraineté dans ces domaines et à se mettre d’accord entre dépenses militaires et civiles. D’ailleurs il n’y a pas de procédures institutionnalisées de coordinations des iplomaties nationales DONC l’UE ne parle pas d’une voix sur la scène internationale et les réflexes nationaux perdurent (par ex. vec la crise irakienne en 2003 GB #France, ou récemment avec la crise iranienne ou nord-coreenne). -Enfin, le lobby américain ne veut pas voir émerger une puissance militaire en Europe où elle est installée avec l’OTAN d’ailleurs les pays de l’UE préfèrent solt rester neutres soit se placer sous l’autorité militaire des Etats-Unis. On a donc une partie des Etats membres de l’Union qui sont sous l’influence américaine pour bon nombre de domaines clés (par ex. a communication et le satellite, les Américains ont tout fait pour empêcher la création de Galileo qui donnerait une arme de communication à l’UE, indépendante du système américain GPS).

Ainsi même si les armées des Etats -membres représentent plus de la moitié du contingent des forces de l’ISAF l’importance numérique de la présence européenne n’est qu’une addition de forces nationales placées sous le commandement de l’OTAN. -En réalité, le vrai problème réside dans le fait que chaque pays n’a pas les mêmes intérêts ni objectifs, ainsi une demande qui eut sembler dérisoire pour un pays peut être très importante pour un autre par ex. l’Allemagne avec la demande d’une place au Conseil de être très importante pour un autre par ex. l’Allemagne avec la demande d’une place au Conseil de Sécurité de l’ONU qui s’est toujours vu refuser une place à cause de sa défaite lors de la Seconde Guerre Mondiale, on a donc des intérêts et des préoccupations différentes.

C’est ce qui explique aussi que seulement 16 pays sur 27 font partie de la zone euro (comme la GB qui ny est jamais entrée). Enfin, pour certains spécialistes comme Pierre Manent, le roblème c’est qu’il ny a pas de peuple européen, ainsi si l’UE ne constitue pas de démos elle n’a pas vocation à penser sa sécurité et sa survie en termes identiques. 2. Qui force l’Union européenne à trouver une approche multilatérale des relations internationales avec l’émergence d’un soft-power -Comme l’UE ne dispose pas de moyens militaires et diplomatiques concrets sur la scène internationale elle tente d’étendre son influence par d’autres moyens.

Le premier de ces moyens c’est l’Exportation de valeurs comme les Droits de « Homme (CEDH) et de ces fameux critères de Copenhague qui onditionnent l’entrée de tout nouveau pays dans l’Union (par exemple la Turquie s’est vu refuser plusieurs fois son entrée car elle ne respectait pas ces critères de Copenhague notamment celui comprenant l’abolition la peine de mort). De plus, sa politique d’aide au développement aux pays est très importante car elle permet à l’Union européenne de s’implanter plus facilement dans des pays potentiellement « utiles » ainsi h des aides au développement sont versées par l’UE avec différentes associations dans le monde pour asseoir sa place dans plusieurs réglons du monde. pour Zaki Laidi, « ces aldes au développ