Sanctuaire foyer

Sanctuaire foyer

« Ce dimanche revêt un caractère particulier au sanctuaire marial de Mont Sion Gikungu: nous célébrons d’abord la solennité de la sainte famille de Nazareth avec toute l’Eglise universelle, le sanctuaire procède ensuite à l’octroi du sanctuaire foyer aux familles qui se sont préparé à cet événement ; nous nous unissons enfin à la Chorale Sainte Famille qui célèbre en ce jour son dix-neuvième anniversaire d’existence et d’apostolat à Mont Sion Gikungu.

Cette même chorale va profiter de cette bonne occasion pour publier son livre intitulé : La Chorale Sainte Famille, ne Chorale engagée pour la Paix et la Réconciliation. » a dit le Père Evode Bigirimana dans son mot d’accueil. Comme c’était un jou e cérémonies. Déjà à n f Snipe to View neKtÇEge l’arsenal y relatif étai en avant, les familles n a débuté les cernés et tout s thuriféraires anctuaire foyer, la Chorale Sainte Famille fortement pr sente en son préférable uniforme sans faute avec ses voix soigneusement raffinées et des chants méticuleusement sélectionnés.

Enfin venaient les novices qu’on voit rarement en de publiques célébrations devant les prêtres Swipe to View next page et pères présents en cette sainte eucharistie. Le Père Evode Bigirimana, dans son homélie, a commencé par

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
une invocation de l’Esprit Saint. Il a d’abord rappelé les trois fêtes, à savolr la fête de la sainte famille de Nazareth, le 19è anniversaire de la Chorale Sainte Famille et l’octroi du sanctuaire foyer aux familles qui s’y sont préparées. « La première lecture était une invitation aux enfants à obéir et ? respecter leurs parents.

Prenons l’exemple de l’enfant Jésus qui, bien que Fils de Dieu, a toujours obéi à ses parents a précisé e Père Bigirimana. Le quatrième commandement nous oblige à honorer nos parents, mais actuellement nous apprenons que bon nombre d’enfants ont tendance à se révolter contre leurs parents. Nous nous posons la question de savoir si un enfant sent la joie de désobéir à ses parents. Il est dit que les filles commencent à bien respecter leurs mères après qu’elles aient mis au monde, car elles ont déjà ressenti la douleur de l’enfantement.

Le prédicateur du jour a invité tous les jeunes en général et ceux qui étaient présents à la Messe en particulier à se défaire de a mauvaise habitude de désobéissance. Aux parents, il leur a demandé de ne pas tourmenter leurs enfants ou de les éduquer dans des conditions de pression. Il faudrait plutôt leur d PAG » OF d tourmenter leurs enfants ou de les éduquer dans des conditions de pression. Il faudrait plutôt leur donner non seulement la nourriture corporelle, mais aussi la nourriture spirituelle qu’est l’éducation à la prière.

D’après lui, beaucoup de parents semblent oublier ou négliger leurs obligations spirituelles envers les enfants surtout dès leur jeune âge. En ce cas là, les parents ne devraient pas s’étonner si leurs enfants se tournent contre eux parce que c’est cela qu’ils ont hérité d’eux. Le père Bigirimana a étendu la notion de la pratique de l’obéissance à différents secteurs de la vie, à savoir au travail, en politique et dans le domaine religieux. Au travail d’abord, les employés doivent respecter leurs chefs sauf s’ils leur recommandent de faire du mal comme tuer ou voler par exemple.

En politique ensuite, il a défendu aux gouvernés de se plaindre comme quoi ils ont de mauvais dirigeants car toute utorité vient de Dieu. Même la Sainte famille ne s’est pas plaint de la mauvaise gouvernance de Hérode et a plutôt accepté de fuir en attendant la mort de celui-ci. Sachons patienter mais aussi accueillir nos croix inhérentes à notre vie. Les chefs eux aussi doivent du respect à leurs sujets car c’est à travers eux que Dieu parle aux hommes. Enfin, dans le domaine religieux, les sujets car c’est à travers eux que Dieu parle aux hommes.

Enfin, dans le domaine religieux, les novices sont appelés à respecter les aîtres et maîtresses des novices, les pères doivent du respect ? leurs supérieurs, les abbés à leurs Evêques, ainsi de suite. Un très bon exemple et modèle du respect et d’obéissance est à apprécier dans la personne de Joseph, qui, à chaque parole de l’ange de Dieu, s’est immédiatement exécuté sans négocier. Jésus serait tué comme d’autres enfants exécutés par Hérode si Joseph avait refusé le message de l’ange de fuir avec toute sa famille.

Nous sommes appelés à faire un effort pour accomplir un bien ou orsque nous rendons un sen,’ice quelconque. Revenant enfin à la Chorale Sainte Famille qui célébrait son dix- neuvième anniversaire, le célébrant a noté que certains mots de l’hymne de cette chorale sont fort significatifs et méritent dêtre considérés par tout chrétien: « La prière, ramour, le respect, l’obéissance et la sagesse sont nos piliers. » Il a conclu son homélie en invitant tout le monde à faire ce qu’il doit sans plaintes comme saints Joseph et Marie, et surtout se doit-on de ne pas déranger les autres dans leur apostolat. Nyandwi Méthode