Rousseau

Rousseau

De nos jours, nous décrivons l’être humain comme un être évolué. Mais nous sommes constamment en train de guerroyer pour s’approprier les mêmes biens que le voisin. Rien n’est suffisant et nous sommes d’éternels insatisfaits de notre vie et de nos possessions. Nous avons l’impression d’être libre car nous sommes civilisés et que nous possédons bons nombres d’objets mais en même temps nous sommes encore obligés de faire certaines choses comme aller à l’école ou bien travailler pour avoir une bonne vie.

Nous voulons toujours nous entourés e biens derniers cris mais nous sommes dans l’obligation de les payer. Nous pensons vivre dans une société affranchi et égale mais en réalité, nous vivons dans une société qui créée des privilèges aux un notre civilisation et n sauvages pour obten une société plus just Ir’ re notre civilisation? Est PACE 1 or 5 s. L’argent domine omme des animaux Quoi faire pour avoir s être bien dans e issue bien que nous soyons les artisans e notre propre ma heur, êtres imbéciles et dégénérés?

Comme Rousseau le montre si bien, la nature de ‘Homme a changé au fur et à mesure que I Swipe to nex: page l’Histoire se dessinait. L’Homme naturel est devenu

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
un être corrompu et artificiel et Rousseau pense qu’il faut l’observer comme il est aujourd’hui, dans l’environnement d’aujourd’hui en le dépouillant de tout ce qu’il a pu recevoir d’artificiel pour retrouver l’Homme naturel. L’Homme civilisé est un être imbécile et dégénéré. L’Homme naturel connaît le bonheur et il n’aurait jamais, par lui-même, quitté l’état de nature. Qu’est-ce qui a fait en sorte que celui- ci est devenu civilisé ?

L’Homme naturel qui commence ? conceptualiser son environnement devient de plus en plus détaché de la nature et la considère même comme une machine que l’on peut manipuler à sa guise. En commençant à désigner un arbre avec le mot «arbre», l’être humain perd les liens qui l’unissaient avec l’environnement car la sensation qu’il éprouvait à la vue d’un arbre par exemple, est transformée en idée intellectuelle ce qui le rend insouciant et détaché. Cela pousse les hommes à s’unir pour lutter contre les dangers de la nature qui es guette puisqu’ils ne sont plus capables de la comprendre et de l’utiliser de la bonne manière.

Cela permet à l’Homme de faire les premières inventions techniques comme le feu et l’agriculture. En se regroupant, la notion de propriété tout comme celle du travail sont apparues. Les inégalité 2CFS En se regroupant, la notion de propriété tout comme celle du travail sont apparues. Les inégalités commencèrent peu à peu à faire leur apparitions puisque les riches, qui possédaient le plus d’objets de valeur, décidèrent d’établir des lois de justice fin de se protéger et tous les Hommes, naïfs et insouciants, se retrouvèrent dupé et dans l’obligation de faire avec des inégalités de conventions.

Bien entendu, il existe naturellement des inégalités que l’on ne peut remettre en cause comme le fait qu’un naisse un homme et l’autre une femme, qu’un soit plus grand ou plus fort que l’autre, qu’il soit plus vieux ou plus jeune, en bonne santé ou pas. Mais les inégalités qui apparaissent avec le début de la civilisation sont plutôt des inégalités de convention, c’est- ?-dire, des inégalités qui ne devraient pas exister.

Par exemple, les inégalités riches versus pauvres, ou bien le fait qu’un soit plus puissant que son voisin ou encore des inégalités dû au pouvolr (le maître et son esclave). En étant conscient de ces inégalités, l’Homme dégénéré décrit par Rousseau pourra faire en sorte de faire le contraire. C’est le but recherché par celui-ci puisqu’il démontre parfaitement que finalement, l’Homme civilisé n’est pas si bien et si heureux qu’il le prétend. Les inégalités du point de vue moral sont p 3CFS