REALITE VIRTUELLE TPE

REALITE VIRTUELLE TPE

DEFINITION La réalité virtuelle est une simulation informatique interactive immersive, visuelle, sonore et/ ou haptique, d’environnements réels ou imaginaires. La finalité de la réalité virtuelle est de permettre à une personne (ou à plusieurs) une activité sensori-motrice et cognitive dans un mande artificiel, créé numériquement, qui peut être « imaginaire, symbolique ou une simulation de certains aspects du monde réel »1.

Certains font remonter l’expression à Antonin Artaud, dans Le Théâtre et son double (1938), Artaud décrit le théâtre comme « la éalité virtuelle « 2. L’expression est proposée à nouveau par Jaron to View nextÇEge Lanier en 1985 pour « réaliste », tri-dimen fait de l’originalité de raison de l’apparente composent, le mot vi or 2 présentation s réel, immersif. Du alifie d’oxymore en termes qui la s médias synonyme de « numérique et immaterie L’ang ais virtual est plus nuancé.

Le terme signifie en effet « quasi En parlant de Virtual Reality, jaron Lanier parlait probablement de « quasi-réalité La polémique sur la pertinence d’une expression qui est devenue n terme technique vient du fait que selon le dictionnaire français, « réalité » ne s’oppose pas à « virtuel » mais à « fiction De nombreux auteurs inclua Swipe to View next

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
page incluant Pierre Lévy et Gilles Deleuze ont rappelé que le contraire de « virtuel » est « actuel » et non « réel n.

Le virtuel est donc bien une composante de la réalité, c’est selon Maurice Benayoun « le réel avant qu’il ne passe à l’acte » (sous entendu avant qu’il ne s’actuallse), introdulsant ainsi l’idée d’un en eçà de la représentation qui précéderait son actualisation. L’expression Réalité Virtuelle ne peut donc systématiquement être considérée comme un oxymore.

En définitive, la formulation correcte serait « virtualité réaliste » ORIGINE La notion de réalité virtuelle était implicitement esquissée par Platon dans son allégorie de la caverne, ainsi que par René Descartes qui envisage, dans son Discours de la méthode, l’hypothèse que les témoignages de ses sens pourraient n’être qu’une série d’illuslons coordonnées par un esprlt malin voir démon).

Toutefois, Descartes considère que puisque cette hypothèse ne permet pas d’aller plus avant dans ses investigations, il ny a pas lieu de s’y attarder et qu’il peut explorer également l’hypothèse de l’existence d’une réalité objective Indépendante de nos sens. Dès la moitié du vingtième siècle, de nombreux auteurs de science-fiction articulent leur récits autour de cette notion, extrapolant parfois le sujet jusqu’à semer une grande confusion chez le lecteur (Philip K. Dick, p. ex. ).