Rapport De Stage Hugo

Rapport De Stage Hugo

SerandourBlangonet Hgugo EHPAD La Chaumière Année 2013/2015 Sommaire or 14 Sni* to View accès aux fauteuils roulants. Le jeudi matin une sortie est prevu par les encadrants quelles soient à pied, en déambulateur ou en fauteuils roulants. les points fort de I’EHPAD sont : qu’ils ont un accès sur l’extérieur. Les faiblesses sont q ue le bourg ne se trouve pas a proximité, s ne peuvent répondre a toute les demandes d admissions L’environnement démographique Dans le but d’analyser l’environnement démographique j’ai repris un tableau : Année 1999 2007 Nombres d’habitants 3556 4663 On peut remarquer qu’en 12

La structure a plusieurs caractéristiques dont nous devons parler tout d’abord la mission suivit du public accueillit, nous avons le personnel et enfin l’offre de la structure dans le territoire. La mission L’EHPAD d e la Chaumiere accueil et héberge des personnes âgées dépendantes de soixante ans minimum. Sa mission est également de préserver l’a utonomie de chaque personne. Le public accueilli : L’établissement d e la Chaumière accueille 89 résidents. La majorité d’entre eux en hébergement définitif, peu résidents en hébergement temporaire .

Il y a soixante pourcent d femmes avec une moyenne d’âge de quatrevingt ans et uarante pourcent d’hommes dans la structure

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
avec une moyenne d’âge de soixante ans. (Voir annexe „,) L’offre de services : La structure du Docteur Robert effectue le portage de repas pour les personnes vivant à leur domicile. Dans Guer il y a une caserne de pompier, à Malestroit, on trouve la Clinique des Augustines et à Ploërmel se situe un centre hospitalier (CH) . -3) Le cadre réglementaire par rapport aux activités proposées et réalisées : Le statut de la structure .

Les risques professionnels : Les contrats : 1-4) Le fonctionnement : Le bon fonctionnement de IIEHPAD du Docteur Robert est assuré par ‘organisation des différents services : le service administratif, le service de restaurat ion, le service de sons dlvisé en cinq secteurs plus l’infirmerie et le service de lingerie. Service administratif : Le service administratif se compose du directeur, d’une cadre de santé, d’adjoints des cardes et des assistantes administratives. Le directeur : il est le chef de l’établissement, est le responsable du bon fonctionnement de la maison de retraite. Il as sure la gestion administrative et financière.

Cest lui qui donne l’accord financier. Il représente l’ établissement aux yeux d ueil physique et téléphonique, le suivi dministratif des dossiers des résidents, le courrier, la gestion des salaires du personnel, les budgets, les commandes, les stocks et le mandatement des fourn isseurs. Service de restauration Les agents de ce service préparent les repas pour les résidents m ais aussi pour le portage de repas. Ils préparent aussi la salle à manger et assurent le servic e avec l’aide des agents de service de soins. Ils veillent également au confort des résidents. N otamment lors de l’installation à table.

Mais ils font aussi la vaisselle et participent à l’entretien d e la salle à manger et des équipements (tables, sol,chaises Services de soins C’est un grand service car il se compose d’un médecin coordonna teur, d’infirmières, d’AS (AidesSoignantes), d’AMP (Aides Médico psychologiques), d’ASHQ (Agents de Services Hospitaliers Qualifiés), et une ergothérapeute ainsi que des veille uses de nuit. Le médecin coordonnateur : il aide à l’élaboration du projet de so ins, il est garant de sa mise en œuvre. Il veille à Ihygiène, à la sécurité et à l’équilibre de la dié rétique.

Il donne un avis médical sur l’admission des personnes âgées. Enfin, il organise de s actions de prévention et des vaccinations systématiques. Liinfirmière : aussi appelée IDE (Infirmier Diplômé d’État), veille au confort du résident et elle est à son écoute. Elle organise anal se et évalue les soins infirmie rs, soit sur avis médical, s PAGF d’encadrement et de prévention en matière de santé, hygiène et sécurité. Les AS (Aides Soignants) et AMP (AidesMédico Psychologies) et le s ASHQ ( Agents de Services Hospitalier Qualifiés) font le même travail dans cette stru cture. Ils veillent au bien être des résidents.

Ils dispensent des soins de nursing et de confort (s hampooing, toilette complète, toilette intime, bain de pied, prévention d’escarres Ils apporte nt une aide à l’installation au service et à la prise des repas. Ils prennent en charge l’entretien j ournaliers des locaux et des chambres. De plus, ils participent aux anmations. Les veilleuses, quand à elles s’assurent du bienêtre et du confort des résidents durant la nuit. Elle assurent la surveillance et la sécurité au sein de l’établiss ement. L’ergothérapeute : elle aides les personnes en difficultés motrice à regagner de l’autonomie, elle est également à leur écoute.

Canimateur : il prend en charge les animations individuelles, lect ure du journal, aide à la marche, écoute. Il apporte aux résidents une aide personnalisée p our les démarches administratives, les déplacements, les repas, la distributions et la r éponse aux courriers. Il organise des activités de loisirs par groupes. Il est le référent de la commission d’animation et il coordonne la participation du personnel et des bénévoles aux acti ons d’animations, afin de répondre au mieux aux attentes des résldents.

Service de lingerie et d’entretien La lingère, elle trie le linge, en vérifie le marquage et le prépare le linge sale pour la 6 2 buanderie. Une fois le linge propre, sec et plier ou repasser, elle le épartit sur des chariot où chaque casier est annoté d’un nom de résident. Ensuite, elle le re distribue dans chaque chambre en le rangeant directement dans leur armoire. L’agent d’entretien : il assure l’entretien et l’aménagement des é quipements et installations (électricité, plomberie, menuiserie, afin d’optimiser les conditi ons du personne et les conditions de séjour des résidents.

Il Organisation du travail en équipe dans le carde d’une activité de service : 2-1) identifications des besoins de la personne ou du public Pour identifier les besoins de la personne, je me suis référée à la yramide de MASLOW Besoins physiologiques : Ce sont les besoins qui constituent la survie de l’individu comme boire, manger et dormir. De sorte à satisfaire ces besoins, le fonctionnement suivant est mis e n place : Les repas : L’établissement fonctionne en liaison chaude. Une dié téticienne est disponible SI besoin.

La soif : Lors des repas, les résidents ont des carafes d’eau sur la table et un verre de jus de raisin ou de cidre pour ceux ui le souhaitent. Dans la chambre, il s disposent d’un verre ave du coucher, s’il le souhaite, une veilleuse ou la lumière de la salle e bain reste allumée. Concernant l’hygiène, chaque chambres dispose d’une salle d’eau où il y a un ou deux lavabos, un toilette et une douche avec une chaise d’assise pliable fixer au mur de la douche. pour les personnes à mobilité réduite, l’installation d’une chaise de douche au d’un lit douche est possible.

Besoins de sécurité Le sentiment de sécurité est indispensable au bienêtre des réside Dans I’EHPAD : L’ouverture des portes est conditionnée par un c ode à cinq chiffres. Dans les couloirs, on trouve des extincteurs ainsi que des détecteurs. Ensui te, il y a dans toute la tructure des barres de maintien aux murs. Dans les chambres: Au niveau des toilettes et de la douche se tro uvent des barres de maintien. Sur les lits sont installés des barrières de sécurité qui so nt prescrites sur avis médical.

Il y a également une potence sur chaque lit pour aider les résident s a se redresser. Besoins d’appartenance • L’individu a besoin de se sentir accepté au sein d’un eroupe où il déclenche quand bon lui semble, ce qui nous permet d’aller voir e t de prendre du temps avec eux. Ily a également les animateurs qui sont là pour être à leur éc Oute et les aider dans leur ntégrations au sein de l’établissement. Entre résidents : Dès le matin, les résidents qui le peuvent se retr ouves au petit déjeuner dans un petit salon, par secteur.

Ensuite ils peuvent se voient dan s les couloirs, pendants les animations et au moment des repas. Des résidents aptes à march er seul vont voir d’autres résidents dans les chambres. Besoins d’estime La personne à besoin d’être estimée et de s’estimer elle même. Pour cela, le personnel leur laisse faire le maximum des tâches. C ertains aident le personnel de lingerie à plier les lavette de nettoyage Lors des toilettes, le ersonnel stimule systématiquement leur autonomie. Cela permet de mettre en ap plicatlon leurs capacités, et de maintenir une activité.

Il y a également des « jeux » sportifs en colle ctivité, donc chaque résident se concentre pour mieux réussir devant les autres. Le résident à besoin de s’estimer luimême. Pour cela, il peut dem ander différents soins de bienêtre et des soins de beauté qui sont effectués par un esthétic ienne par exemple. lls ont aussi besoin d’avoir un maintien de leur image corporelle qui pour eux doit être satisfalsante. Besoins de s’accomplir : épanouissement personnel. Elle profite de différents moments d e la journée pour faire ce qu’elle désire.

Elle peut montrer se qu’elle sait faire aux personnel comm e aux résidents. 2-2) Les moyens mis en œuvres : Moyens humain : Moyens matériels Moyens financiers : L’EHPAD du Docteur Robert peut accueillir jusqu’à soixante et onz e personnes âgées. Chaque résident payes tous le mois son hébergement. Le montant est déterminé avec le prix fixe qui est de 54,78€ pour une chambre seule par jour, et de 53,28€ pour une chambre double. On additio nne au prix fixe, la dépendance de la personne selon son GIR (Groupe ISO-Ressources Avec tout cela, on obtient le prix que paie un résident par mois.

Pour une personne de GIR 1 ou 2, elle paie : 22,59 € de GIR 30u 4, elle paie : 14,33€ de GIR 5, elle paie : 6,08€ Exemple : nous prenons une personne qui a u ne chambre seule et qui est de GIR 3. Pour un mois de 30 jours. Le prix de la chambre est de 54,78€ multiplier par 30. Se qui nous fait une somme de 1643,40€. Nous additionnons le prix du GIR 3 qui est de par jour. Se qui n ous fait une somme de 2073,30€ pour un mois. L’APA (Allocation Personnalisée diAutonomie) est un autre moyen que le résident peut avoir pour payer son hébergement.