Rapport De Stage

Rapport De Stage

MADJA Yvanna MADJA, yvanna Rapport de stage effectué Du 3 février 2015 au 7 février 2015 Responsable : Mme Sommaire I-présentation de l’en ors Sni* to View 1) Situation géographique 2) Historique de l’entreprise 3) Classement de l’entreprise 4) Organigramme Il-Présentation d’un métier Ill-Compte rendu journalier Bilan du stage Vl-Evaluation au sein de l’entreprise I-Présentation de l’entreprise de fêtes. Les avantages de travailler dans un salon sont que l’on peut rencontrer des personnes et créer des liens avec eux.

Leurs salaires est de 1 600 euros par mois. Pour y accéder, il faut une ormation C. A. P coffure qui se prépare en 3 ou 4 ans, il y aussi le Brevet professionnel (BP) qui permet d’ouvrir son propre salon à son nom. Le Brevet de Maitrise (BM) qui permet d’approfondir sa maitrise qui exerce le développement des compétences dans le domaine de la commercialisation et la gestion d’entreprise. Certain (3M) nécessitent un diplôme de niveau V (CAP, BEP ou C TM), d’autres nécessitent un diplôme de niveau IV (ATM, BP, bac pro, BMA) mais cela varient selon les métiers.

Stylistes Avec toute son imagination, le styliste dessine des modèles de êtement, en général il fait plusieurs croquis (2ère image) pour ensuite créer

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
des gammes qu’il préparera un an avant de sortir sa collection. Tout son art consiste à marier les formes, les teintes, les étoffes tout en variant l’ori inalité des matières. Le styliste ne se contente pas la création du model. Par appropriées dans une tissuthèque (3ème image), une grande salle qui réunie des milliers d’échantillons.

Le client satisfait du projet, le model est exécuté sur ordinateur puis finalisé par le modéliste qui se charge de realise les patrons. Le styliste est donc observateur, intuitif, imaginatif et dessiner parfaitement animateur ou intégré à une équipe, il a l’esprit du travail collectif, mais aussi une personnalité assez forte pour imposer son style. 1ère image les stylistes les plus connus (de haut en bas) : Michael Kors, Stella McCartney, Karl Lagerfeld, Yves saint Laurent, Ralph Lauren, et Christian Louboutin. Mardi 3 février 2015. Dès le 1er jour j’ai trouvé Jennifer la collègue de la Gérante qui s’appelle Rita.

Elle se trouvait déjà avec de la clientèle, j’ai ris l’initiative de passer un coup de balai quand j’ai terminé je suis resté debout pour observer comment elle procédait a faire un shampoing, puis la gérante du salon Rita m’a donné comme tâche de dépoussiérer une colonne d’étagère ou il s’y trouvait des produit pour les cheveux. Ensuite, j’ai nettoyé des brosses ? cheveux. L’après midi j’ai nettoyé les restes de brosse et de peignes qui restait, puis j’ai encore balayé, nettoyé les miroirs, des tables puis elle m’a dit de m’asseoir. Mercredi 4 février 2015 : Quand je suis des tables puis elle m’a dit de m’asseoir.

Quand je suis arrivé, j’ai pris l’initiative de passé un coup de balai, on m’a dit de plier des serviettes et ensuite de les ranger en dessous des lavabos, on m’a montré comment faire un défrisage. Ensuite j’ai observé les coiffeuses et j’ai répondu au téléphone. Apres, j’ai juste balayé puis j’ai regardé comment faire une coupe pour homme et comme il n’y avait plus de client je suis partit m’asseoir. Jeudi 5 février 2015 : Le matin, quand je suis arrivé j’ai plié des serviettes puis rai passé un coup de balai, j’ai rangé des bigoudis par taille.

Ensuite ‘ai observé, puis j’ai eu un travaille assez complexe qui demandait beaucoup de patience c’était un genre de petit papier rose qui servait à mettre sur les pointes des cheveux fragiles (1 ère photo à gauche) et aussi il est spécifié pour les curly hairs (cheveux bouclés) (2ème photo à droite). Vendredi 6 février Cette journée était la plus désagréable car n’y avait pas de client donc il fallait attendre . Pour passer le temps j’ai trié des journaux, j’ai un peu rangé tout le salon.

Ensuite j’ai eu roccasion de pouvoir un shampooing, puis assister a une décoloration et à quelque éthode pour le Bien – être et relaxatlon des cheveux (photo ci- dessous). PAGF être et relaxation des cheveux (photo ci-dessous). Samedi 7 février : J’ai pu être active car il y avait beaucoup de monde, la plupart des gens on plus le temps le samedi qu’en semaine et comme il y avalt beaucoup de monde, il y a beaucoup plus de travail. On m’a donné une tache qui devait relever beaucoup de patience et de mégarde pour mettre dans des flacons des petits sachets de crème qui active le produit et la protège dans ses flacons .

A la fin du stage, Mme Chadet Rita m’a donné 3 produits pour es cheveux (une lotion, une crème assouplissante et un après shampooing). IV- Bilan du stage en entreprise L’ensemble était plutôt bien, j’ai pu apprendre beaucoup de chose sur ce métier et surtout dans le monde du travail qu’il faut savoir ce que fon veut pour avoir la force de se lever chaque matin pour aller au travail , c’est l’une des première chose que j’ai retenue . L’ambiance était bien avec les personnels et les clients. Les points positifs sont l’e us le monde, fai appris Les points positifs sont l’entente avec tous le monde, fai appris