Rapport de stage 1er annee GEA 1

Rapport de stage 1er annee GEA 1

Remerciements Je remercie tout d’abord Monsieur Blangy, directeur de l’association Arpej, tuteur de stage, qui a bien voulu m’intégrer à son entreprise, et qui malgré un emploi du temps chargé, a toujours été présent, pour m’apporter l’éclaircissement dont j’avais besoin, et dont le savoir m’a permis d’approfondir et d’enrichir mes connaissance du fonctionnement de l’entreprise.

Je réserve des remerciements particuliers, aux moniteurs brevet d’état de ski nautique, grâce à qui je me suis sentie à l’aise dans Snivxto mes fonctions, qui m’ été responsable d’un remercier également e créer une cohésio pour avoir fait la part or 13 cella ue je n’ai jamais ant, je tiens à les eux, qui a permis i nautique et enfin des remarques.

Je tiens à exprimer toute ma gratitu e a toutes les personnes qui m’ont entouré durant ce stage, les salariés de l’association qui étaient des personnes occupées mais impliquées dans le projet de Arpej, et qui m’ont guidé dans mon apprentissage, afin que je puisse mener mes missions à terme. Sources 13 Introduction : Je souhaitais effectuer un stage dans le secteur du tourisme sur la période de Juillet et Août, il s’agissait de la haute saison pour ce ecteur, j’ai donc pu réévaluer mes

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
chances pour avoir un stage qui me conviendrait et m’intéresserait.

Le secteur du tourisme, est un secteur qui m’intéresse car le tourisme est un des piliers de l’économie française, le tourisme reposent avant tout sur l’organisation, le travail en équipe et sur les contacts humains, en effet chaque situation est différente, trols grands axes qui m’intéressent pour mon avenir professionnel. J’ai trouvé un poste qui correspondait à mes attentes, un poste de responsable d’une école de ski nautique. On peut dire qu’il y avait deux grands axes dans ce poste de esponsable, l’accuell et la gestion du club de ski nautique.

Je faisais l’accueil des participants, je leur fournissais les équipements, je travaillais en collaboration avec les moniteurs de ski nautique c’est-à-dire que je les prévenais des arrivées, et leur fournissait le matériel dont il avait besoin (essence, équipements de ski nautique) et en ce qui concerne de la gestion, je m’occupais également des réservatio s comptes du club. 13 association dont l’activité principale est l’organisation de centres de vacances à caractère sportif pour enfants, avec une spécialité our la glisse mise en place grâce à une école de ski nautique.

Il s’agit d’une association commerciale, son siège est à Argenteuil dans le département du Val d’Oise, l’association a deux activités, en effet il y a un secteur d’hébergement de jeunes et des prestations de services avec les activités nautiques Comme il s’agit d’une association qui exerce des activités commerciales, elle peut être soumise à rirnpôt sur les sociétés SI son activité lucrative est importante. C’est-à-dlre que le chiffre d’affaires annuel réalisé doit être inférieur à 80000E pour le ecteur hébergement, et 29000€ pour les prestations de service.

Les camps de vacances proposés aux jeunes ont pour objectif de permettre à ces derniers de pratiquer des activités difficiles d’accès. Depuis 1994, l’association a ouvert une école de ski nautique afin de démocratiser le ski nautique, a SO mètres du Lac de Serre Poncon à Saint Vincent les Fort. Le club de ski nautique, est donc en relation direct avec des colonies. Les jeunes des colonies représentent de la clientèle. Le club, est composé d’un responsable, et de deux moniteurs brevet d’état.

J’ai occupé le poste de responsable qui était un poste polyvalent. B. La recherche du poste Yai commencé à chercher mon stage en février, j’ai tout d’abord fais des recherches sur internet visant le secteur du tourisme. J’ai postulé sur plusieurs annonces et passé des entretiens téléphoniques, et l’entretien pour le poste de responsable d’école de ski, po 3 entretiens téléphoniques, et l’entretien pour le poste de responsable d’école de ski, pour lequel j’étais particulièrement intéressé, s’est bien passé.

J’ai par la suite effectué un déplacement sur Paris, courant mars, pour signer le contrat de ravail et faire une réunion avec les directeurs des centres de vacances, la coordinatrice des séjours Arpej et le directeur de l’association. Cette réunion avait pour but d’intégrer les employés qui ne connaissaient pas l’organisation. Nous étions trois personnes à intégrer l’organisation, et il y avalt cinq autres personnes qui avaient déjà travaillé pour Arpej. On nous a donc présenté le projet Arpej avec les valeurs de l’association, et les objectifs de chaque poste.

Cette réunion m’a réellement permit de visualiser le rôle de chacun, ainsi que le mien. Il s’aglssait d’un premier contact avec ‘équipe de travail, et ce dernier c’est bien déroulé. C. Intégration Mon intégration dans l’entreprise a été plutôt rapide, en effet mon contrat commençait le 4 juillet et j’ai du trouver des marques très rapidement car la saison commençait. J’ai tout d’abord pris connaissance du logiciel, du lieu où j’allais exercer mes fonctions, des moniteurs de ski, de l’équipement (bateaux, skis etc).

L’école de ski nautique se trouve à proximité des commerces, il y avait donc du passage régulièrement. Mon bureau était « semi- ouvert » au public. Nous avons fait une réunion avant l’ouverture de l’école de ki nautique, les moniteurs de ski nautique, le directeur de l’association et moi afin de faire connaissance et de faire un bilan sur [‘équipement, ainsi que les conditions de t 40F 13 afin de faire connaissance et de faire un bilan sur l’équipement, ainsi que les conditions de travail.

Le fait de travailler avec des personnes plus âgées que moi, ne m’a pas dérangé, mais j’étais gêné à l’idée de devoir surveiller leur travail. J’ai trouvé très intéressant de faire une réunion pour mettre en place le travail d’équipe. Grâce à ce travail d’équipe, réalisé en amont, j’ai réussi à me faire ne place dans l’entreprise sans problème. Voici Porganigramme de Passociation : D. Formation La formation a eu les deux premiers jours de mon contrat, nous nous étions mis d’accord pour réaliser la formatlon pendant des journées types pour que je me rende plus facilement compte de mes missions.

Dans un premier temps j’ai appris à travailler avec le logiciel avec lequel j’allais créer les plannings. Ce logiciel était donc un véritable outil de travall pour moi, et c’est pourquoi j’ai dut rapidement apprendre à le maîtriser. Nous avons commencé par faire les plannings avec le directeur, t c’est ainsi qu’a commencé ma formation car j’ai ensuite expliqué le fonctionnement des activités aux directeurs 1. Le logiciel Cétait un document excel lement pour la création séance vendus aux groupes de colonie de vacances.

Il y avait également une feuille nommé « paramétrage de groupe » où on pouvait voir le planning individuel pour chaque colonie. 2. Les rendez vous avec les directeurs de groupe Nous avons donc réparti les séances de ski nautique pour chaque groupe, j’ai ensuite pris contact avec les directeurs de camps de vacances pour leur donner les dates de passage et leur expliquer omment les séances allaient se passer. Chaque groupe avait un nombre de séance particulier, en fonction du séjour cholsi.

Je devals être en possesslon des brevets de natations avant que les séances commencent. Les enfants venaient par groupe de 3, accompagné d’un animateur. Chaque séance dure une quinzaine de minutes, je devais donc accueillir des groupes toutes les 45minutes afin que les rotations s’enchainent. Ma formation a été brève, j’ai été donc par la suite autonome et si j’étais confronté à un problème que je ne pouvais résoudre, je contactais le directeur. Il. Apprentissage des tâches

Dans ce poste de responsable de club de ski nautique j’ai effectué plusieurs tâches, en effet je devais travailler en relation avec les moniteurs de ski nautique, gérer les réservations avec les directeurs de colonies et aussi avec les clients particuliers, savoir réagir face aux problèmes techniques ou climatiques. Ma mission la plus importante était de coordonner mon travail de mise en place du planning d’activités et les possibilités des moniteurs de ski nautique A.

Les points techniques 1. Les réservations Afin de gérer mon travail, il a fallut que je comprenne la démarche our faire une réser réservations pour faire une réservation. Lorsqu’un particulier souhaitait faire une réservation il y avait des manipulations a effectuer. Dans un premier temps je leur proposais les disponibilités, j’ai essayé de répondre à leurs attentes au maximum, en leur précisant qu’il était préférable de réserver un ou deux jours ? l’avance.

Il y avait des jours où il n’y avait aucune disponibilité, c’est pourquoi j’insistais sur ce pont. Une fois que les clients avaient choisi leur créneau, je l’ai faisais remplir une feuille d’inscription (Annexe 1), comme il s’agit d’une ssociation il faut que les clients adhèrent pour profiter des services proposés. De plus comme il s’agit d’une activité sur l’eau, il est important de savoir qui est en train de faire les activités s’ily a un accident. Je les enregistrais ensuite dans le planning.

Et pour finaliser l’inscription il devait impérativement payer. Une fois le règlement effectué, je leur passé un coupon avec leur réservation 2. La collaboration avec les moniteurs de ski nautique Chaque jour j’imprimais le planning des moniteurs, je leur donnais la veille pour le lendemain, nous parlions ensemble des ctivités prévus , et nous faisions le point de la journée. Ce bilan quotidien s’est bien en place naturellement, car il est important de communiquer au sein d’une structure.

Cela nous a permis également de travailler de manière organisé. 3. Gestion des comptes Je devais inscrire chaque transaction , avec le type de prestation, et le type de paiement sur un document. A la fin de chaque semain de prestation, et le type de paiement sur un document. A la fin de chaque semaine, je donnais la recette de l’école de ski nautique au directeur, en prenant le temps de recompter avant afin de érifier si les chiffres inscrit étaient bien les mêmes que la recette de l’école.

A la fin du mois de juillet, nous avons également vérifier si les chiffres de toutes les semaines étaient corrects. Nous avons regardé les chiffres d’affaires des années précédentes et les résultats étaient semblables, il y avait une augmentation de 300 euros . B. Difficultés rencontrées et solutions Ma formation a été plutôt rapide, j’ai essayé de m’adapter mais cela tout de même été une difficulté pour moi. J’ai fais quelques erreurs lors des réservations, en effet j’ai oublié e faire régler des particuliers, et ces derniers ne sont jamais venu.

Il s’agissait d’une réservation assez importante et qui demandait une demi-heure de travail en amont. J’essayais de faire régler les réservations avant, cependant il n’était pas rare que les clients n’avaient pas de moyen de paiement au moment de la réservation. Je précisais donc que la réservation n’était pas finalisé et de ce fait que je pouvais éventuellement prendre une autre réservation. Les clients revenaient rapidement pour régler. J’ai essayé d’apporter mes compétences bureaucratiques au club de ski nautique.

Il y avait une activité qui était proposé par le club, mais un moniteur avait une commission de dessus, il tenait un journal avec le nombre de participant et la date. Et je trouvais le système de notation un peu négligé, j’ai donc crée un document word (annexe 2) dans trouvais le système de notation un peu négligé, j’ai donc crée un document word (annexe 2) dans lequel je répertoriais les informations, et le rendu final était beaucoup plus clair que le journal du moniteur. Le directeur de l’association m’a remercié, et le moniteur aussl.

Pour exercer ce poste, il faut une grande capacité d’adaptation, es journées étaient rythmées par les arrivées des clients, il y avait donc de ce fait des moments calmes où je pouvais faire les comptes, mais je pouvais être interrompu à tout moment pour donner des renseignements aux clients, ou encore pour équper les groupes. Parfois je devais faire plusieurs choses simultanément je devais donc être réactive, et décider quelle était la chose la plus importante à faire dans l’immédiat.

Ill. Apports humains du stage A. Le travail en équipe Le travail en équipe est nécessaire si l’on veut offrir aux clients une prestation touristique de qualité, car il s’agit pour eux d’une xpérience globale, il faut donc collaborer et faire équipe avec plusieurs autres personnes exerçant d’autres métiers au sein de l’entreprise. J’ai vraiment apprécié ce caractère de dépendance entre chaque poste, j’ai trouvé que cela créer de l’entre-aide, et de ce fait des prestations de qualité.

Cela m’a permis de donner des conseils et de parler avec plusieurs personnes de sujet qui n’était pas réellement de ma portée. par exemple, j’ai été mise en relation, fin août, avec un groupe qui souhaitait accéder aux activités nautiques, à un prix plus faible ue les proposés. Je les ai mis en attente durant quelques heures, pour réfléchir à la situation. Il s’agissait d proposés. Je les ai mis en attente durant quelques heures, pour réfléchir à la situation. Il s’agissait d’un groupe de 25 personnes.

Le fait était que la haute saison se terminait, le taux de client baissait, et que les moniteurs de ski avaient moins de travail, j’ai donc réfléchis au tarif que je pourrai proposer en prenant en compte le taux de rentabilité des prestations. Un cours de ski nautique sans marge commerciale coûte 18€, le tarif normal est e 29€, et pour les groupes de plus de 10 personnes il est de 23,9€ . Malheureusement je ne pouvais prendre de décision seule car il s’agissalt d’un problème d’ordre financier.

J’ai donc posé le problème suivant au directeur, ne serait-il pas judicieux de remplir les plannings avec ce groupe et ainsi de faire marcher l’activité de l’entreprise, à un prix plus faible, avec une petite marge commerciale. Je lui ai donc demandé quel serait le tarlf minimum, et il m’a conseillé de proposer le tarif de 21€ par personne, au groupe. Cela a été une véritable réussite personnelle pour moi, car je ‘étais pas réellement en mesure d’offrir des prestations à un prix plus intéressant, mais avec le conseil et l’accord de mon directeur, la négociation a fonctlonnée.

B. Le rôle de la communication J’ai appris à parler d’une manière commerciale. En effet, le directeur m’a donné quelques conseils VIS à vis de la posture ? avoir pour parler aux clients. Il m’a dit que les bras étaient de préférence le long du corps quand le client parlait, pour montrer une situation d’écoute, et qu’il fallait que j’explique les prestations avec des gestes doux et rassurant. La rela