Rapport De Branche 2014

Rapport De Branche 2014

RAPPORT DE BRANCHE 2014 Des Commerces et Services de l’Audiovisuel, de l’Electronique et de l’Equipement Ménager Institut d’Informations et de Conjonctures Professionnelles 11 rue Christophe Colomb 75008 pans Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 [email protected] com. fr SEPTEMBRE 2014 Sommaire UNIVERS ETUDIE ET R oral Sni* to View QUES 1 PARTIE : POSITIONNEMENT ÉCONOMIQUE DE LA PROFESSION 4 CHAPITRE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE 10 I – ÉVOLUTION DU COMMERCE DE DETAIL DES APPAREILS ELECTROMENAGERS (BANQUE DE FRANCE) 39 1.

Selon le sexe des salariés 2. Selon la durée du travail 40 3. Selon la nature des contrats 42 4. Selon les fonctions 5. Selon les principales catégories professionnelles 46 6. Selon l’ancienneté des salariés 50 7. Selon l’âge des salariés 51 Ill – SALARIES HANDICAPES 52 CHAPITRE II : MOUVEMENTS DU PERSONNEL PAGF OF (commerce et services de l’Audiovisuel, de l’électronique et de l’Equipement ménager). Les résultats sont présentés selon quatre strates de taille définies par l’effectif physique présent au 31 décembre 2013 . . Les entreprises de 1 à 9 salariés 2. es entreprises de 10 à 19 salariés 3. Les entreprises de 20 à 49 salariés 4. Les entreprises de 50 salariés et plus Il

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
– RAPPELS METHODOLOGIQUES L’étude réalisée a respecté les étapes suivantes 1. Phase préliminaire Recherche documentaire Elaboration du questionnaire 2. Réalisation des enquêtes 1. 236 questionnaires 2. 349 établissements 42. 300 salariés 3.

Traitement – Analyse • Traitement statistique des informations Analyse des résultats Rédaction et présentation du rapport Cette première phase a eu pour objectif de collecter les informations actuellement disponibles sur la profession : • ACOSS* (depuis 2011) : d PAGF 3 OF t des établissements et e marché des appareils ménagers (hors produits bruns) – SIMAVELEC GFK : les ventes d’Electronique Grand Public – INSEE-ÉSANE (Élaboration des Statistiques Annuelles d’Entreprises) propose chaque année une photographie de la population des unités légalescomposant le système productif.

REE-SIRENE : Le Système Informatique pour le Répertoire des Entreprises et de leurs Etablissements est en France le point de départ du dispositif d’étude de la démographie des entreprises et des établissements. Le questionnaire, élaboré conjointement par les représentants de a FENACEREM et les syndicats de salariés, a ensuite été adressé par mail par la FENACEREM aux plus grands intervenants ainsi que par voie postale par l’Ag2r à Pensemble des entreprises concernées par la convention collective nationale IDCC 1686.

A l’issue de cette phase de collecte des informations, le bilan suivant est établi 1 *236 questionnaires exploitables correspondant à 2. 349 établissements soit des taux de représentativité 23 % en nombre d’établissements 6 61 % en nombre de salariés 3. Traitement des informations – Analyse des résu tats Au terme de la phase d’enquête, les données et informations recueillies ont fait l’objet des traitements statistiques a ra riés, à l’aide de logiciels développés par l’Institut la nouvelle nomenclature NAF.

De plus, il n’est pas possible de comparer exactement les mêmes champs. En effet, certaines composantes de l’ancienne nomenclature NAF, comme le commerce d’instruments à musique et de partitions pour le code 5241_ ou la location d’articles de loisirs et de sports pour le code 7143 ont été réorientés vers des nouveaux codes NAF sans lien avec notre champ étudié.

Réciproquement, le nouveau code NAF 9522Z comprend en plus « la réparation des tondeuses à gazon » auparavant classés dans le code NAF « réparation de matériel agricole 7 ANCIENS CODES NAF 524Z : Commerce de détail divers en magasin spécialisé NOUVEAUX CODES NAF 4741Z : Commerce de détail d’ordinateurs, unités périphériques et de logiciels en magasins spécialisés 4742Z : Commerce de détail de matériels de télécommunication en magasins spécialisés 4743Z : Commerce de détail de matériel audio et vidéo en magasins spécialisés 524L : Commerce de détai PAGF s OF

ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE I – EVOLUTION DU COMMERCE DE DETAIL DES APPAREILS ELECTROMENAGERS(BANQUE DE FRANCE) Le périmètre de [‘indice « commerce de détail des appareils électroménagers » de la Banque de France couvre tous les produits électroménagers (y compris les produits bruns) distribués par l’ensemble des circuits de distribution (Grands Multi-Spécialistes, Grandes Surfaces Spécialisées, Cuisinistes, Magasins de proximité, Hypermarchés… ). Si cet indicateur ne permet pas de connaitre révolution précise du chiffre d’affaires réalisé par les entreprises des codes NAF 47. Z, 47. 42 Z, 47. 43 z, 47. 54 z, 47. 63 z, 95. 21 Z, 95. 22 Z et 77. 22 Z, en revanche, il apporte un éclairage sur les grandes tendances du marché. Selon la Banque de France, le commerce de détail des appareils électroménagers en volume progresse de + 2,2 % en 2013 comparé à 2012. A noter que le chiffre d’affaires de ce secteur fléchit légèrement, à hauteur de – % sur cette période. Ainsi, le différentiel valeur-volumes’établit à – 2,6 points en 2013. ?volution* du commerce de détail des appareils électroménagers en volume Source : Banque de France en valeur 6 OF ettement moindre ampleur que pour d’autres secteurs de l’équipement de la maison. Du fait de la baisse progressive du prix de vente moyen au consommateur, les ventes de GEM régressent de manière un peu plus marquée : – 2,4 % entre 2012 et 2013. Les ventes en pose libre continuent globalement de s’effriter, avec toutefois une bonne performance des lave-linge frontaux en 2013. L’encastrable se stabilise grâce à une bonne croissance des fours micro-ondes que l’on n’attendait pas forcément dans cette catégorie. 2 Le marché français des petits appareils électroménager, en croissance régulière depuis e nombreuses années, tend à se stabiliser en 2013. Le chiffre d’affaires de ce secteur progresse de tandls que le volume de ses ventes est en légère contraction. Selon Gérard Salommez, président du GIFAM : « Ce succès, le petit électroménager le doit à la forte présence des marques, qui progressent davantage que la moyenne Les robots culinaires (notamment la kitchen machine), popularisés par les émissions de cuisine, connaissent toujours un joli succès en 2013.

Les tondeuses à barbe ainsi que les tondeuses à bikinis enregistrent une demande soutenue en 2013. A noter également ‘essor des aspirateurs balais sur cette période. Le marché français des pe lectroménagers PAGF 7 OF biens technologiques Evolution du chiffre d’affaires 2013/2012 source : GFK CHAPITRE II – DENOMBREMENT I – NOMBRE D’ENTREPRISES (source : REE – SIRENE – INSEE) 1 .

Au global L’INSEE dénombre les entreprises et les employeurs (entreprises d’au moins 1 salariés)au sein des codes NAF 4141 Z, 4142Z, 4743Z, 4754Z, 4763Z, 7722Z, 9521Z, 9522Z qui représentent le champ « élargi » de la convention collective IDCC 1686. ce champ est dit élargi, car certaines entreprises dont les productions récises n’appartiennent pas au champ de la branche, sont néanmoins répertoriées au sein de ces codes NAE Du fait de leur poids marginal, leur impact n’est pas significatif.

Code NAF 4741 Z Intitulé Commerce de détail d’ordinateurs, d’unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé Commerce de détail de de vidéocassettes et disques vidéo 9521Z Réparation de produits électroniques grand public * employeurs : entreprises employant au moins 1 salarié 16 La branche « Commerces et Services de l’Audiovisuel, de l’Electronique et de ‘Equipement Ménager » comptait un peu plus de 19 000 entreprises au 1er janvier 2013, soit un chiffre quasi-identique comparé 2012.

Les employeurs (entreprises employant au moins 1 salarié) représentaient près de 7 300 entreprises, ce qui correspond à 38 % d’entre elles. plus de trois employeurs de la branche sur dix appartiennent au code NAF 4754Z « Commerce de détail d’appareils électroménagers en magasin spécialisé Toujours près de la moitié (47 % précisément) des employeurs de la branche sont recensés au sein des codes 4741Z, 4742Z, 4743Z qui constituent le commerce des roduits technologiques ou produits « bruns » (matériel informatique, aud10, vidéo, TV, télécommunication… , hors vente de CD, DVD. La réparation des produits totalise encore 19 % des employeurs. Enfin, une part marginale des employeurs (moins de 4 %) travaille dans le commerce, vente ou location d’enregi io ou vidéo, c’est-à-dire PAGF réduit des deux tiers pour la location et a diminué de 30 % pour la Vente. Le nombre d’entreprises spécialisées dans la réparation recule également sur cet intervalle. L’activité dominante, la vente de produits « blancs » en magasins pécialisés (code 4754Z),continue de perdre des employeurs en 2013 : 23 % de moins en cinq ans.

Seul le nombre d’employeurs se consacrant aux matériels de « télécommunication » a progressé entre 2009 et 2013 (+ 15 %). En revanchele nombre d’entreprises spécialisées dans la vente de matériels audio/vidéo a diminué de 14 Enfin, le nombre d’employeurs de produits « informatiques » évolue à la marge sur cette période. Évolution du nombre d’employeurs selon leur activité (code NAF) Nombres d’employeur et pourcentages d’évolution entre 2009 et 2013 -22 % 68 % – 30 % -23 % 14 % 41596