Raisonnement clinique psy

Raisonnement clinique psy

Raisonnement clinique Mr M Monsieur M est un patient psychotique atteint de schizophrénie paranoïde avec une dysthymie. La schizophrénie est une psychose chronique caractérisée par l’association d’un syndrome dissociatif et d’un syndrome délirant. Il a été diagnostiqué à l’âge de 18ans. Le patient a des antécédents de tentative de suicide par IMV. Il a été hospitalisé dans des hopitaux et cliniques, il est suivi au centre de jour depuis 30ans.

Le patient souffre d’un syndrome extra pyramidal avec roue denté plus prononcé à gauche c’est à dire qu’il présente l’un des effets indésirables es neuroleptiques (tremblements même signe que maladie de Sni* to View parkinson marche). I des douleurs dorsale es _ et de la bouche. Mr M est divorcé de pas sur la région et u bles du sommeil, des plis inguinaux ? 35ans qui ne vit dans un studio dont il est propriétaire qui est sur la propri te de ses parents. Ceux-ci sont décédés, il avait une relation très fusionnelle avec eux.

Suite au décès de son père il a été hospitalisé pendant un mois il y a six mois. Mr M a deux frères avec qui la relation est conflictuelle et une sœur avec qui il s’entend bien. Celle

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
ci est une personne Swipe to View next page personne ressource. Le patient est en invalidité 2ème catégorie depuis 1990 c’est à dire qu’il est absolument incapable d’exercer une profession. Il est sous curatelle depuis le 4 novembre 2005 et il a une aide ménagère à domicile plus le portage de plateaux repas. Mr M fume 10cigarettes par jour.

A ce jour Monsieur M n’a pas d’idée noire il a besoin de réassurance Le patient a plusieurs traitements -Haldol Decanoas Samp est un neuroleptique LP indiqué dans certains troubles psychique comme la schizophrénie -Xeroquel 0-0-0-1 est un antipsychotique Atarax (1)-0-0-1 est un anxiolytique pour l’aider à dormir -Temesta 0-0,5-1-1 est un anxiolytique de la famille des benzodiazépines -Depamide 2-0-3-0 est un régulateur de l’humeur -Tercian (1 )-O-O-I est un neuroleptique (sédatif) -Cymbalta 0-1-0-0 est un antidépresseur inhibiteur de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline. Lepticur 1-1-1-0 est un antiparkinsonien utilisé comme correcteur pour son syndrome extra pyramidal La prise en charge au centre de jour est pluridisciplinaire. Mr M a un suivi avec le psychiatre tout les mois et participe aux activités rescrites. Le repas thérapeutique suivi de la balade découverte permet d’échanger avec les autres patients et les ides donc de garder un lien social, d’évaluer son comportement à table ainsi que de voir PAG » OF d donc de garder un lien social, d’évaluer son comportement à table ainsi que de voir le patient évoluer dans un autre contexte (? l’extérieur, dans la nature).

Il participe aussi au groupe Socioludo et au chant ce qul lui permet de travailler sa logique et sa concentration, maintenir une relation de confiance avec les soignants et les autres patients et ‘évaluer son émoussement affectif, sa notion de plaisir. De plus tout les matins il prépare son pilulier pour la journée avec les infirmières ce qui permet un moment privilégié pour réaliser des entretiens informels et évaluer l’état de santé du patient et l’observance de ses traitements.

De plus depuis peu il se rend au CEM pour faire des activités, il semble satisfait de cet investissement. Nous l’encourageons donc à continuer de s’y rendre Problèmes Risques 1 /ProbIème d’anxiété/d’angoisse lié à sa pathologie (schizophrénie paranoide) et sa situation familiale

Action : écoute, relation d’aide, dlsponibilité, éducation thérapeutique pour l’observance des traitements (explication de l’intérêt du si besoin) Orienter vers les gens compétents Proposer des VAD pour le rassurer 2/ Problème de l’altération de la relation sociale lié à sa pathologie Action : réassurance de la part des soignants, encourager ? continuer à participer aux activités prescrites par le centre de jour des soignants, encourager à continuer à participer aux activités prescrites par le centre de jour et de se rendre au Gem. Eviter la décompensation. Evaluer l’état délirant et dissociatif et faire son injection. / Problème de troubles du sommeil lié à sa schizophrénie à ses douleurs et ses angoisses Action : entretien évaluer les raisons des troubles Surveiller la prise des traitements et réexpliquer l’importance de la prise de ceux-ci Informer le médecin 4/ problème de perte d’autonomie lié à sa pathologie Action : Etre en relation avec son curateur Evaluer son autonomie sur les gestes de la vie quotidienne Collaboration avec les intervenants VAD si nécessaire sur prescription pour mettre en place les aides écessaires 5/ Problème de douleur (genou, dos) lié à son surpoids son manque d’activité (son arthrose ? Action : écoute et évaluation à l’aide d’échelle comme l’EVA Orienter vers le médecin généraliste 6/ Risque de passage à l’acte auto agressif lié à ses antécédents Action : entretien, surveillance infirmière et suivi régulier du psychiatre 7/ Problème de mycose Action : orienter vers médecin généraliste Devenir : Prise en charge au centre de jour. Sur le long terme Mr M aura besoin d’une structure adaptée (MAS)