Question 46 V2

Question 46 V2

LES CONNAISSANCES ÉCONOMIQUES Question 46 : En quoi la dette publique est-elle un facteur essentiel dans la gestion économique d’un pays ? Introduction La dette publique recouvre l’ensemble des engagements de l’Etat, des collectivités locales et de la sécurité sociale, sous forme d’emprunts émis ou garantis. Cette dette augment l’émission d’un nouv L’accumulation de ce ora Sni* to View des dépenses par connaît plusieurs origines, et constitue un facteur essentiel dans la vie économique d’un pays.

Nous étudierons dans une première partie, les causes de la dette publique. Ensuite, nous évoquerons ses conséquences dans la gestlon économique d’un pays. . Les causes de la dette publique d’un pays a. Les origines structurelles i. acte législatif ; fonctionnement des administrations , iv. les contraintes nationales 1. Etat, 2. collectivités locales ; 3. fonction publique hospitalière. b. Les origines conjoncturelles i. Celles liées aux crises 1. choc pétrolier 1974 ; 2. « subprimes » 2007 – 2008 ; 3. politiques d’aides publiques locales.

Exemple de la dette française : 64 milliards d’euros en 1980 ; 15% du PIB ; 4 de 1 800 milliards en en 2012 ; du PIB. L’accumulation de la dette atteint des sommets. La dette publique a, pendant un certain temps

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
permis d’atteindre des objectifs de plein emploi, de croissance et de stabilité des prlX. Dans une économie de plus en plus globalisée, rapproche macroéconomique, d’inspiration keynésienne, d’investissement de l’Etat pour relancer la croissance eut sembler surannée. PAG » OF d s’endette pour investir dans de gros travaux ; l remplacer la dépense privée, devenue atone. e qui se traduit par des créations d’emplois, et donc une hausse des revenus et de la demande ; par la même occasion, la production des entreprises prend le relais et augmente. Les recettes fiscales augmentent et comblent le déficit initial engendré pour relancer l’économie, qui se retrouve dans le cercle vertueux keynésien ; 3. la politique de redistribution permet aux ménages modestes ayant une plus grande propension à consommer, de maintenir ou daccroïtre la demande, facteur de croissance ; 4. s investissements d’intérêt général dans l’éducation ; 5. des investissements d’avenir, tel que l’accompagnement des constructeurs automobiles, vers la fabrication de moteurs plus respectueux de l’environnement ; 6. le financement d’équipements collectifs. ii. D’autre part 1 . cette intervention de l’Etat peut avoir une portée limitée, en raison de la globalisation de l’économie ; 2. le coût de la dette , 3. les contraintes régionales, tels que les traités internationaux et les accords locaux ; 4. la croissance peut profiter à d’autres pays. PZGF3CFd