Protection Mineurs Travail Final 1 1

Protection Mineurs Travail Final 1 1

politique culturelle La protection des mineurs dans le cadre de productions audiovisuelles et cinématographiques or7 Sni* to View Introduction Ces dernières années, nous constatons une convergence des médias liées notamment à la mondialisation et la numérisation de notre société. Les films, les téléfilms, les séries et différentes productions audiovlsuelles de tous les pays sont disponibles ? la fois sur internet mais également sur demande sans qu’il ne soit nécessaire d’attester de son âge.

Si nous n’aborderons pas aujourd’hui la question des dangers liés à l’utilisation d’Internet lus précisément, il convient tout de même de noter que les nouvelles technologies participent à la difficulté de protéger le mineur face à des contenus violents ou qui ne sont pas adaptés ? son jeune âge. Lors de nos recherches, nous avons pu constater que la européenne des droits de l’homme spécifie que les visas attribués aux œuvres cinématographiques « n’ont ni pour objet, ni pour effet d’interdire la diffusion des films, mais vise à la restreindre à l’égard des mineurs. ? Il nous est, cependant, apparu que la protection des mineurs prime souvent par rapport à la éfense de la création cinématographique et audiovisuelle. Pour sélectionner nos articles, nous avons voulu démontrer la multiplicité de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
dimensions qui existe pour aborder la question de la protection des mineurs. Dans un premier temps, il nous semblait utile de démontrer que la protection des jeunes face aux contenus violents est plus que jamais d’actualité avec la convergence des médias et l’avènement d’Internet dont nous parlions précédemment.

Ensuite, les aspects psychologiques voire sociaux mais également législatifs et culturels nous permettront d’établir les différentes problématiques qui entoure a protection des mineurs pour finalement se concentrer sur celle de la censure. Analyses d’articles Media Violence in Cross-cultural Perspective: A Global Study on Children s Media Behaviour and Some Educational Implications, Jo Groebel. Jo Groebel, directeur général de l’Institut européen des médias nous livre ici une contribution originale au sujet de la violence dans les médias et surtout sur l’impact qu’elle peut avoir sur l’enfant.

Il nous semblait utile, avant de traiter plus profondément la question de la protection des mineurs, de démontrer la forte dimension sociale que revêt ce sujet. La rédaction de cette étude allie une méthodologie reprenant la littérature faite sur l’impact de la violence et une méthodologie empirique avec renquête interna PAG » rif 7 littérature faite sur l’impact de la violence et une méthodologie empirique avec l’enquête Internationale menée avec l’UNESCO sur le même sujet. Groebel tente de démontrer que cet impact dépendra de différents facteurs externes tels que la culture ou la famille de l’enfant.

L’auteur parlera de la Compass Theory pour formuler ce phénomène. Les deux méthodologies employées constituent la principale force de cet article car elles permettent ‘avoir une vision à la fois théorique et plus pratique de l’impact de la violence des médias. Si l’étude menée auprès des enfants constitue un réel pas en avant, il nous semble regrettable de ne pas avoir également destiné un questionnaire aux parents des enfants. En effet, ils sont les premiers à réguler l’accès aux médias des jeunes.

Recommandation relative à la protection des mineurs, Collège dautorisation et de contrôle du CSA. « Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) est chargé de la régulation de l’audiovisuel de la Fédération Wallonie-gruxelles (Belgique) et le Collège d’autorisation et de contrôle (CAC) st l’organe de régulation du CSA. Il exerce deux types de compétence : l’une d’autorisation, l’autre de contrôle et a le pouvoir de sanctionner les éditeurs et les distributeurs de service ainsi que les opérateurs de réseaux. ? Ce document fait état des différentes réglementations qui existent en Belgique concernant la protection des mineurs dans l’audiovisuel, la radio et les publicités. En dressant le paysage legislatif belge en la matière, le CAC nous démontre que les classifications de films réalisées par le CSA permettent de protéger le mineur tout en tentant de maintenir la liberté d’expression des réalisat PAGF3C,F7