Prevention Des TMS

Prevention Des TMS

Prévention des TMS exemples de réalisations Les entreprises se mobilisent Cette brochure a été réalisée dans le cadre de la « Semaine Prévention des TMS » 2009 Elle rassemble des exemples de bonnes pratiques mises en œuvre dans le cadre d’actions coll isations professionnelles ors7 et/ou des partenaire ises classees par ou secteur dactivité. L’objectif d ous faire bénéficier de ces expériences et de montrer que prévenir les TMS, c’est possible !

Pour un engagement des entreprises et des branches professionnelles Dans l’entreprise, la prévention des risques professionnels ‘organlse sur la base du dlalogue entre l’employeur et les salariés ou leurs instances représentatives : CHSCT ou délégués du personnel. L’appui de partenaires, comme les services de santé au travail ou les organismes de prévention, facilite certes l’analyse de la situation, puis l’élaboration et la mise en œuvre de mesures de prévention adaptées. Mais seule la volonté des deux parties permet d’inscrire la démarche dans la durée et l’efficacité.

Les actions présentées dans cette brochure illustrent bien les progresser la prévention des troubles musculo-squelettiques dans les entreprises. Franck Gambelli Président de la Commission des accidents du travail et des maladies professionnelles (CATMP) André Hoguet Vice – président de la CATMP Prévenir les troubles musculo-squelletiques

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Réduire les TMS, un bénéfice pour l’entreprise et ses salariés En France, les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont la première cause de maladie professionnelle reconnue et leur nombre s’accroît d’environ 18 % par an depuis dix ans.

En 2007, les 34 200 TMS indemnisés au titre des tableaux 57, 69, 79, 97 et 98 du régime général de la Sécurité sociale ont engendré la perte de 7,4 millions de journées de travail et 736 millions d’euros de frais ouverts par les cotisations des entreprises. À ces coûts directs, il faut ajouter tous les coûts indirects : perte de temps, de production, d’image.. Ces pathologies, dont l’origine est le plus souvent multi-factorielle, touchent toutes les professions et les entreprises, quel que soit le secteur d’activité.

Tous les pays industriallsés sont concernés par le phénomène, même les pays dans lesquels des fabrications sont délocalisées. Les effets négatifs du développement des TMS (coût, absentéisme, turn-over, difficultés de recrutement t des victimes… ) se font PAGF 7 OF prévention. Un engagement nécessaire au plus haut niveau Les directions d’entreprises doivent s’engager dans la prévention des TMS pour donner l’impulsion nécessaire à une véritable mobilisation de tous les acteurs de l’entreprise.

Entreprendre un diagnostic préalable La prévention des TMS suppose de connaître le contexte qui les génère, de faire l’analyse des situations de travail, du process et des postes de travail. Elle implique d’avoir une réflexion globale sur l’organisation du travall. La prévention doit mobiliser tous les acteurs de l’entreprise La prévention doit mobiliser des compétences différentes au sein e l’entreprise : (direction, salariés, CHSCT, délégués du personnel, médecin du travail… ans une démarche participative pour faire ensemble le diagnostic et rechercher les solutions. Si besoin est, l’entreprlse peut faire appel à des compétences extérieures. Comment agir en entreprise ? Plusieurs facteurs de risque peuvent être à l’origine des TMS dans l’entreprise : les facteurs biomécaniques (efforts répétés, postures inconfortables… ), les facteurs psychosociaux (pression temporelle pour exécuter les tâches, relations avec la hiérarchie… ). C’est donc l’activité des opérateurs au sein de ‘organisation de travail qui doit être prise en compte.

Agir dans la durée La prévention est un inves s la durée, qui suppose PAGF 3 OF des actions simples Des actions modestes sont utiles pour mettre en place une première démarche, étape nécessaire à l’appropriation par les acteurs de rentreprise afin de pouvoir ensuite élargir la réflexion à l’organisation du travail et ? l’environnement de Le «Réseau Prévention» accompagne la mobilisation des entreprises… Face à l’enjeu que représentent les TMS, le Réseau Prévention de la branche AT/MP se mobilise afin que le plus grand nombre d’entreprises ‘engagent dans des actions de prévention.

Des plans d’actions sont mis en oeuvre pour la période 2009-2012 aux niveaux national et régional, avec l’appui des partenaires sociaux et l’engagement de branches professionnelles. Au travers de sa Semaine nationale de prévention, le Réseau prévention veut montrer qu’une prévention efficace et durable des TMS est possible dans toute entreprise, quelles que soient son activité et sa taille. A cette occasion, il valorise les actions réalisées par les entreprises, ainsi que celles menées avec des branches professionnelles, en mettant en avant les bénéfices pour les alariés mais aussi pour les entreprises. n vous apportant son expertise et ses relais Le Réseau Prévention s’est très fortement impliqué depuis de nombreuses années pour combattre les TMS : aboration de PAGF OF Entreprises, organisations professionnelles et syndicales locales.. prenez contact avec votre CRAM ou votre CGSS. Organisations professionnelles et syndicales nationales.. rapprochez vous de la Direction des risques professionnels de la Cnam. Prévenir les TMS c’est possible ! Des entreprises le font avec succès… Pourquoi pas la vôtre ?

Sommaire Actions collectives 01 Canalisateurs 02 FIA 03 MEDEF 79 4 Union des Industries du Bas-Rhin 05 BTP Santé au Travail Rhône 06 Sud Loire Santé Travall Actions d’entreprises 07 Agro / alimentaire /// Bonduelle 08 Agro / alimentaire /// Salaisons Boutot 09 Chimie /// Societe Industrielle de Bourbon 10 Cuir /// Creation Perrin 11 Déchets /// SIVOM St-Gaudens / Montrejeau / Aspet 12 Electromécanique /// Degreane Horizon 13 Electromécanique /// Donaldson 14 Electromécanique /// Grundfos IS Électromécanique /// Socomec 16 Fromage /// Boursin PAGF s OF Publics Fédère 400 entreprises de toutes tailles, spécialisées dans la pose et la réhabilitation de canalisations Le contexte et les enjeux La Fédération des Canalisateurs de France constate de nombreuses restrictions d’aptitude des salariés travaillant dans la pose de réseaux. Elle décide de faire analyser les conditions de travail des salariés de la profession en vue d’identifier les causes de survenue des TMS et de rechercher les mesures de prévention à mettre en œuvre, afin d’en informer l’ensemble de ses entreprises adhérentes. L’action réalisée Le directeur de l’entreprise Blanloeil Nos collaborateurs sont le principal capital de l’entreprise et nous nous devons de les préserver.

Il faut inciter les autres branches ? se pencher sur le problème et le travail effectué par le syndicat des Canalisateurs va leur faire gagner du temps Suite à cette demande de l’or anisation professionnelle, la Fédération Régionale Les résultats obtenus Les phases d’observation et de questionnement des opérateurs ont permis de recueillir de nombreuses informations et de rendre les salariés acteurs de leur Un outil de repérage des situations à risques de TMS, spécifique ? la profession a été développé par les entreprises volontaires ; ce qui a facilité son appropriation par les entreprises du secteur. Le pilotage du projet et la réalisation d’un dépliant de ommunication par l’organisation professionnelle positionnent celle-ci comme un acteur incontournable de la prévention des risques professionnels et notamment des TMS. L’amélioration de l’organisation des chantiers étant un facteur de progres fondamental pour prévenir les risques TMS, l’organisation professionnelle va profiter de la Semaine TMS 2009 pour sensibiliser les maîtres d’ouvrages publics qui ont un fort impact sur les conditions d’organisation des chantiers et notamment pour les travaux hors circulation.

Fédération des Industries Avicoles (FIA) nationale Autres partenaires : ARAVIS (ARAC T régionale), DIRECCTE (ex DRTEFP), ISARA (Institut supérieur d’Agriculture et d’Agroalimentaire Rhône-Alpes), MSA de la Drôme, Conseil e » Alpes, industrielle et en ergonomie, pour agir durablement en prévention des TMS. Le bilan des projets d’entreprises a permis de dégager des pistes pour la prévention dans la filière : • le travail répétitif est complexe, tout changement est plus difficile, • le poids de produits manipulés est supérieur au poids des produits finis, • les tâches invisibles ou non reconnues doivent être identifiées : un simple poste de pesée peut s’avérer être un poste clef de répartition de la production… ??? la logistique transforme le métier des abattoirs : multiplication des réferences, des conditionnements, exigences de traçabilité, réduction des temps de traitement des commandes… • le dimensionnement des installations doit tenir compte des modes dégradés, • de nouveaux équipements techniques faciliteront la manutention et la régulation du travail : variateur de vitesse des tapis, transpalettes à hauteur variable, desserte de stockage intermédiaire… En conclusion, prendre en compte la réalité du travail permet d’atteindre les objectifs de production. Chaque partenaire, en participant à la capitalisation, pourra éployer ce type de dispositif auprès d’autres entre rises et organisations professionnelles.

PAGF 8 OF projets Pour dupliquer ce dispositif, il est nécessaire d’avoir une animation rigoureuse en région et d’arriver à réunir les partenaires et les financeurs nécessaires 2 Une formation-action a été mise en place pour un groupe d’entreprises (Bernard Royal Dauphiné, CAPAG, Drôme Lapins, CORICO) ; son objectif était de former des personnes – ressources afin d’optimiser les postes de travail en liant santé et production : 6 jours de formation collective et 9 jours d’accompagnement ndividualisés réalisés par deux consultants (un expert en organisation industrielle d’ISARA et un ergonome d’Idénéa ou d’Essor Consultants). La personne ressource formée était ensuite chargée d’animer le projet d’entreprlse en lien avec tous les acteurs concernés : le directeur de l’entreprise, le médecin du travail, les instances représentatives du personnel (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travai u personnel), les salariés, PAGF prévention des TMS ?

Le MEDEF est alerté sur la problématique des TMS en 2003. Dans le cadre des échanges réguliers sur la prévention des risques professionnels ntre le MEDEF79 et la CRAM Centre-Ouest, un ensemble d’indicateurs a mis en évidence l’importance des TMS dans le département. Par ailleurs, les remontées d’information des entreprises par le M EDEF corroboraient ce premier constat : • Inaptitude au travail pour certains salariés touchés par les TMS • Maintien difficile dans l’emploi • Absentéisme en augmentation dans les entreprises • Difficulté des entreprises à comprendre et agir sur cette problématique. Comment s’est construite cette action collective ?

Dès le début de l’action, le MEDEF et la CRAM ont fait le choix d’associer l’ARACT Agence régionale pour Pamélioration des conditions de travail) au projet de sensibilisation des entreprises du département. A cette occasion, l’intérêt des entreprises a fait émerger l’utilité de la création d’un groupe de travail, piloté par le MEDEF et animé par la CRAM et YARACT. L’objectif était de proposer aux entreprises un accompagnement personnalisé sur une durée de six mois tout en prlviléglant un échange de bonnes pratiques lors de rencontres mensuelles. Cette formation-action a permis de former deux référents TMS par établissement pour mener à bien une démarche de révention des TMS.