PPP Le Professeur Des Ecoles

PPP Le Professeur Des Ecoles

BONNET Lisa Sni* to View ppp e professeur des écoles or 17 L 2 Mathématiques Sommaire . 1) Introduction 2) Matériel et méthode a) Séances b) Internet c) Interview 3) Résultats a) Études et concours b) Réalité du métier c) Salaire d) Évolution de carrière 4) Discussion puis la soutenance. Je vais alors faire une brève explication sur ce que chacune de ces séances m’a apportée. Séance 1 . I s’agissait d’une séance en groupe restreint avec notre encadrante, Mme PAOLI.

Nous avons rempli des fiches sur nos valeurs pour vérifier si le métier que nous voulions faire nous correspondait. A la fin de cette séance je ne savais pas encore si j’allais présenter le métier de professeur des écoles ou le métier d’intervenante PRE qui est une aide scolaire individuelle fournie par certaines mairies. En revanche la séance m’a éclairée en me faisant remarquer que le métier de professeur des écoles reflétait beaucoup mes valeurs relatives au travail.

Séance 2 : Cette séance était une recherche documentaire au SUIO encadrée par une professionnelle de l’orientation. Après nous avoir présenté globalement tous les métiers qui auraient pu nous intéresser nous avons été laissé en autonomie pour étudier es documents que nous avions a

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
notre disposition. En particulier la fiche ROME intitulée : « Enseignant/ënseignante des écoles » et la fiche métier Inforizon « Professeur des écoles » qui expliquent les compétences nécessaires à un bon professeur ainsi que sa mission auprès des enfants.

Finalement, la fiche « exemple- type de la nouvelle formation » par l’ESPE qui décortique les deux années de master a été d’une grande aide pour s’informer sur les études qui précèdent la mise en poste des professeurs. Séance 3 : Finalement la dernière séance nous a éclairés sur la anière d’obtenir et de mener une interview et nous avons fait le point sur ce qui était attendu de nous dans cette UE. b) Internet . La séance PAG » 7 nous avons fait le point sur ce qui était attendu de nous dans cette UE.

La séance au SUIO ne m’ayant pas apporté toutes les informations que je souhaitais notamment au niveau des épreuves d’admission au concours, j’ai fait une recherche complémentaire sur internet sur le site forprof et education. gauv. fr. Comme je me posais aussi des questions sur les études les plus pertinentes avant de passer le concours, j’ai trouvé les réponses sur letudiant. r c) Interview : Finalement, j’ai interviewé 3 enseignants de l’école primaire JAURES ROUSSEAU au Chambon Feugerolles : Christine AURELLE (CP), Florence LARGUET (CEI -CE2) et Jacques CHAUVET (CP et directeur de l’école).

Je leur ai posé des questions sur la réalité de leur travail et sur les interrogations que j’avais dans le but de comparer leurs expériences et mon opinion. 3) Résultats : a) Études et concours : Pour s’inscrire au concours de Professeur des écoles (CRPE) il faut être inscrit au minimum en Ml car les premières épreuves se passent au terme de cette année là. La voie la plus recommandée est de faire un master « Métier de IEnseignement de rÉducation et de la Formation Premier Degré » aussi appelé MEEF Premier Degré.

L’admission dans ce master est autorisée a toute personne titulaire d’une licence. Il existe aussi une licence spécifique « Sciences de l’Éducation » qui est la voie la plus empruntée pour devenir professeur des écoles. Il existe 3 types de Concours de Recrutement des Professeur des Écoles • – Le CRPE externe, qui s’adresse aux candidat(e)s détenteur(trice)s dun master, en M2 et dorénavant en Ml ou bénéficiant d’une dispense andidat(e)s détenteur(trice)s d’un master, en M2 et dorénavant en Ml ou bénéficiant d’une dispense (parent de 3 enfants, sportifs de haut niveau). Le CRPE interne, qui s’adresse à des déj? fonctionnaires ou agents public et justifiant d’une expérience professionnelle ou d’une durée de service particulière dans l’administration. – Le CRPE 3e concours, est accessible aux candidats ayant acquis une expérience dans l’exercice soit d’une activité professionnelle de droit privé, soit d’un mandat d’élu local, soit d’une activité associative. Au plus tard à la date des résultats d’admissibilité, le candldat oit présenter obligatoirement : – un brevet de natation de 50 m, une attestation de formation aux premiers secours (PSCI). un certificat de compétences en langues de l’enseignement supérieur de niveau 32 – un certificat de compétences en informatique et Internet (C2i2e). Finalement, le concours en lui même se déroule en deux étapes : Les épreuves écrites dadmissibilité 1) Français (4h ) 2) Mathématiques (4h ) Les épreuves orales d’admission : 3) Mise en situation professionnelle dans un domaine au choix (20min d’exposé et 40min d’entretien) Domaine à choisir au moment de l’inscription parmi :sciences et echnologie, histoire, géographie, histoire des arts, arts visuels, éducation musicale, enseignement moral et civique. ) Entretien à partir d’un dossier (3h de préparation, 1 hl S d’entretien) Cet entretien comporte deux parties : la première partie permet d’évaluer les compétences du candidat pour l’enseienement de ique et sportive (EPS) PAGFd0F13 pour l’enseignement de l’éducation physique et sportive (EPS) la deuxième partie de l’épreuve vise à apprécier les connaissances du candidat sur le système éducatif français. b) La réalité du métier : e métier de professeur des écoles s’exerce en école maternelle u primaire c’est à dire auprès d’un vaste public d’enfants de 3 ? 11 ans.

Il y a 26 heures d’enseignement hebdomadaires qui suivent le calendrier scolaire. Censeignant joue un rôle auprès des élèves qu’il a en classe mais prend aussi part à la vie générale de l’école dans laquelle il travaille notamment en surveillant l’ensemble des élèves pendant les récréations. A un niveau plus scolaire, les objectifs des professeurs entre l’école prlmaire et la maternelle ne sont pas les mêmes. En effet, la maternelle joue un rôle important dans l’éveil et le développement d’un enfant.

Les programmes sont donc adaptés à un public très jeune (3-5 ans) et sont construits autour de jeux, chansons, dessins, collage,.. Le but est d’éveiller la curiosité des enfants, de leur apprendre à vivre en collectivité et de leur faire découvrir des notions abstraites comme le temps, l’espace, etc… En ce qui concerne l’école élémentaire ou primaire, le professeur aborde les apprentissages fondamentaux : le français, les mathématiques, l’histoire, la géographle, l’éducation clvique, les sciences expérimentales, les langues étrangères, les arts plastiques,etc…

Parfois un intervenant extérieur participe aux activités éducatives pour apprendre aux élèves le sport, la musique ou les langues. Tous ces objectifs sont pris en compte pour créer le programme d’enseignement par le min langues. Tous ces objectifs sont pris en compte pour créer le programme d’enseignement par le ministère de l’Éducation nationale que chaque professeur se doit de respecter. En revanche, ce programme ne concerne que les objectifs ? atteindre ce qui permet à chaque enseignant de mettre en œuvre sa propre façon d’interagir avec les élèves et de leur apprendre des choses.

Enfin, l’enseignant se doit d’être un bon pédagogue pour transmettre les connaissances, il faut en revanche remarquer que cela ne suffit pas, le travail de professeur ne s’arrête pas à ce qu’il se passe en classe. En effet, cela demande de réelles capacités d’organisation pour gérer des classes avec parfois plusieurs niveaux, il faut aussi préparer ses séquences et les adapter à la classe dans laquelle on enseigne.

Finalement à cela s’ajoute le travail d’équipe lors des concertations pédagogiques, l’organisation de projets comme des sorties ou des voyages, et enfin les rencontres avec les parents. ) Salaire : De même que pour les autres fonctionnaires, la rémunération des professeurs des écoles augmente à mesure qu’ils gravissent les échelons à l’intérieur de leur grade. Cela se fait plus ou moins rapidement, en fonction de la note attribuée après visite des inspecteurs académiques. Les grilles de salaires vont de 1 640 € net en début de carrière à 2973 € net en fin. ?tre Professeur des écoles assure une certaine « sécurité » de l’emploi, en effet, le ministère de l’Éducation nationale est en charge de la plupart des établissements du cycle pré-élémentaire t du primaire. Il embauche la majorité des professeurs des écoles. d) Évolution de car pré-élémentaire et du primaire. Il embauche la majorité des professeurs des écoles. d) Évolution de carrière : Outre la possibilité de gérer différents niveaux de classes, le professeur des écoles peut, d’après le site du gouvernement, se réorienter professionnellement si il le souhaite au bout de quelques années d’exercice.

En effet, il est passible de passer un concours ou une formation interne qui permet d’atteindre l’un des postes suivants : – Directeur d’école – Maître formateur psychologue scolaire (avoir validé une licence de psychologie) – Enseignant spécialisé – Inspecteur de l’éducation nationale Enseignant au collège ou au lycée – Enseignant à l’étranger – Détachement pour une mission humanitaire Je sais depuis longtemps que je souhaite faire ce métier et à la sortie de la terminale je m’étais déjà renseignée sur les études ? suivre pour devenir enseignante et sur le concours mais comme c’était il y a 2 ans, le concours a changé ainsi que le moment où on le passe.

Je ne savais qu’il y avait des modalités d’inscription comme le PSCI ou le brevet de natation. J’ai aussi appris beaucoup de choses grâce aux interviews, sur la réalité de ce métier. En effet, si je n’ai pas été beaucoup surprise par l’aspect scolaire du métier, je l’ai été beaucoup plus par les difficultés que semblent rencontrer certains professeurs, qui sont de l’ordre de la discipline. J’ai remarqué aussi que certains parlaient de relations conflictuelles avec les parents que je n’avais jamais pris en compte dans l’exercice du métier que je souhaite faire. Il est en effet logique ue les rofesseur PAGF70F17 l’exercice du métier que je souhaite faire.

Il est en effet logique ue les professeurs aient des contacts avec le responsable de l’élève et qu’ils soient donc amenés à le rencontrer. Une autre surprise vient du fait que les deux instituteurs à qui j’ai posé la question : « trouvez-vous votre métier gratifiant ou frustrant Les deux professeurs ont répondu que c’était à la fois gratifiant et frustrant. J’avais déjà l’idée qu’ils puissent le trouver gratifiant quand l’élève réussissait et frustrant s’ils ne parvenaient pas à l’aider mais je m’étais toujours imaginée que cela venait simplement du fait de ne pas arriver à expliquer correctement. Cependant je ne suis plus aussi catégorique sur ce point.

Dans une école comme JAURES ROUSSEAU il y a de nombreux élèves en difficulté par classe, il est donc difficile pour l’enseignant d’accorder à un élève, autant de temps que celui-ci en aurait besoin. Au niveau des avantages du métier, les trois professeurs interviewés s’accordent à dire que le rythme de vie que l’on peut mener est agréable et ils m’ont détrompé quand je pensais que l’on travaillait seul car il y a beaucoup d’échanges entre collègues, notamment pendant les réunions pédagogiques. J’ai aussi pprécié le fait qu’il y ait une grande marge de manœuvre pour approcher le programme et que les professeurs puissent faire comme ils le souhaitent.

De plus par rapport au nombre d’années d’études nécessaires pour exercer ce métier, la rémunération n’est pas très élevé en comparaison aux autres bac + 5. C’est un problème pour de nombreux enseignants je pense puisque les trois personnes avec qui j’ai discuté PAGF pour de nombreux enseignants je pense puisque les trois personnes avec qui j’ai discuté ont mentionné cet aspect. Je suis par contre plus perplexe au niveau de l’évolution des carrières uisque les enseignants que j’ai rencontrés m’ont dit qu’il n’y avait pas d’évolution possible mais j’ai lu sur le site formation. gouv qu’il y avait possibilité de devenir maître formateur par exemple.

En ce qui me concerne le Projet Personnel et Professionnel m’a aidé à me représenter ce que serait les années suivantes pou moi. Je prévois de passer en L3 Sciences de l’Éducation à Lyon, puis j’entamerai un Ml MEEF Premier Degré, année pendant laquelle je passerai le CRPE externe. Si tout se passe comme prévu je devrais passer le concours en 2017 et être titularisée en 2019. ) Conclusion . Ce travail de ppp m’a permis d’affirmer ma volonté d’exercer le métier de professeur des écoles et de me renseigner plus en détail sur le parcours scolaire qui m’attend dans les prochaines années. Je suis en effet très motivée et prête à prendre en compte tous les aspects du métier que ce rapport m’a permis de découvrir, avantages comme inconvénients.

Il y a d’un coté un salaire plutôt bas, des relations parfois difficiles à gérer avec les parents et les difficultés actuelles à mener des projets et de l’autre la possibilité d’apporter des connaissances à un élève elon ses propres méthodes et de les voir assimilées, un de vie agréable en enfin des échanges avec d’autres enseignants. Je tiens finalement à remercier Mme Christine AURELI_E, Mme Florence LARGUET et Mr Jacques CHAUVET de l’école JAURES ROUSSEAU au Chambon Feugerolles pour Mme Florence LARGUET et Mr Jacques CHAUVET de l’école JAURES ROUSSEAU au Chambon Feugerolles pour le temps qu’ils m’ont consacré et les réponses qu’ils ont su m’apporter durant les interviews. ) Annexes Sommaire des annexes : Annexe nol Fiche métier inforizon Annexe Fiche ROME Annexe na3 ESPE : exemple type d’organisation de la nouvelle formation Annexe n’4 Forprof :Modalité du concours externe Annexe n05 Interviews Annexe n’6 Bibliographie Annexe n04 : Forprof : Modalité du concours externe : Annexe nos : Interview : jacques CHAUVET, École JAURES ROUSSEAU, CP Quelles études avez-vous suivies, du bac jusqu’au concours ? J’ai passé un Bac D, suivi de deux ans de DEUG B puis une MS TLCIC qui est une maîtrise en Analyse qualité Chimie. Ensuite j’al fait un DESF Analyse qualité Chimie. J’al passé le concours tard et j’ai été titularisé le premier septembre 1996.

Avant cela j’ai été prof au GRETA en Maths et Physiques qui s’occupait des formations pour adulte. Quand mon poste a été supprimé, j’ai été envoyé au Lycée Albert Camus à Firminy comme prof de Bio pour un contrat de 1 an. A la fin de ce contrat, j’ai passé le concours une première fois mais je l’ai loupé, je l’ai alors repassé l’année suivante et je l’ai eu. Avez-vous toujours pensé faire ce travail ? A quel âge vous êtes- vous décidé ? Non, j’ai une formation technique au départ donc je pensais travailler dans un labo. J’ai été viré de l’armée au bout de deux mois, on était donc en décembre et il était trop tard pour les emplois de ce type. J’ai alors ostulé our enseigner à GRETA et au CFA. 17