Pourquoi

Pourquoi

Conserver des oranges dans un liquide plus ou moins alcoolisé But : Vérifier que l’alcool est un bon conservateur de l’orange. Hypothèse : L’alcool empêchera certaines bactéries de se développer et plus il y aura d’alcool, moins les bactéries pourront vivre dans cet environnement. Matériel utilisé 310ml d’eau distillée 90ml d’alcool (compo d’isopropanol) 4 pots en verre 1 propipette en caou 1 orange 1 planche 1 couteau Mode opératoire p g nol et 5% Nettoyer le matériel ainsi que l’orange pour éviter toutes données erronées dans les résultats.

Préparer 4 liquides ; le premier composé de 100ml d’eau, le second composé de 10ml d’alcool ainsi que de 90ml d’eau, le troisième de 30 ml d’alcool complété de 70mI d’eau et le dernier de 50ml d’eau et également de 50ml d’alcool. « alcool L’alcool possède plusieurs propriétés ; La stabilité d’un aliment est en grande partie liée à sa teneur en eau mesurée par « l’activité de l’eau » (activity of water ou « a. w. « ). Le sucre étant connu pour ses propriétés hygroscopiques se lie aux molécules d’eau.

Chaque molécule de sucre est ainsi capable e fixer 6 molécules d’eau. Une fois fixée, l’eau n’est plus libre donc la valeur a. w

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
baisse. De ce fait, les microbes n’ont donc plus accès à assez d’humidité pour pouvoir se proliférer. Dans tous les cas, la conservation par le sucre ne peut se faire que par le biais d’une source de chaleur, car l’aliment doit perdre une partie de l’eau qu’il contient par évaporation tandis que le sucre se lie aux molécules d’eau que lorsqu’il est dissous Lors de la cuisson, l’eau des fibres des fruits s’échappe sous l’effet de la chaleur.

Le sucre, lui, ne peut migrer de l’extérieur ers l’intérieur des fibres. Cest pourquoi, le fruit se déshydrate en présence de sucre. Dénaturation des protéines cytoplasmatiques et membranaires, inhibition de la synthèse des acides nucléiques et des protéines L’alcool éthylique à 70 degrés possède une activité antibactérienne sur les bactéries Gram + et Gram – (formes végétatives), liée à la dénaturation des protéines bactériennes. Il est dépourvu daction sur les spores. Actif sur Mycobacterium tuberculosis Fongicide faiblement Virucide de façon variable.