Partie1 Chapitre 2 La Monnaie

Partie1 Chapitre 2 La Monnaie

CHAPITRE 2 – LA MONNAIE L’économie de troc est une économie dont l’échange est simple, elle montre vite ses limites car elle a du mal à donner une valeur à un bien, elle oblige le déplacement de deux échangistes et le bien n’est pas toujours divisible d’où Plntroduction de la monnaie. Les premières monnaies ont été des biens rares et, for et l’argent ont longtemps constitués la monnaie d’échange. L’or est aujourd’hui totalement démonétisé, il est un objet comme les autres. L’étalon de référence monnaie a donc plusi fonctions, rôles. Elle épargnée (elle est do valeur).

Elle est surta effet l’Etat peut agir sur la or 5 ages Spéciaux), la ien, elle peut être t économique, en conjoncture en se servant d’instruments monétaires (taux d’intérêt ou taux de change, taux de réserve obligataire). Ily a 3 grands types de monnaies : Métallique, Billets de banque / fiduciaire, Scripturale. La France et les Etats n’ont plus Poutil monétaire. – La création monétaire Les octroies de crédit à des ménages et à des entreprises, les refinancement, la Banque Centrale augmentent le volume de « monnaie BC » et donc il y a création monétaire.

En diminuant es possibilités de refinancement, la BC diminue le volume

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
et donc contrôle la masse monétaire. Les réserves obligatoires et le taux d’intérêt seront donc les principaux instruments. Ainsi, la création monétaire par le crédit repose sur le principe du diviseur de crédit. Il s’agit de « les crédits font les dépôts Si une banque commerciale accorde un crédit à un ménage ou une entreprise, elle le fait par refinancement et il y a donc création monétaire.

Inversement, le remboursement d’un prêt entraîne une destruction monétaire. Il y a création monétaire par les devises lorsqu’une xportation payée en devise étrangère est échangée contre de la « monnaie BC Enfin, il ya création monétaire par les avances faites au Trésor, celui-ci est le banquier de l’Etat. Le déficit budgétaire sera financé par la recherche de liquidité auprès des banques et dans ce cas-l? s’applique le mécanisme de création par le crédit.

BANQUE CENTRALE Taux De réserve MARCHE MONETAIRE DESINTERMEDIATION politique monétaire. Le rôle de la BCE : elle est indépendante des pouvoirs publics. Elle a pour première fonction le contrôle de l’inflation (c’est un excès de masse monétaire) en ajustant le taux intérët s’ily a excès de monnaie. Taux d’intérêt Crédits, Avances au Trésor, Entrée de devise Excès de monnale INFLATION 2- La masse monétaire Elle est constituée de monnaie plus ou moins liquide. L’ensemble des créances d’une économie se divise en agrégats (Cf. tableau).

Ml Agrégats Composants de ragrégat Pièces, billets et comptes à vue alimentait l’inflation par le système de refinancement des banques. C’est pourquoi le système financier français a été modernisé afin de faire face ? l’internationalisation, à la croissance molle et à l’inflation persistante. Le financement direct, c’està dire la désintermédiation, va se traduire par l’émission de nouveaux titres (titrisation), par l’ouverture du marché monétaire (décloisonnement) et par la dérèglementation qui permettra aux capitaux de circuler librement. – Le marché financier Il s’agit du marché des emprunts et des placements à long terme, c’est la bourse où s’échangent les actions (parts de capital d’entreprise au rendement aléatoire) et les obligations (parts d’emprunt d’entreprise au rendement fixe). La bourse se divise en un marché primaire qui correspond ? l’émission de titres nouveaux (le arché du « neuf ») et en un marché secondaire qu’on appelle communément la bourse. En 1988 est créé le CAC40 (Cotation Assistée en Continu des 40 plus grandes entreprises françaises).

Le Marché secondaire est divisé en : Marché principal (grandes entreprises, conditions d’entrée difficiles) second marché (PMI et PME, créé en 1983) Cl Marché hors côte (antichambre du second marché). Le marché financier transforme l’épargne des ménages en ressources pour les investissements des entreprises. Il donne une valeur et facilite, par les OPA et OPE, le mouvement de concentration. Remarque : Lors d’une Offre Publique d’Achat (OPA), une entreprise tente d’acheter les actions d’une autre entreprise à u ur à celui du marché (elle rachetée).

Lors d’une Offre Publique d’Echange (OPE) une entreprise propose d’échanger les actions de la société rachetée contre des actions propres. c- Le marché monétaire C’est un marché de capitaux à court et moyen terme qui est aujourd’hui élargi et composé du marché interbancaire et du marché de titres négociables (exemple : billets de trésorerie). Les taux sur ce marché sont inférieurs aux taux des prêts bancaires. Remarque : La monnaie, pour les libéraux, est neutre. Elle ne doit être qu’un voile et ne doit servir qu’à assurer les échanges.

Les autorités monétaires veillent donc à encadrer, strictement la masse monétaire de façon à éviter l’inflation. En effet, tout excès de monnaie engendre l’inflation. Pour les keynésiens, la monnaie joue un rôle actif par l’intermédiaire des crédlts. On relance ainsi la consommation donc la croissance. Les politiques de taux d’intérêt accompagnent les politiques économiques. Financement de l’économie Marché monétaire Marché interbancaire Marché des changes Marché de