Ovocyte d’amphibien au diplotène I

Ovocyte d’amphibien au diplotène I

Introduction La méiose a pour but d’aboutir à la formation de cellules sexuelles. Elle est composé de différents stades de développement : Prophase Métaphase Anaphase Télophase La prophase est sous-divisée en sous étapes : Leptotène Zygotène Pachytène Diplotène : L’ovocyte des chromosomes p ribosomique, qui ser de réserves pour le segmentation. gm ors Snivxto décondensation messager et d’ARN lasme et seNiront mière division de L’œuf d’amphibien peut rester plusieurs années bloqué au stade du diplotène I.

La cellule est alors appelée « ovocyte primaire », siège de la vitellogenèse. L’œuf est bloqué au diplotène grâce a des facteurs capables de stopper provisoirement la méiose. Ces derniers ne sont pas encore très bien connus. Diacinèse l) « Contenu Vitellus L’œuf d’amphibiens est hétérolécithe : il contient des réserves vitellines abondantes inégalement réparties dans le cytoplasme mais qui n’empêchent pas la segmentation totale.

Ces réserves lui permettront un développement autonome en dehors des voies génitales. La croissance de l’ovocyte d’amphibien s’étend sur environ 3 ans, entre la fin d’une multiplication d’ovogonies et la ponte ovulaire. Au cours des 2 premières années et au début de la troisième, la croissance est lente. Il s’accumule une population stable d’ARN messager et des protéines qui en sont la

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
traduction. C’est la phase de prévitellogenèse, dite phase de petit accroissement.

Dans la troisième année, la taille de l’ovocyte augmente considérablement par l’apport de molécules de réserve élaborées hors de l’ovaire et stockées dans les ovocytes. L’hypophyse sécrète de la FSH (hormone folliculo-stimulante) qui active les cellules folliculaires. Ces cellules forment des œstrogènes qui activent les cellules hépatiques pour la formation de vitellogénine, ne protéine de 470 kDa codée par un ARN unique.

Elle est véhiculée par le sang jusqu’aux follicules ovariens sous forme soluble, passe entre les cellules folliculaires puis est incorporée dans l’ovocyte par endocytose spécifique, la micro-pinocytose (pour traverser la membrane de l’ovocyte) sous forme de plaque vitelline : c’est la phase de vitellogenèse. Ces plaques vitellines sont formées de phosvitine et de lipovitelline. Une fois à l’intérieur de l’ovocyte, les plaquettes vitellines se déposent selon un gradient vitellin: il résulte de la migration des plaquettes apparues dans