osisko

osisko

Légitimité 1 point) Osisko bénéfice-t-elle d’une certaine légitimité ici? Si oui, de quel type selon la typologie de Suchman (1995)? Justifiez. Osisko bénéficie de la légitimité pragmatique. Elle est à Pécoute des citoyens de Malartic, elle a créé le Groupe de consultation de la communauté dans le but de connaitre les demandes de la population. Elle fait ensuite de son mieux pour répondre à toutes les demandes.

On peut citer plusieurs exemples comme des réunions publiques concernant les décisions prises, un nouveau quartier pour recevoir les citoyens relocalisés, le reboisement des outes et du parc à résidus, le démantèlement de l’usine à la fin du projet pour repla là. La compagnie obti conformant aux dem de communiquant les d PACE 1 or 3 nommer que ceux- agmatique en se hs s citoyens et en leur 2. (1 12 point) Toujours selon la typologie de Suchman (1995), sur quelle(s) base(s) peut-on aussi remettre en cause la légitimité de Osisko? citez deux formes de légitimité). Justifiez. Tout d’abord, il y a la légitimité morale conséquentielle qui fait perdre des plumes à Osisko. Les activités de l’entreprise ont des impacts et des conséquences possiblement dévastatrices pour les diverses parties prenantes. Citons l’affaissement possible de la

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
nappe phréatique, la contamination de l’eau, les bruits et vibrations de la machinerie, la poussière et les particules résultants du dynamitage Swlpe to vlew next page dynamitage et l’immense fosse qui restera à la fin de l’exploitation.

Ensuite, nous pouvons penser à la légitlmlté morale procédurale, puisqu’en 2009, le vérificateur général note qu’il n’y a toujours pas de stratégie gouvernementale prévue. C’est donc dire qu’il n’y a pas de techniques ni de procédures précises pour le secteur minier. Osisko ne peut donc pas s’y coller puisqu’elles n’existent pas. arties prenantes 3. (1 point) Selon le modèle de Savage et al. (1991), à quelle catégorie de parties prenantes appartient le Comité de vigilance Malartic ? Justifiez.

Le Comité de vigilance de Malartic pourrait être associé aux « amis critiques L’entreprise est dépendante du comité en ce sens où si les citoyens refusent qu’Osisko s’installe à Malartic, ils peuvent faire des pressions auprès de la municipalité qui risque de refuser Fimplantation de la mme. Cette dépendance fait du Comité, une menace. Le Comité est aussi dépendant d’Osisko, car l’entreprise a le sort des citoyens entre ses mains, elle peut elle ussi faire des pressions sur la municipalité pour avoir ce qu’elle veut.

Cette dépendance fait en sorte que le Comité a un fort potentiel de coopération. Cela nous amène à la catégorie amis critique » ou le potentiel de menace ainsi que de coopération sont élevés. 4. (3 points) En utilisant le tchell, Aele and Wood Le Comité de vigilance Malartic est légitime puisqu’il défend les intérêts des citoyens, son action est donc désirable. Il demande principalement des audiences publiques lorsque des décisions sont prises, ce qul lui donne un attribut d’urgence puisqu’il veut assister à des réunions au moment même.

Il a aussi le pouvoir puisqu’il peut faire en sorte qu’Osisko ne s’implante pas à Malartic s’il décide de faire des pressions au niveau de gouvernement municipal. Le Comité est donc une partie prenante définitive. La coalition Pour que le Québec ait meilleur mine! fait principalement des pressions de nature environnementale, elle est donc légitime en cette matière, toutefois, elle n’a ni pouvoir ni attribut d’urgence donc elle est une parte prenante discrétionnaire. Le Gouvernement du Québec fait les lois, il a donc le pouvoir, il peut contraindre Osisko à faire certaines choses.

Il est aussi légitime puisqu’il est accepté de tous, il possède principalement une légitimité cognitive. Dans l’enjeu de Pimplantation à Malartic, il n’a pas d’attribut d’urgence. C’est donc une partie prenante dominante. b) Recommandez des stratégies d’actions (inclus possiblement l’inaction) envers chacune d’elles. P. 402 Définitive : prendre des actions concrètes et rapides (mais j’ai pas d’idées concrètes) Discrétionnaire : selon la bonne volonté du gestionnaire, pas de danger potentiel Dominante : Le gestionnaire Pimplique dans les processus et les communicatlons