Opus DEI

Opus DEI

La prélature de l’opus Dei Si l’intégrisme musulman a fait la « Une » des journaux, les activités de la droite chrétienne s’effectuent souvent dans l’ombre, comme en témoigne la troublante ascension de l’opus Dei, appelé égaleme 7 Opus Dei ! Ce nom _ Swip page secrète, Pieuvre cléri J’ai voulu en savoir pl s acharnées. Société ape, Sainte mafia…. Internet est un bel outil. L’opus Dei y a un site de propagande fort d’une cinquantaine de pages.

Le « réseau Voltaire » association de journalistes pour la liberté d’expression, a édité de nombreux articles sur les personnalités gravitant utour de l’opus Dei. Des notes ont également été tirées des archives du monde diplomatique, et quelques autres organes de presse. Voilà pour les sources qui sont toutes consultables sur différents sites internet. centre ouvre à Madrid « l’académie DYA » où l’on y dispense des cours de droit et d’architecture. Dya deviendra par la suite une résidence universitaire.

Les membres y proposent une formation chrétienne et diffusent la catéchèse de l’opus Dei qui se résume à : Sanctifie le travail de tous les jours. une partie importante de cette tâche consiste à assurer ‘assistance aux pauvres et aux malades des quartiers de la

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
banlieue de Madrid ainsi qu’à diffuser le message du « Padre h. En 1935, Escriva de Balaguer fait éditer un petit livre appelé « Camino » (le chemin), comprenant 999 courtes maximes, conseils et préceptes, publié en 11 langues. Cest le fondement de l’opus Dei, une référence incontournable pour les adeptes.

Ce recueil est gorgé de toute la mythologie fasciste, aliéné par l’idolâtrie, avec une soumission totale de la hiérarchie, dur, dépourvu de sentiment, militariste intolérant, convaincu que lui seul et les siens sont les bons. ? le seul droit des membres, c’est d’accomplir son devoir » « le Père l’a dit, le Père le veut » tel est l’argument fondamental qui justifie toutes les formes d’ordres ou de décisions. A cette époque, Escriva de Balaguer choisit son camp : celui des franquistes. Escriva de Balaguer vit la guerre civile en Espagne comme une lutte entre catholiques et communistes en qui il voyait l’incarnation du mal.

Il se réfugie près d’Andorre où l’église n’est pas persécutée. En 1939, la croisade fran uiste a vaincu le communisme et l’église est dans le camp d I rentre à Madrid. II a deux Beaucoup étalent sympathisants du côté républicain. Il y a eu épuration et répression. A la conquête des chaires universitaires l’opus Dei, en manipulant certains responsables, obtiendront près de des postes 1943 voit la fondation de « la société sacerdotale de la sainte croix », qui permettra l’ordination des prêtres de l’opus Dei.

Tout comme Pie XII, Escriva minimise ensuite l’horreur du nazisme et même la gravité de l’holocauste y voyant un rempart providentiel contre le communisme. Le monde diplomatique cite une de ses paroles : « Le christianisme a été sauvé du communisme par la prise de pouvoir u général Franco avec l’appui du chancelier Hitler, ce dernier, étant contre les slaves, était contre le communisme » Tout en condamnant l’idéologie nazie, les principaux responsables de l’église catholique soutinrent massivement les régimes fascistes.

L’écroulement du Ill ème Reich aurait dû se traduire non seulement par l’épuration de la classe politique européenne, mais aussi par celle de l’église romaine. Il n’en fût rien. Les ecclésiastiques collaborateurs manipulèrent l’illusion religieuse au point que tout questionnement de leur responsabilité dans des crimes contre rhumanité apparut comme un blasphème. Ils s’employèrent à « exfiltrer » vers l’Amérique latine les chefs fascistes pour les soustraire à la justice et empêcher que des procès ne viennent révéler leur propre culpabilité.

Dans ce contexte, l’opus toutes ses forces à effacer 3 ,’ résistance dont se prévaut Maurice Papon depuis le 25 octobre 1944 est signé d’un certain Claude Arnould, alias colonel Olivier, chef du réseau de renseignements Jade-Amicol, traité par l’intelligence service britannique. Or Arnould était avant la guerre un agent du Saint Siège et de l’opus Dei, chargé de renseigner Pie XII sur les questions extrême-orientales.

Arnould a notamment établi les certificats de Paul Baudoin, ancien président des affaires étrangères de Pétain, cofondateur de COpus Dei en France, de Mg Feltin, du cardinal Suhart et de René Bousquet (procès instruit conjointement avec celui de Papon) D’abord défini par le Vatican comme « Pieuse union » réunissant des laits (85 % de ses membres ne sont pas du clergé), l’opus Dei s’installe à Rome en 1946 et devient en 1947 le premier institut séculier de l’Eglise, dont les membres pratiquent les conseils évangéliques, en vue d’atteindre la perfection chrétienne.

Pie XII promulgue alors un décret de louanges de ‘opus Dei.. En 1950, Le saint siège accorde son approbation définitive ? l’opus Dei, d’admettre dans l’Oeuvre des personnes mariées. En 1953, un collège romain pour la formation des femmes du monde entier est créé. pour sortir de la crise économique, Franco s’entoure de ministres faisant partie de l’O us Dei. 4 ,’ d’information (CEDI). Son altesse impériale s’est fait élire simple député européen.

Grâce à lui, au parlement européen, les démocrates chrétiens (PPE) ne sont plus à droite et les socialistes (PSE) ne sont plus à gauche mais les deux grands groupes abandonnent leurs rogrammes et votent ensemble la plupart des textes. Il n’y pas de conflit politique, il ny a que des intérêts partagés et les affrontements idéologiques sont réservés à la galerie ? l’occasion des élections. Le CEDI pesa ainsi sur la rédaction du traité de Rome portant création de la Communauté Européenne. De 1957 à 1974, le fondateur effectue de nombreux voyages de propagande et de catéchèse à Pétranger, notamment en Amérique du Sud.

Des oratoires de l’opus sont installés dans les ambassades espagnoles qui facilitent les contacts avec les élites locales. A cette époque, [‘Opus Dei joue un rôle important au sein u gouvernement espagnol. Avec les juntes militaires, l’opus Dei s’identifie au parti unique. Le règne des technocrates va durer 15 ans. En 1969, Franco proclame Juan Carlos héritier de la couronne, celui-ci a été élevé par un précepteur de l’opus Dei. Quelques mois plus tard, sur 19 ministres du gouvernement, 12 sont membres de l’opus Dei. ,’ Allemagne et en Amérique Latine, avec l’appui de banques espagnoles. Très vite va graviter une nébuleuse de sociétés, de banques et de fondations, dirigées anonymement par des membres de l’opus Dei. En 1973, après le coup d’état de Augusto Pinochet au Chili, Escriva de Balaguer se rend à Santiago, célébrer une action de grâce pour son fils spirituel, également l’un des plus hauts dignitaires de Pordre souverain de Malte. Là encore, il choisit son camp. Lorsque le fondateur de l’opus Dei décède en 1975, plus de 60 000 personnes de 85 nationalités font partie de l’œuvre.

Cest à tort que l’on a cru que l’opus Dei allait disparaitre après le décès de Franco et de Escriva de Balaguer. L’essor reprit trois ans plus tard. LOpus Dei réussit à convaincre les cardinaux d’élire run de ses prédicateurs comme pape, l’archevêque de Cracovie : Karol Wojtyla. En 1982, Jean-Paul II fait accèder cette association au rang de « prélature personnelle De ce fait, elle ne reçoit plus les ordres de l’évêché du lieu d’implantation de la structure, mais directement du pape, par l’intermédiaire de son Prélat que le Saint Siège ordonne évêque.

En 1992, soit 17 ans après sa mort, à l’issue d’un procès expéditif où seuls les témoignages positifs ont été retenus, José Maria Escriva de Balaguer sera béatifié par Jean-Paul II. Déjà évêque de Cracovie, ce dernier venait à Rome invité par l’opus et était hébergé da Iles demeures cossues de 6 1 l’Egrse à cette époque. Tout l’entourage de Jean-Paul Il est d’ailleurs, depuis son élection, membre de l’opus Dei. II fit isoler « pour raison de santé » le supérieur des Jésuites Pedro Aruppe, et nommer un administrateur provisoire de leur ordre : le père Dezza, opusien.

A ce moment là, personne ne savait que Jean-Paul Il était membre de l’œuvre. Son appartenance a été révélée lorsqu’il a fait imprimer un recueil de ses prédications dans les centres de l’opus Dei. Jusqu’alors, tout le monde ignorait son cursus. L’opus s’est toujours montré généreux envers les polonais, en participant par exemple au financement de Solidarnosc et lus tard en aidant Lech Walesa, membre de l’opus Dei, à être candidat à l’union européenne. Mais venons en à la description et l’organisation de la prélature de l’opus Dei.

Opus Dei veut dire : Œuvre de Dieu. Son nom complet officiel est : « Prélature de la Sainte Croix et Opus Dei » Son activité se borne au conseil spirituel de ses adhérents et sa mission est de promouvoir, parmi les fidèles chrétiens de toute condition, une vie pleinement cohérente avec la foi et contribuer à l’évangélisation de la société. pour les fidèles, sanctifier le travail veut dire : travailler avec a plus grande perfection possible et réaliser ce travail dans le respect des lois et V rech avec Dieu.

OF aux problèmes de la société, en y rendant témoignage de leur foi. L’esprit de l’opus Dei invite à cultiver la prière et la pénitence, qui permettent de soutenir l’effort pour sanctifier les occupations ordinaires. C’est pourquoi les fidèles doivent intégrer dans leur vie des pratiques régulières : méditation, assistance quotidienne ? la messe, confession fréquente, récitation du chapelet, retraites spirituelles, etc.

Bien que l’opus Dei veuille se présenter comme une ssociation laïque au service de la foi chrétienne, il ne faut pas oublier que l’association a été fondée par un prêtre, qu’elle est encadrée et dirigée par des prêtres, et ce à proximité de la hiérarchie catholique qui lui apporte aide et sympathie. D’où le nom de prélature, entité analogue aux diocèses puisque dirigée par un prélat, qui peut être évêque, et composée de prêtres séculiers et de fidèles laits.

Le 28 novembre 1982, l’opus Dei fut érigé par Jean-Paul II en prélature personnelle de dimension internationale par commission apostolique. De ce fait l’opus Dei possède des objectifs clairs, et la apacité d’intervenir sur la scène internationale pour influencer, directement ou indirectement, sur les Etats des pays considérés sociologiquement, à majorité catholique. L’opus Dei se situe dans la ligne des holdings et des conglomérats financiers, qui interviennent dans les circuits économiques, échappant de plus en plus aux Etats. ,’ l’autre féminine. On les dits selon leur engagement et leur disponibilité : « Numéraires » c’est l’élite, qui incarne l’unité de la fol et de la science, le noyau dur, possédant au moins un doctorat, totalement disponibles pour s’occuper des tâches apostoliques et e la formation, ils vivent dans les centres de la prélature. « Agrégés ou associés qui ont certaines obligations, mais moins rigoureuses, hommes ou femmes célibataires qui sont disponibles pour certaines activités apostoliques.

Ceux qui appartiennent à ces deux catégories doivent faire vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance. Ils sont dans l’obligation de verser la quasi totalité de leurs gains à l’œuvre. « Surnuméraires », environ des membres, pour la plupart mariés, qui doivent respecter les obligations de pauvreté et d’obéissance. « Coopérateurs », s’ils soutiennent l’œuvre par le travail et ‘aumône, sans lui appartenir. Ils peuvent participer aux moyens de formation de la prélature.

Mais surtout lui est organiquement unie « la société sacerdotale de la sainte croix », association de plus de 2 000 diacres et prêtres, du clergé diocésain du monde entier, choisis parmi les « numéraires » et « associés » masculins, qui ont été sollicités pour la prêtrise. En fait, il y 2 catégories de prêtres. Ceux qui ont suivi les cours dans les universités opusiennes et ordonnés par la suite, et ceux ui sont admis à l’opus après avoir été ordonnés méfiance entre les membres est entretenue, par tout un faisceau e prescriptions méticuleuses : règles domestiques, contrôle mutuel, interdictions.

Outre la formation et le soutien de ses membres, l’opus Dei assume des engagements, qui s’exercent principalement dans l’enseignement universitaire, la recherche scientifique, l’architecture, le droit et l’action éducative, telle runiversité de Navarre à Pampelune, qui jouit d’une réputation internationale. Elle comprend actuellement 20 universités et une clinique universitaire. pour faire partie de l’Opus Dei, il faut le solliciter et que les autorités de la prélature acceptent la demande.

Au bout de 6 mois, on peut accorder l’admission au demandeur, un an plus tard, l’intéressé peut s’incorporer à la prélature, pour une période renouvelable tous les ans. Cinq ans après, il peut s’incorporer de façon définitive, en s’engageant à respecter les normes qui régissent la prélature. Les engagements sont les suivants : De la part de la prélature Dispenser à l’intéressé une formation à la foi catholique et à l’esprit de l’opus ; et lui apporter toute l’attention pastorale nécessaire par les prêtres de la prélature. De la part de l’intéressé : Se placer sous la juridic 0 37 respecter les normes qui