OA

OA. Les genres littéraires Le Récit 1. Les objectifs de la narration Distraire . Roman, nouvelle, conte, fable, histoire drôle, film, . Informer / témoigner : Article de presse, récit, reportage, roman, Convaincre : Documentaire, conte philosophique, fable, conte, roman, nouvelle, L’auteur d’un récit poursuit souvent plusieurs objectifs, l’œuvre est alors susceptible e lecture 2. Les personnages Sni* to View 1 . 1. Le schéma actan Sujet (héros) engag n objet. A ses côtés : des opposants, des adjuvants. 1. 2. Portrait : Description comportant des aspects physiques, psychologiques (directs ou indirects*) voir ci-dessous) 1. . Les discours rapportés . Le narrateur cède la parole aux personnages ce qui dynamise le récit, lui confère de la véracité et livre des indices sur sa psychologie ou ses intentions. (voir OL Discours rapportés) 3. Les descriptions (personnages, lieux et objets) Arrêt de l’action ouvrant sur la mise en images d’un personnage, verbes d’état (être, paraître, sembler,… ) 3. 3. Fonctions de la description permettre à l’interlocuteur de visualiser mentalement la scène évoquée. Lire impose un travail de fabrication mentale pour le lecteur. Orienter les attentes du lecteur.

Pour le conforter ou le surprendre dans ses extrapolations. La description n’est jamais inutile, mais vécue comme

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
ennuyeuse elle peut être : « Zappée » par le lecteur. Réduite au minimum par l’auteur (nom, quelques grands traits) Rédigée « en creux » quand il s’agit des portraits : ce sont ses actions et ses paroles qui définissent le personnage, plutôt qu’un regard analytique externe. 3. 4. Les portraits dans les textes… La description est largement présente dans les textes réalistes et naturalistes : car elle permet de cerner le contexte qui définira les possibles de l’action. (objectif informatif du texte)

La description est relativement absente du conte et de la fable, car on y présente des archétypes auxquels le lecteur doit pouvoir s’identifier. (objectif argumentatif du texte) 4. Le point de vue 4. 1. Auteur, narrateur, personnage : Auteur : Celui qui existe réellement et a produit l’énoncé. Narrateur Celui qui est censé raconter l’histoire (au dedans ou au dehors de cette histoire) Personnage : Etre de fiction (même si com osé à artir de faits existant, il est « recomposé ») qui partici évoquée, à titre principal sont évoqués tels que vus de rextérieur (faits seuls). Focalisation interne :

Les évènements sont évoqués par l’un des personnages (faits et sentiments accessibles à ce personnage). Focalisation zéro (omnisciente) : Les evènements sont relatés par un narrateur externe qui sait tout de tout et tous. Le choix de la focalisation est fonction des objectifs de l’auteur. 5. Littérature comparée Un Roman Sujet qui peut être vaste Personnages clairement définis Installation dans le temps du lecteur et du récit La fin s’avance inéluctablement, pressentie par le lecteur qui est invite à un processus de compréhension interne. Une Nouvelle Sujet restreint Personnages juste esquissés

Lecture d’un tralt : structure évidente La « chute » donne toute sa dimension au récit 6. e Schéma Narratif Plan d’un récit, qu’il soit sous forme de nouvelle, de roman, de film, de BD, de jeu de rôles, Situation initiale : Qui ? Où ? Quand ? Quoi ? Situation stable, heureuse ou malheureuse, sans intérêt notable. Elément perturbateur : événement inattendu qui lance l’action et justifie le récit. Péripéties : étapes successives de raction (rebondissements) Elément de Résolution : événement qui vient résoudre les problèmes du héros (parfois inté ré à une dernière péripétie ou ? la situation finale) PZGF3CFd