Notre Mode De Vie Agit Sur Notre Sant

Notre Mode De Vie Agit Sur Notre Sant

Notre mode de vie agit sur notre santé femmeactuellefr cliales. wordpress. com Notre mode de vie et notre alimentation peut contribuer en bien ou en mal à notre santé. Notre corps a besoin essentiellement d’eau mais aussi des éléments nutritifs qui se trouvent dans les aliments. Les aliments sont principalement form des sources d’énergi transforme les alime le corps.

Aussi on pe peut favoriser ou dé our or 11 t lipides qui sont areil digestif t l’énergie à tout notre mode de vie Tout d’abord, nous allons dans la 1 ere partie vous parler des habitudes néfastes, au niveau de l’alimentation puis de l’activité physique sur la santé. Ensuite dans la 2nd partie nous allons parler des bienfaits d’une bonne alimentation et activité physique sur la santé. PARTIE 1 : Les habitudes de vie négative 1 )L’alimentation Bordas Livre svt 3 eme 2008 Depuis quelques années notre alimentation a changé.

Nous mangeons plus de plats déjà cuisinés et d’aliments salés, sucrés et gras. Notre consommation de viande de pain, de fruit et légumes a beaucoup diminué tandis que les produits laitiers, chocolat et bonbons ont augmenté. Pour savoir si une personne a un poids correcte on calcule son livre svt 3eme Entre 1997

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
et 2009, l’indice de masse corporel a fortement ugmenté passant de 24. 3 kg/mz à 25. 3 kg/m2. Quand un IMC dépasse 25kg/m2 cela signifie que la personne est en sur poids, donc aujourd’hui en moyenne les adultes le sont .

Le nombre d’obèses en France est passé de 8. 5 % à 143 % entre 1997 et 2009. Il a presque doublé. Les habitudes alimentaires peuvent être à l’origine de l’augmentation du nombre d’obèses en France car on remarque un changement pendant une même période Aujourd’hui, en plus des repas non équilibrés et peu variés, ils ne sont pas pris à des heures fixes et le grignotage augmente comme peut le montrer le graphique ci-dessous • ww. anorexie-et-boulimie. fr Légende : % de patients ayant tel ou tel comportement alimentaire.

Repas seuls : sujets ne mangeant qu’aux repas ; Hors repas : sujets ayant des prises alimentaires hors repas (quelles qu’elles soient) ; Boulimie . Le graphique nous montre qu’en mangent hors repas, les patients ont de risque de devenir obèse. Et que les patients qui grignotent ont 19% de risque de le devenir aussi. Cela nous montre bien l’importance de manger équilibrer, varier et à des heures fixes. Car si ces conditions ne sont pas respectées les personnes ont plus faim donc grignotent entre les repas.

Tous ces comportements alimentaires peuvent être à Forigine de maladies nutritionnelles dont l’obésité. De l’anorexie à la boulimie,témolgnage de Julie,18 ans « Je souffre de troubles du comportement alimentaire depuis quatre ans, confie Julie. J’ai commencé par l’anorexie. Je me trouvais obèse et tout le monde se moquer de moi . Donc j’ai décidé PAG » 1 J’ai commencé par l’anorexie. Je me trouvais obèse et tout le monde se moquer de moi . Donc j’ai décidé de maigrir en réduisant mon alimentation . Parfois, je supprimais des repas tout entiers. etit à petit,les aliments m’ont dégoûtée,j’ai perdu l’envie de manger. Je suis passée de 48 kg pour 1. 60 à 35 kg…. Ensuite,après une grave dépression,je suis devenue boulimique je n’arrivais pas à m’empêcher de manger. Alors pour ne pas prendre du poids,je me faisais vomir et je prenais des laxatifs. Heureusement, j’ai pu être accueillie dans un centre d’aide psychologique afin de sortir de cette spirale infernale. « Source :livre svt 3 A l’heure actuelle,si l’on en croit les statistiques, il y aurait environ -150. 00 adolescentes atteintes d’anorexie mentale(moins de 25 ans) -250 000 personnes adultes (20-45 ans), parmi lesquelles 50. 000 adolescents anorexie devenus boulimiques adultes et 60. 00 adultes dont l’anorexie mentale a précédé la boulimie. http://v. mw. anorexie-et-boulimie. fr/articles-208-epidemiologie -des-tca. htm Comme nous le montre ce tableau et ce témoignage, l’anorexie et la boulimie sont aussi du à des problèmes psychologiques. Cela entraîne des conséquences sur notre alimentation (dénutrition grave,modérée ,malnutrition… ).

Ces maladies nutritionnelles* sont présentes chez tout le monde (age différent,milieux familiales et professionnels). L’ I. M. C dune personne anorexique est très bas et descend sous les 16 kg/m . L’anorexie touche surtout des adolescentes ou des jeunes emmes. Elles ont perdus l’appétit et ne mange plus. D’autres souffrent d’anorexie mentale: elles refusent de manger même lorsqu’elles ont faim. Dans ces 2 cas elles deviennent PAGF30F11 d’anorexie mentale: elles refusent de manger même lorsqu’elles ont faim. Dans ces 2 cas elles deviennent très maigre et leur vie et en danger.

Les personnes touchées par cette maladie ne se sentent pas bien dans leur corps et ont souvent des problèmes psychologiques. Quelques statistiques de l’anorexie: 1,5 de la population féminine serait touchée par ces phénomènes en France; 11 ans correspond à l’âge où un(e) adolescent(e) peut ?tre touché(e) par l’anorexie en perdant jusqu’à 30 % de son poids ;L’anarexie touche une adolescente sur 2 400 ; 9 filles pour 1 garçon ; 4 % des anorexiques meurent chaque année; 10 à 15 % des anorexiques sont menacés de mort.

Source:http://lestroublesalimentaires. unblog. fr/14/ La boulimie aussi touche surtout les jeunes femmes . Elles ont des pulsions et mangent très rapidement et en grande quantité des aliments souvent gras ou très sucre. Elles utilisent la nourriture pour se calmer et oublier ce qui les fait souffrir. Mais souvent elles ont honte et regrettent d’avoir tant mangé. Elles sont donc obsédées par leur poids. Elles vont donc se faire vomir volontairement . Ce comportement est très dangereux pour la santé.

Une personne peut être parfois anorexique puis boulimique. Quelques statistiques de la boulimie: des boulimiques sont des jeunes filles ou des des femmes sont touchées à un moment ou un autre par des périodes alimentaires des boulimiques ont un poids normal («invisibilité» du trouble);3 garçons pour 10 filles sont touchés par la boulimie;18 ans correspond à l’âge moyen du démarrage de la boulimie; et 50 % dépriment de façon grave. So urce:http://lestroublesalimentaires. nblog. fr/14/ PAGFd0F11 façon grave. ) L’activité physique Doc A: Évolution de l’activité physique journalier des jeunes en France. Il semble que la dépense énergétique des jeunes est diminué au cour de ces soixante dernière années; les adolescents sont globalement plus sédentaire études mené dans les Bas-Rhin montre qu’à peine un tiers des 6 ieme marche ou font du vélo plus de vingt minutes par jour pour se rendre au collège Presque la moitié des filles et un quart des garçons ne pratiquent pas d’activité physique structuré en dehors des cours d’éducation physique et sportive[… Selon une autre enquête, e pourcentage d’enfant passant plus de 2 h par jour devant la télévision est important et augmente considérablement les jours sans école: de 11% les jours d’école à 41% le mercredi et 46% le week-end. source livre svt 3 Doc B :Graphique montrant la relation entre l’obésité et la sédentarité: http://www. ansem. asso. fr Les occupations sédentaires : En revanche, les activités sédentaires augmentent dans la vie quotidienne et là encore, de nombreuses disparités sont observées en fonction du sexe.

Ainsi, les hommes sont proportionnellement plus nombreux que les femmes à utiliser un ordinateur ou une console de jeux et ? egarder la télévision – un ordinateur a été utillSé 41 % par les hommes la veille de l’entretien alors que les femmes ne sont que 28% à l’avoir fait, – la proportion d’utilisateurs d’ordinateur diminue avec l’âge, passant de 51 d’utilisateurs chez les 12/25 ans à 12,6% pour les plus de 54 ans, – le temps moyen passé p la télé s 1 les 12/25 ans à 12,6% pour les plus de 54 ans, – le temps moyen passé par jour devant la télévision (130 minutes par jour) n’est pas différent selon le sexe et augmente Slgniflcativement avec l’âge passant de 93 mlnutes chez les 12/14 ans à 152 minutes chez les 65/75 ans. Le niveau d’activité physique des français: On constate des écarts dans la pratique d’une activité physique quotidienne, en fonction de certains facteurs comme l’âge et le sexe . Ainsi, une diminution progressive de l’activité physique (au moins 30 minutes de marche ou d’une activité sportive la veille de l’interview) est observée plus on avance en âge . les 12-24 ans sont les plus nombreux à pratiquer une activité physique pendant au moins 30 minutes (79% des hommes et des femmes) ; en revanche chez les 25-44 ans, ils sont 71 pour les hommes et 61 chez les femmes à en pratiquer ; enfin, chez les 45-75 ans, ils sont 64,1 % des hommes et 57,6 % des femmes à avoir pratiqué une activité physique, c’est-à-dire qu’un homme sur trois et deux femmes sur cinq ne pratiquent pas une activité physique quotidienne suffisante dans cette tranche d’âge. Pour l’ensemble de la population interrogée (12-75 ans) selon le baromètre santé nutrition 2002, les hommes sont plus nombreux à avoir marché ou exercé une activité physique la veille de l’interview : 86,9 % pour les hommes et 79,4 % pour les femmes. Ils sont également plus nombreux à avoir exercé ces activités sur une durée supérieure à trente minutes. Ils pratiquent plus fréquemment une activité sportive : 18,5 % versus 15,2 gt. De même, ils sont plus nombreux à avolr pratiqué une activité vigoureuse au cours des 15 derniers jours (21% vs. 12,2%). 1 nombreux à avoir pratiqué une activité vigoureuse au cours des 15 derniers jours (21% vs. sources http://vwm. inpes. sante. fr/ Depuis 50 ans environ, nous sommes de plus en plus sédentaire. La télévision a pris le dessus sur l’activité physique. Le Doc A ,nous explique que les jeunes sont plus sédentaires qu’avant et que la plupart ne pratiquent pas d’activité physique en dehors du collège. Mais regardent la télévision de plus en plus. Dans le B, on voit augmenter les proportions d’équipement en voitures et le nombre d’heures de télévision par foyer : ces deux courbes s’alignent presque parfaitement sur la croissance de l’obésité en dix ans. En particulier la courbe rose des heures de télévision.

De mauvaises habitudes de vie comme ne pas bouger assez (sédentarité), manger trop augmentent les risques pour la santé! PARTIE 2: Les habitudes de vie positive 1 )L’aIimentation Si les apports (c’est a dire avoir une bonne alimentation et varié) et les dépenses sont égaux alors notre masse corporelle restera table, comme le montre la première image. Si on mange mal (trop gras, sucré, salé… ) et que notre dépense est limité, notre masse corporelle augmentera. La deuxième image le montre Si on mange équilibrer mais sans féculant et qu’on se dépense beaucoup, notre masse corporelle sera inférieur à la moyenne et il y aura plus de risque qu’on soit en sous alimentation avec des problème de santé.

La pyramide de la bonne alimentation: Pour bien fonctionner, notre corps a besoin de lipides, de glucides et de protéines. Aucun aliment ne les contient tous. C’est pour cette raison qu’il faut manger des aliments variés. On trouve des lucides dans le pain, le riz, PAGF70F11 glucides dans le pain, le riz, les pâtes,les pommes de terre et tous les produits sucrés; des protéines dans les viandes ,les œufs, les poissons, les produits laitiers, les légumes secs;des lipides dans les matières grasses (beurre,huile… ) Mais il y a des aliments qu’il faut manger plus souvent que d’autre: le pain les fruits et légumes et d’autre.. Ce que l’on doit manger moins souvent: sucreries,viande.

Une publicité alimentaire: On remarque que sous cette publicité alimentaire il y a un message inscrit: »pour votre santé mangez au moins cinq fruits et légumes par jour» Voici une étiquette d’un produit alimentaire: Mon quotidien Cet étiquette nous informe sur ce que contient le produit (valeur énergétique, protéine, glucide, vitamine… ) Aujourd’hui en France, on tente d’avertir la population sur les risques pour notre santé avec l’utilisation de publicités à la télévision , photos, radio, emballages alimentaires… Comme le montre les documents ci dessus. Depuis quelques années on voit apparaître sous les publicités alimentaires des messages comme: « Pour votre santé, ne mangez pas trop gras,trop salé,trop sucré» ou «Pour votre santé pratiquez une activité physique régulière»

Graphique montrant les bénéfice potentiel par rapport au niveau d’activité physique : http://vega. cvm. qc. ca/ipmsh/projets/projets_view. php? pg= recherche&eq=a131 une personne qui est inactive a peu de bénéfice de l’activité physique sur sa santé. Lorsqu’elle va commencé à pratiquer une activité physique modéré elle va ouvoir ressentir les bienfaits. Si elle est active, elle aura be néfice et sera en 11 pouvoir ressentir les bienfaits. Si elle est active, elle aura beaucoup de bénéfice et sera en bonne santé. Ce graphique nous montre qu’en augmentent l’activité physique, notre santé sera meilleure. On peut en conclure que pour être en bonne santé, il faut pratiquer une activité physique régulière et modéré. Ce n’est obliger de faire une activité physique trop intense car les bienfaits ne sont pas très important et on risque de se blesser) Quelques activités et le nombre de (Kcal/h) calories par heures perdus Livre svt 3eme HACHEITE Quand on pratique des activités quotidienne dépense de l’énergie. ‘image si dessus nous montre des exemples de dépense énergétique d’une personne de 70 Kg/ 1 h. par exemple dormir nous fait dépenser 250kJ, le football nous fait dépenser 2900Kj soit 11 fois plus Une affiche dans une gare pour nous inciter à marcher: http://swm. futura-sciences. com Dans les lieux publics des affiches sont la pour nous indiquer des activités physiques simple et dans la vie quotidienne à effectuer.

Par exemple ,prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur ou l’escalator • faire les trajets courts à pied plutôt qu’en voiture • sortir le chien un petit plus longtemps que d’habitude • descendre un arrêt de bus ou du métro plus tôt • accompagner vos enfants ? l’école à pied, en marchant aussi vite qu’eux ou à vélo, jardiner un peu plus lors des beau jours • profiter de la pause déjeuner pour ortir marcher 15 minutes • mettre plus d’énergie dans vos gestes et activités au quotidien… Des actlvités simples et dans la vie quotidienne et sportive peuvent être faites pour vaincre la sédenta activités simples et dans la vie quotidienne et sportive peuvent être faites pour vaincre la sédentarité. On compare 2 habitudes de vie: Ce sont des adolescents du même age et de la même taille. Mais ils n’ont pas le même poids cela est dû a leur différent mode de Thomas, le plus maigre ,mange équilibre( un peu de tout. oulet,pain,poisson tomate,chocolat… ) et boit de l’eau, II pratique ussi une activité physique. On voit donc que ses apports et ses besoins sont égaux. Romain, le plus envelopper, ne mange pas équilibré (chips, charcuterie, glace… ) et bot des sodas. Il ne pratique pas d’activités physiques mais regarde la télévision . On voit donc que ses apports sont plus élevé que ses besoins. Pour avoir une bonne santé, il vaut mieux suivre le mode de vie de Thomas. De bonnes habitudes de vie comme bouger,marcher,pratiquer un sport,manger plus de fruits et légumes, réduire sa consommation de graisses et de sucres, ne pas resaler ses aliments…. éduisent les risques pour la santé et ermettent d’être en formel On conclut: un mauvais mode de vie, le manque d’exercice physique et une consommation excessive d’aliments riches en graisses, sucres et en sel, dégradent notre santé (augmentent l’apparition de maladies nutritionnelles. Ex: Obésité). Un bon mode de vie, une alimentation équilibrée et variée, la pratique d’un sport favorisent une bonne santé. Dans les années à venir l’alimentation va-t-elle encore évoluer et quels seront alors les conséquences pour notre santé ? pARTlE I Image 1 : Femmeactuelle. fr Image 2 : cliales. wordpress. com Les chaneements aliment vre svt 3eme 2008