Note Dossier Rh

Note Dossier Rh

Problématique : En quoi l’entretien Individuel est-il déterminant pour obtenir un bon recrutement ? L’entretien individuel dans les entreprises L’entretien individuel est une technique de recueil de l’information qui se déroule dans une relation de face-à-face entre l’évaluateur et la personne enquêtée.

C’est un outil simple et rapide d’utilisation, dont les ressources nécessaires a sa réalisation restent abordables. tournable en évaluation. Dans le c ualisés, différentes or4 tretiens. On peut sltuations peuvent n • Sni* to View nev:ÇEge citer . l’entretien d’accueil ‘entretien de positionnement (pour construire des parcours de formation à la carte, cf. iche élaborer un positionnement) l’entretien centré sur les difficultés d’apprentissage (pour analyser avec l’apprenant la situation qui fait problème, pour en identifier les causes, afin de choisir une remédiation pertinente et efficace) ; l’entretien de régulation (qui vise à régler ou à anticiper un problème de comportement chez un apprenant ou un dysfonctionnement dans la mise en œuvre du parcours) ; l’entretien d’accompagnement de l’alternance (exploitation de la période en entreprise) ; ‘entretien d’accompagnement du projet personnel et professionnel (pour aider un jeune ou un adulte à se construire un projet professionnel et personnel par la mise en relation des caractéristiques personnelles et des caractéristiques de législation

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
(entretiens professionnels, bilan d’étape), d’autres sont des outils de gestion au service de l’entreprise (entretien annuel d’évaluation). Voici un tour d’horizon des différents entretiens : – L’entretien annuel d’évaluation L’entretien professionnel – L’entretien professionnel pour les salariés de 45 ans et plus Le bilan d’étape professionnel 2. L’entretien non directif La personne interrogée s’exprime librement sur des questions dont Le champ est assez large. Elle peut aborder des sujets que L’évaluateur n’a pas prévu. Celui-ci n’intervient que pour faciliter l’expression de la personne interrogée ou pour l’amener ? Approfondir certaines questions. Ces entretiens conviennent particulièrement en début d’évaluation, à un niveau très global pour « défricher » le sujet. 2. 2 Entretien semi-directif Ce type d’entretien est centré sur le recueil de l’expression des cteurs par rapport à une trame générale souple, construite ? partir du questionnement de l’évaluation – le guide d’entretien.

Le guide peut être complété par des questions visant à éclairer ou préciser les réponses faites par la personne interrogée. C’est la forme la plus employée en évaluation, dès que l’évaluateur dispose d’une information suffisante sur les enjeux et les questions prioritaires à traiter au cours de l’évaluation. 2. 3 Entretien directif Le guide d’entretien est appliqué, ici, de façon stricte. L’évaluateur décline les questions les unes après les autres, sans laisser la ossibilité à la personne interrogée de développer d’autres points. Lui-même s’abstient d’effectuer des relances ou de développer des questions non prévues dans la grille d’entretien. Les réponses à chaque question sont en général assez brèves.

Ce type d’entretien est utile lorsque l’on veut réaliser un grand nombre d’entretiens, et minimiser les risques de su PAG » OF d est utile lorsque l’on veut réaliser un grand nombre d’entretiens, et minimiser les risques de subjectivité de la part de l’enquêteur. 3 Comment mettre en oeuvre rentretien individuel ? 3. Les étapes de préparation de l’entretien ? Il s’agit dans un premier temps de formuler les questions à poser dans le cadre des entretiens. La liste de questions permet d’identifier les catégories d’acteurs à interviewer. Les personnes à rencontrer susceptibles de fournir les informations recherchées seront choisies sur cette base.

L’évaluateur doit identifier: • ceux qui auront été effectivement bénéficiaires de la politique mise en place • ceux qui ont joué un rôle stratégique • ceux qui ont été concerné par la mise en œuvre du programme • eux qui auraient pu être à l’origine de blocages ou d’effets non prévus (acteurs aux intérêts divergents, acteurs intervenant au cours du processus, groupes cibles de la politique ou du programme… ). Une fois les catégories d’acteurs définies, l’évaluateur peut planifier les entretiens, en essayant de trouver un équilibre entre une vision rationalisée et optimisée de son propre temps et une vision souple et humaine du temps de l’autre.

Les grilles de questionnement (questions stratégiques de l’évaluation) et les guides d’entretien (questions à poser au ours de l’entretien) qui en découlent varient en fonction des interlocuteurs, de leurs relations à l’objet étudié et du type d’entretien (non directif, directif, semi-directif) La grille de questionnement est constituée de l’ensemble des thèmes et questions que l’on souhalte aborder dans l’entretien. Elle est l’interface entre la conceptualisation de ‘étude et sa mise en œuvre. Le guide d’entretien offre un cadre à l’entretien individuel, dont l’évaluateur peut s’affranchir, s’il en estime le besoin. Avantaees pour l’entrepris PAGF3CFd Avantages pour l’entreprise

L’entretien professionnel est un outil privilégié au service de la gestlon des ressources humaines et de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) parce qu’il permet de : repérer les compétences que l’entreprise peut mobiliser, faire évoluer les salariés, les fidéliser, connaître et donc, anticiper les projets de mobilité interne ou externe (souhaits d’évolution, démissions, retraites, congés de longue durée… ), communiquer sur Pactivité de l’entreprise. L’entretien professionnel offre plusieurs opportunités en termes e formatlon : recueillir les besoins pertinents et élaborer un plan de formation, maîtriser l’utilisation du DIF, évaluer précisément le budget de formation nécessaire à la mise en oeuvre des actions définies.

Avantages pour le salarié L’entretien professionnel permet au salarié de co-construire son projet professionnel avec l’entreprise au de l’affiner : connaître la stratégie de l’entreprise et son impact sur l’évolution des métiers, s’informer sur les possibilités de mobilité dans l’entreprise (ou au sein du groupe), s’exprimer sur son activité professionnelle, ses otivations, ses difficultés, faire un état des lieux de toutes les actions de formation qui lui ont permis d’acquérir ou de renforcer ses compétences, faire part de ses souhaits de formation et d’envisager leurs modalités de réalisation. Avantages pour l’encadrement L’entretien professionnel offre au manager Popportunité de renforcer son rôle auprès des salariés : valoriser et motiver ses collaborateurs, gérer les compétences des membres de son équipe, en cohérence avec la stratégie de l’entreprise, identifier leurs besoins en formation.