Note de synthese BTS ESF2

Note de synthese BTS ESF2

Note de synthèse du projet mené lors du stage de deuxième année en BTS Economie Sociale Familiale pour la période du 7 janvier au 22 février 2013 au sein de l’association Ricochets des Savoirs. L’association Ricochets des Savoirs est une association socioculturelle de quartier de type loi 1 901 situé à Compiègne, qui vise à lutter contre l’exclusion sociale en rassemblant ses adhérents pour des échanges de savoirs individuels ou collectifs.

Afin qu’elle soit accessible à tous, aucune cotisation financière n’est demandé, à la place, les adhérents se doivent durant Pannée, d’éch ‘association. Elle co 1/3 sont des homme inscrits aux Ricochets font donc le plus sou or 13 autre adhérent de 50 membres, dont -s n’y a pas d’enfants Sni* to es individuels se s deux adhérents, les échanges ou dans un lieu public choisi par eux m me ; collectifs se font eux, au local de l’association, ou dans des salles prêtées par la municipalité.

I – Diagnostic : Etant donné son implantation dans un quartier défavorisé de la ville, l’association Ricochets des Savoirs se compose dun public d’une grande mixité sociale, même si la plupart rencontre des problèmes d’ordre financier. Afin de recenser les besoins de ce public, une grille

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
d’observation (annexe 1) est créée et utilisée lors des permanences ouvertes au public (les lundis, mardis et vendredis après-midi).

Dans cette grille d’observation figu figurent les données concernant le nombre d’hommes et de femmes qui se rendent aux permanences, leur âge approximatif, leurs activités lors des permanences, leurs sujets de conversation, Après deux semaines d’observation, il ressort de cette grille que certaines des personnes fréquentant l’association s’inquiètent concernant leur logement car le quartier est en otale restructuration : en effet, les tours HLM existant sont actuellement en cours de destruction, et leurs habitants sont donc censés être relogés.

Cependant beaucoup se questionnent concernant leurs conditions de relogement, les éventuelles dépenses que cela va engendrer, etc. A partir de cela, la décision est prise de monter un projet en lien avec le logement. Afin d’avoir davantage de précisions sur les besoins et les attentes du public, un questionnaire (annexe 2) est créé pour tout d’abord informer le public de l’apparition d’un nouvel atelier et le thème qu’il abordera.

Ensuite, ce questionnaire permet de sonder les personnes susceptibles d’être intéressées, et de savoir quel jour et quel horaire conviendront le mieux, afin de se rendre compte du nombre de personnes présentent lors des ateliers, et de proposer l’atelier au jour et à l’heure qui arrangera le plus de personnes possible.

Quatre ateliers sont énumérés : « accès au logement social », « aides au logement « faire des économies dans son logement « lecture et compréhension des factures liées au logement Chaque personne coche le ou les ateliers qui l’intéressent, ainsi que ce qu’il attend de ces ateliers, parmi 4 utres proposit 13 ateliers qui l’intéressent, ainsi que ce qu’il attend de ces ateliers, parmi 4 autres propositions qui sont les suivantes : une aide pour remplir les documents administratifs liés au logement ; des explications quant aux diverses aides au logement existantes ; des explications concernant les conditions requises pour obtenir ces aides ; des conseils généraux en lien avec le logement. Chaque individu peut ensuite poser ses propres questions en rapport avec les ateliers proposés ou avec le logement en général. Ce questionnaire est distribué au public concerné par la grille ‘observation, c’est à dire les personnes qui se rendent aux permanences de rassociation pour discuter, échanger un savoir ou lors d’un atelier. 14 personnes répondent donc au questionnaire lors de leur passage à la permanence, et le rendent aussitôt après l’avoir rempli afin de pouvoir poser d’éventuelles questions, et ne pas oublier de le ramener.

Après avoir distribué le questionnaire pendant une semaine aux adhérents de l’association, le dépouillement est effectué. Etant donné que tous les ateliers intéressent au minimum 5 personnes, chacun des thèmes proposés sera abordé lors de 3 teliers qui auront lieu à 1 semaine d’intervalle, à savoir le lundi ? partir de 16h00. Il – Conception Comment organiser le projet ? est disponible. Pour cela, des petites réunions sont mises en place chaque vendredi, soutenues par un tableau d’avancement des tâches qui est créé et permet de rendre compte de l’avancement du projet, de connaitre les avis de chacun, et repérer d’éventuelles erreurs dans la mise en place du projet.

Il sert aussi à planifier les différentes étapes et évolutions de la démarche du projet. Ces réunions ont également pour but de corriger les aladresses dans la création des supports visuels ou écrits, et elles permettent à chacun de donner son avis, ses idées, pour améliorer les outils créés qui seront utilisés le jour J. De plus, elles permettent de faire le point sur le nombre de participants attendu, et de relancer par téléphone ou de vive voix les personnes qui se sont inscrites au prochain atelier, afin déviter les oublis, et de montrer au public que leur participation est importante aux yeux de l’association. Pour quel public ?

Les ateliers sont créés en vue d’aider les personnes qui encontrent des difficultés en lien avec leur logement, et celles qui ont des difficultés financières en leurs proposant des conseils et des astuces pour effectuer des économies au quotidien. Cependant, toute personne étant intéressée par un des ateliers peut participer pour s’informer et éventuellement informer ses proches. Elle pourra également transmettre son savoir sur la question lors des ateliers, au même titre que les autres personnes, et donner ses propres astuces si elle en a. Comment préparer le projet ? Le 1er atelier concerne les démarches à réaliser pour accéder au logement so préparer le projet ?

Le 1er atelier concerne les démarches à réaliser pour accéder au logement social, ainsi que toutes les aides qui existent en lien avec le logement, de la simple aide financière telle que l’aide personnalisée au logement, l’allocation de logement à caractère familial ou encore l’allocation de logement à caractère social, en passant par les aides au financement de cautions, les aides aux factures d’eau, de téléphone fixe, d’électricité ainsi que les aides et prêts pour l’amélioration de l’habitat. Cet atelier a pour objectifs de permettre à chaque personne qui y articpe de savoir où s’adresser pour obtenir une demande de logement social, de remplir soit même avec davantage d’aisance les papiers administratifs concernant l’accès au logement social, de connaitre les conditions requises pour avoir droit au logement social et aux aides au logement, de prendre connaissance des différentes aides existantes, d’être capable à son tour d’informer une personne de son entourage des conditions d’accès au logement soclal ou des aides liées au logement qui existent.

Pour répondre à ces objectifs, des recherches sont effectuées sur e site du ministère, de la CAF (caisse d’allocations familiales), et au sein de la mairie de la ville de Compiègne, cela dans le but de élaborer un premier dossier (annexe 3), qui servira de support lors de la présentation orale. Ainsi, rélaboration d’un support visuel (diaporama) est effectuée ; il permet de simplifier les termes employés sur les sites Internet, et d’illustrer les propos tenus. En effet, un diaporama renforce le messa PAGF s 3 employés sur les sites Internet, et d’illustrer les propos tenus. En effet, un diaporama renforce le message oral, illustre les propos t mobilise un peu plus l’attention des participants ; les textes accompagnés d’images se retiennent mieux qu’un texte seul.

Cependant, il faut que les diapositives ne soient pas trop nombreuses, ni trop recouvertes de texte, sans quoi, reffet inverse risque de se produire ; chaque diaporama a donc un sujet précis, résumé au maximum et ne reprenant que l’essentiel des informations fournies. De plus, plusieurs formulaires pour l’accès au logement social seront imprimés, et une simulation pour une demande d’APL (Allocation personnalisée au Logement) en direct sur le site de a CAF avec le public sera faite avec le public afin qu’il participe le plus possible, et pose ses questions au fur et à mesure de Le 2ème atelier a quant à lui pour objectif d’aider le public à faire des économies dans son logement.

Il doit donc permettre aux participants : de réaliser les économies faisables grâce à de petits gestes ? effectuer au quotidien, de pouvoir à leur tout informer leur entourage de ses informations concernant les économies d’énergies, comprendre l’impact de ces gestes sur la planète et dans leur porte-monnaie. Pour réaliser cet atelier, des recherches ont été faites sur ifférents sites Internet concernant : les économies d’eau, l’utilisation des appareils électroménagers, les économies d’énergies, etc. afin de constituer un second dossier (annexe 4). Ainsi, grâce à ces recherches, des astuces en tous genres et des consei 6 3 (annexe 4). conseils liés à l’achat des appareils électroménagers peuvent être prodigués.

Afin de rendre l’atelier interactif et de favoriser le dialogue et les échanges, un petit quizz (annexe 5) est créé, comportant quelques petites questions avec plusieurs choix de réponses. Il permettra de donner au public l’envie de participer, de partager es connaissances, ses propres expériences et ses astuces. Un diaporama servira également de support lors de l’intervention, toujours dans le but d’attirer l’attention des participants, et de faire en sorte qu’ils retiennent l’essentiel de ce qui est dit lors de l’atelier. Enfin, le 3ème atelier visera à expliquer le plus généralement et le mieux possible toutes les factures relatives au logement comme par exemple la facture de téléphone fixe, d’électricité, d’eau, etc.

Pour ce faire, plusieurs factures types trouvées sur différents sites Internet (exemple avec l’annexe 6) seront agrandies (format A3) t imprimées afin d’être exposées sur un « paper board » grâce ? des aimants. Ceci permettra de mettre en évidence les points communs ? toutes les factures, et d’expliquer les autres informations qui apparaissent spécifiquement à chacune d’entres elles. Ce dernier atelier a pour objectif d’aider le public à mieux comprendre ses factures en apprenant à les déchiffrer et à se rendre compte d’éventuelles erreurs commises lors de son édition. L’objectif de ce dernier atelier étant que chaque personne présente soit capable de comprendre seule ses propres factures et de savoir 7 3