note de synth se1

note de synth se1

Sommaire l. Introduction 1 . Investigations préliminaires 2 A. Analyse de la structure professionnelle2 . Approche globale 2 Complexe de Rumilly 2 2. B. Analyse de la population4 C. Analyse de l’environnement 5 1. Cadres réglementaires 5 Situation économique6 Ill. Identification du besoin 7 A. Quelle est la problématique? 7 B. Ce qui a déjà été IV. Méthodologie 8 or 15 V. Les moyens du pr to View A. Les moyens techni Q B. Les moyens humai C. Les moyens matérie s9 VI. Budget du projet 10 VII. Evaluation de l’action 11 VIII. Conclusion 11 l.

Introduction La recherche d’un deuxième lieu de stage est une étape articulière et importante dans l’intégralité de notre formation, elle représente une chance de découvrir le monde du travail et d’en apprendre davantage sur les métiers du social. Il est primordiale de se positionner en amont sur ce que je peux inconnu et ou ma réticence était forte. Je souhaitai connaitre plus précisément les personnes en situation de handicap, quels pathologies ont-ils? , quels comportements ont-ils? , est-ce-que mes aprioris sont justes ?

Mon investissement et ma motivation m’ont permis d’être accueillit au sein de l’ESAT l’ARCALOD situé ? Rumilly (74). ‘ai réalisé une démarche de projet

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
dans le contexte d’un ESAT tout en étant affilié à un cadre juridique (Loi de 1901) et dans deux cadres législatifs (Loi du 02/01/2002 ; Loi du 11/02/2005). un ESAT est un Etablissement et Service d’Ade par le Travail anciennement intitulé CAT (Centre d’Aide par le Travail). Il représente une mise au travail des adultes handicapés. L’établissement est équivalent à une entreprise ordinaire.

Les repères dans le temps, l’écriture et la lecture sont des problèmes majeurs de ce public, beaucoup sont analphabètes. Il est donc fondamentale de pallier à cette problématique, certains projet asé sur la communication aidée ont été mis en place. D’autres sont en cours d’élaboration et font partie de sujet de discutions lors des réunions d’équipe. Cest dans cette optique et dans ce besoin inevitable que j’ai choisl de concentrer mon énergie à la réalisation d’un outil portant sur la communication aidée afin de résoudre, à mon niveau, la problématique énoncé auparavant.

Mon projet intitulé « Communication Aidée » s’inscrit dans le domaine de la santé. Selon le référentiel, j’ai participé à l’intégralité des activités issues de la fonctlon d’Animation, Formation et Communication Professionnelle et j’ai participé uniquement à l’activité « Aménagement de l’espace » de la fonction Organisation Technique de la Vie Quotidienne dans un S IS « Aménagement de l’espace » de la fonction Organisation Technique de la Vie Quotidienne dans un Seou’ice et/ou Etablissement.

Il. Investigations préliminaires A. Analyse de la structure professionnelle 1 . Approche globale Située à Seynod (siège social), I’AAPEI-EPANOLJ est l’organisme gestionnaire de 15 établissements. Ayant ouvert sa première structure en 1955, l’association a ouvert de nombreuses tructures allant aujourd’hui de la petite enfance à la vieillesse. Nous allons nous intéresser aux établissements « ESAT » et plus particulièrement à trois établissements.

Premièrement, l’ESAT le Parmelan qui est le site Central avec trois ateliers d’espaces verts, sept ateliers de sous-traitance industrielle et une SATTHaV. Nous retrouvons deux autres sites, un autre site à Seynod, le Semnoz avec un atelier Bois (palette, caisserie, montage divers), deux ateliers de sous-traitance industrielle et un atelier d’entretien de mobilier urbain (abris-bus, panneau d’affichages, Et enfin, n site à Rumilly, L’ARCALOD qui a été mon lieu de stage avec un atelier d’espaces verts et trois ateliers de sous-traltance industrielle. . Complexe de Rumilly Située entre Annecy et Aix les Bans, l’ESAT l’ARCALOD a été inauguré en Novembre 1995 en tant qu’annexe du complexe du parmelan. Nous employons le terme de « Complexe’ pour deux raisons, la première car le complexe comprend plusieurs établissements L’ESAT l’ARCALOD Deux foyers d’hébergements (petit bois 1 et petit bois 2) Trois appartements de soutien La deuxième raison étant que le complexe de Rumilly a une direction indépendante pour ses établissements énoncé ci- essus.

Mon lieu de stage suit une éthique spécifique du fait de la mise en pla énoncé ci-dessus. Mon lieu de stage suit une éthique spécifique du fait de la mise en place d’un comité d’éthique faisant partie du projet associatif qui était prévu pour 2015. Comme tous établissements ordinaires, des problèmes techniques et des dysfonctionnements sont à remarquer.

Concernant l’ESAT l’ARCALOD, des problèmes de financement sont identifiés du fait du budget de plus en plus restreint, mais aussi au niveau de l’accueil des stagiaires qui, depuis la loi n02014-788 entrée en vigueur le 12 Juillet 2014, oblige un relèvement du montant inimal de gratification versée aux stagiaires dans le cadre d’un stage de plus de deux mois ce qui contraint les établissement médico-social a refuser les demandes de stage De plus, l’établissement est confrontée a des difficultés fonctionnelles, tels que la prise en charge des adultes handicapés en situation de vieillissement et ceux dont la pathologie évoluent de façon négatif/régressif. La difficulté étant de trouver une solution pour répondre à la demande de placement lors d’une réorientation des adultes handicapés dans le besoin.

Hélas le manque de place dans les centres adaptés (FAM, Foyers de vie, EHPAD) est une problématique d’actualités. Dans cette optique, certaines modifications sont à prévoir, notamment, palier aux manques de structures pour les adultes handicapés concernés et donc libérer des places dans les ESAT pour accueillir de nouveaux travailleurs handicapés. a) Missions Pour répondre à ses missions, un ESAT a comme principale support le travail assorti d’activités de soutien, la disparition de l’un de ces aspects affecterait dangereusement l’équilibre et la vocation de l’établissement. Dans ses missions, nous ret 40F IS dangereusement l’équilibre et la vocation de l’établissement.

Dans ses missions, nous retrouvons l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap dans leur projet individuel et prendre soin de ces personnes dans leur globallté, afin de développer ou maintenir leurs compétences. De plus, l’ESAT favorise et/ou créer les conditions d’une vie digne et cherche à développer ou à préserver l’autonomie des personnes accueillies. Le travail est considéré comme support d’intégration sociale et d’épanouissement pour ce public. b) Les professionnelles Les professionnels affectés à cet établissement et les autres (foyers d’hébergements, appartements de soutien, xtérieurs) travaillent ensemble pour mettre en œuvre ses missions et faire respecter les droits et souhaits des usagers.

En ce qui concerne le personnel de l’ESAT l’ARCALOD, leurs fonctions et leur place dans la hiérarchie, je vous renvoi à l’Annexe 1 de mon dossier intitulé « L’organigramme » c) Les intervenants extérieurs Le partenariat, la collaboration et les clients sont la clé de la réussite pour un ESAT. En effet, comme précisez auparavant, un ESAT est similaire à une entreprise et sans aides financières, sans travail à sous-traiter aux adultes handicapés et sans ollaboration avec d’autres structures sociales qu’elles soient de l’association AAPEI-EPANOU ou non, un ESAT présenterai des dysfonctionnements amenant à un échec. pour mieux comprendre, l’Annexe 2 présente les différents organismes, partenaires et clients et la nature de leur lien avec l’ESAT l’ARCALOD. B.

Analyse de la population L’ESAT l’ARCALOD accueille la journée, sur décision de la MDPH, des personnes en situation de handicap des l’ARCALOD accueille la journée, sur décision de la MDPH, des personnes en situation de handicap des deux sexes et ayant leur domicile dans le secteur géographique de la zone d’action e l’Association. On dénombre 41 adultes handicapés dont 29 garçons et 12 filles souffrant de pathologies et handicap très variés (troubles du développement global, épilepsie, autisme, troubles du comportement, de la personnalité, etc). Les ateliers sont composés de groupes mixtes d’une dizaine d’adultes animés par un (e) moniteur (trice) d’atelier. Afin de mieux comprendre, l’Annexe 3 intitulé « Enquête du public » nous informe sur les caractéristiques des usagers de façon qualitative.

Les adultes handicapés relèvent du Code de l’Action sociale et de la Famille mais ils ne sont pas soumis au Code du Travail sauf pour ‘hygiène, la sécurité, la médecine du travail et les conditions de travail. En ce qul concerne leur admission ou leur départ dans un ESAT, c’est la MDPH qui prend la décision de leur orientation selon les places disponibles et selon des critères précis. La durée de placement d’un usager est limité, il est renouvelé tous les 5/10 ans, dans le but d’une réorientation ou pas. Critères Entrant (admission) Etre âgées de 18 ans au moins Avoir une capacité de production inférieure à 1/3 de la capacité d’un travailleur valide Sortant (départ) Changement d’ESAT Personnes partant à la retraite à la retraite

Réorientation (foyer de vie, retraite avant 60 ans, Personnes accédant au milieu ordinaire Dés son admission, la personne en situation de handlcap signe un contrat de soutien d’aide par le travail et exerce une activité à caractère professionnel à temps plein. Elle perçoit une rémunération et exerce une activité à caractère professionnel à temps plein. Elle perçoit une rémunération garantie compris entre et 110% du SMIC. La rémunération garantie est composée du salaire direct (rémunération du travail de l’usager) compris entre 5% et du SMIC, c’est à dire un rémunération allant de 73€ à 200€ brut/ ois et de l’aide au poste versée par l’Etat soit du SMIC, c’est à dire 728E brut/mois.

La différence de rémunération entre les usagers est liées à l’expérience (Un adulte handicapé n’ayant jamais travaillé percevra 5% du SMIC), à leurs capacités et au fait qu’ils proviennent d’autres établissements. pour compenser ces différences, une Allocation Adulte Handicapé est versée par la CAF afin de réajuster les revenus de la personne. Au final, chaque travailleur handicapé perçoit entre et 90% du SMIC/mois. NB : Aucune rétrogression du montant du salaire est possible, seulement une augmentation. C. Analyse de l’environnement 1 . Cadres réglementaires L’ESAT l’ARCALOD est une association à but non lucratif. La loi de 1901 correspond à son cadre juridique.

La loi du 02/01 /2002 et la loi « Handicap » du 11/02/2005 correspondent au cadre législatif de l’établissement. La loi « Handicap » du 11102/2005 a été mis en place afin d’apporter des évolutions pour répondre de façon complète et égale aux attentes des personnes en situation de handicap. Nous pouvons identifier cinq grandes évolutions. Evolutions Droit à la compensation Prestation de compensation couvrant les besoins en aide umaine, technique ou animalière, aménagement du logement ou du véhicule, en fonction du projet de vie formulé par la personne handicapée. La scolarité Tout enfant porteur de handicap a le droit vie formulé par la personne handicapée.

Tout enfant porteur de handicap a le droit d’être inscrit en milieu ordinaire, dans récole la plus proche de son domicile. L’emploi Obligation d’employer au moins 6 % de TH pour les entreprises de plus de 20 salariés. L’accessibilité Obligation de mise en accessibilité des bâtiments et des transports dans un délai maximum de 10 ans. Les MDPH Création de MDPH (anciennement COTOREP) dans chaque département. Concernant la loi du 02/0112002 rénovant l’action sociale et médlco-sociale, elle est projetée principalement sur les droits fondamentaux des usagers, on en dénombre sept. Afin de faire respecter ses droits, sept outils ont été mis en place.

Droits fondamentaux Outils Respect de la dignité, intégrité, vie privée, intimlté, sécurité Livret d’accueil Cartes des droits et libertés de la personne accueillie Contrat de séjour ou document de prise en charge La personne qualifiée Règlement de fonctlonnement de l’établissement/service Conseil de vie sociale Projet d’établissement ou de service Libre choix entre les prestations domicile/établissement prise en charge ou d’accompagnement personnalisé et de qualité respectant un consentement éclairé Confidentialité des données concernant l’usager Accès à l’information l’année. La particularité des ESAT est de fonctionner grâce à deux budgets bien distincts (référence à l’Annexe2) : Budget de fonctionnement et/ou alloué La dotation globale de fonctionnement est fixée par l’ARS sur l’enveloppe régional (Erat) et représente un financement d’environ 2 000 000€ pour le complexe du Parmelan.

Ce dernier finance à sa guise les deux autres sites en fonction des dépenses réalisé pour la prise en charge des usagers (salaire personnel, alimentation, locations, transports, charges d’explo•tation, Budget commercial et/ou de production L’activité commerciale dégage environ 600 000€ à laquelle on enlève certaines charges engendrées par l’activité de production telle que la rémunération des usagers, les charges sociales, le coût d’achat des matières premières et le coût du personnel affecté à la production. Ce budget peut servir à compenser les manques financiers du budget alloué. A savoir qu’un ESAT est dans l’obligation d’avoir une réserve financière (minimum 3 mois) pour rémunérer les usagers dans le cas ou il n’y aurait plus de travail. Ill. Identification du besoin A. Quelle est la problématique ?

Suite à des observations des personnes en situation de handicap menées par les professionnels de l’association AAPEI-EPANOLJ, un constat sur la difficulté de maitrise de la langue française que ce soit pour la lecture ou l’écriture en a découlé. Suite à ces observations, et avec l’objectif de pallier à cette problématique, l’idée de créer des visuels simplifiés dans les lieux côtoyés par es travailleurs handicapés est devenu un réel besoin. Dans cette continuité, une réflexion sur la mise en place de plusieurs « Communication Aidée » a été le sujet lors d une réflexion sur la mise en place de plusieurs « Communication Aidée » a été le sujet lors d’une réunion d’équipe. ?tait présent à cette réunion, le directeur général de l’association AAPEI- EPANOU, les directeurs des ESAT, certains chef de service, certains moniteurs d’atelier, certains (es) éducateurs (trices), une psycho-pédiatre et une psychologue. Suite à cette réunion, une commission a été mise en place. Il a été décidé d’accentuer e travail des professionnels sur la recherche et l’originalité d’éventuels visuels simples et compréhensibles en utilisant des couleurs varlés, des images et/ou des pictogrammes, etc. Ce projet « Communication aidée » s’inscrit dans un cadre réglementaire bien distinct. L’association APPAEI-EPANOU est dans l’obligation de mettre en place un projet associatif. C’est un document indispensable à la vie de l’association. Il a été approuvé en Assemblée Générale le 28 Juin 2008 pour cinq ans. our une meilleure connaissance du contexte associatif et thèmes fondateurs de la prise en charge des personnes handicapées, e document est associé à la loi du 02/01/2002. Dans cette loi, détaillée auparavant, le projet « Communication aidée » découle de l’outil « projet d’établissement ». B. Ce qui a déjà été mis en place (Voir Annexe4 Panneau menu/ Protocole lavage des mains) Suite à cette commission, une éducatrice du central (ESAT le Parmelan) a créée un panneau menu et une autre éducatrice ? créée un protocole de lavage des mains. Les deux éducatrices ont utilisées des images et des pictogrammes pour créer des visuels simplifiés. Ces deux visuels ont été mis en place au sein de tous les établissements du Complexe du Parmelan. Durant mo