Mythe du bon sauvage

Mythe du bon sauvage

Questions : -Quelle image du sauvage est présentée dans ces documents ? Vous prendrez en compte les particularités liées aux différents genres employés. (Vous ne traiterez pas le document 3) -Comment Revel déconstruit-il le mythe du bon sauvage ? Tout d’abord, le corpus est composé de deux textes du XVIIIème siècle, le 1er est extrait conte philosophique intitulé Supplément au voyage de Bougainville qui fût écrit en 1772 par Denis Diderot, le 2ème est extrait d’un récit de voyage intitulé Voyage autour du du monde qui fût écrit e eux textes du XXèm La connaissance inut est extrait du livre Tri evy-Strauss.

Et pour Swap next page mais aussi de t de l’œuvre ar Revel, le 2ème crit en 1955 pa s, la 1ère est une huile sur toile intitulée Les seins aux fleurs rouges peinte en 1 899 par Gauguin quant à la 2ème, s’agit d’une couverture d’un livre intitulé The Giant book créée en 1934. Ensuite, grâce aux textes du XVIIIème siècle, au livre Tristes Tropiques de Levy-Strauss et à la peinture de Gauguin, nous montrerons comment est représenté le « sauvage » Sv. ipe to pour ensuite montrer que l’illustration The Giant Book et l’œuvre de Revel représentent différemment.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
e « sauvage » Tout d’abord, le « sauvage » est définit comme un individu heureux en effet dans le 1er texte, nous relevons le champ lexical du bonheur comme « heureux » et « bonheur » à la ligne 2, il est aussi caractérisé comme une personne très gentille par exemple à la ligne 13 et 15, nous relevons « une immense gentillesse » et « tendresse humaine Le sauvage est aussi un individu qui vit en harmonie avec la ature, nous pouvons relever « pur instinct de la nature » à la ligne 3 du 1er texte et observer la nudité des femmes qui est représentée par la peinture de Gauguin ou l’on voit deux « sauvages » à la poitrine dénudée, d’ailleurs dans le 2ème texte ,nous relevons un éloge de la nature puisque celle- ci est caractérisée de « jardin d’Eden » à la ligne 11 et « beaux arbres fruitiers » à la ligne 11 du 2ème texte Ensuite, le « sauvage » ou plutôt le tahitien apparaît dans le 1er texte comme étant l’égal de l’Européen omme le dit par exemple la phrase à la ligne 15-16 « Celui dont tu veux t’emparer comme de la brute, le Tahitien est ton frère. Bougainville dans le 2ème t 2 t’emparer comme de la brute, le Tahitien est ton frère.

Bougainville dans le 2ème texte nous donne aussi une image pacifiste du sauvage, par exemple au début de l’extrait, nous relevons « Chaque jour nos gens se promenaient dans le pays sans armes, seuls ou par petites bandes. » Enfin, le « sauvage » est aussi décrit comme une personne généreuse comme le témoigne le morceau de phrase ? a ligne 4 du texte 1 ou l’on apprend que les Tahitiens partagent leurs femmes avec les Européens « Nos filles et nos femmes nous sont communes on découvre aussi à travers le texte 2 une hospitalité présente chez eux comme l’indique les mots « civilité » à la ligne 3 et « hospitalier » à la ligne 5. pour conclure, ces documents nous montrent donc une image méliorative du sauvage.

Cependant, nous verrons que La connaissance inutile de Revel et la couverture du livre The Giant book nous donnent une image péjorative du sauvage Tout d’abord, l’illustration représente des Européens fuyant les « sauvages » qui sont probablement à leur poursuite, nous constatons qu’ils ne sont pas du tout pacifiste contrairement à l’image méliorative que donnaient les autres documents d’ailleurs ils sont très bien armés, n’est donc pas une bonne personne en effet le texte 3 complémente cette idée et nous informe qu’ils sont aussi très viole 3 bonne personne en effet le texte 3 complémente cette idée et nous informe qu’ils sont aussi très violents, nous relevons à la ligne 13-14 « des guerres tribales nsanglantent sans cesse les îles au moment même de l’expéditions. ? et « Quand des navires européens sont attaqués, des matelots massacrés Ensuite, on découvre à l’aide du texte de Revel soit le 3ème texte que chez les « sauvages nous relevons à la ligne 17 1’existence d’une « liberté sexuelle » due à une prostitution des femmes mais aussi qu’ils sont cruels, nous relevons ? la 32-33 « les Tahitiens s’adonnent, malgré leurs penchants philanthropiques, aux sacrifices humains et à l’infanticide b. Enfin, on apprend à la fin de l’extrait de façon ironique u’un explorateur dont le nom est « Cook » fût mangé par les « sauvages » « Cook, d’ailleurs le plus lucide, au demeurant, des explorateurs de ce temps achèvera malencontreusement sa carrière dans l’estomac de quelques natifs des iles Hawaii », nous pouvons donc déduire que les « sauvages » sont aussi des cannibales. Pour conclure, Revel considère tout cela comme un mensonge, le bon « sauvage » n’a jamais existé, à travers son extrait il nous donne une image péjorative du « sauvage » tout comme la couverture du livre The Giant book. 4