montaigne , les essais

montaigne , les essais

Auteur du 16eme siècle, humaniste. Les essais : ouvrage de réflexion ou il cherche en tâtonnant les réponses aux questions qu’il se pose. Dans cet extrait, il s’interroge sur la nature de l’enfant qu’il a rencontré : le monstre c’est l’individu mal formé. Le mot monstre est aujourd’hui connoté péjorativement. Au 16eme, on ne connait pas les origines du monstre (division des cellules, etc… ) donc la question se tourne vers dieu.

Dans l’incipit des essais, Montaigne choisit de faire table rase de ce qu’il a entendu, des influences pour que son raisonnement soit vierge de tout preJuges 1 /L’évocation objective du monstre : La sobriété de l’approche : Montaigne marque sa lucidité, il prend de la distance et mar dans le pathétique, son étrangeté L’humanité de l’enfa chez l’enfant : entre I or 2 Sni* to View xte ne verse pas e discret. Il annonce u’il y a de normal énumération des éléments qui présente la normalit de l’enfant, il marche et émet des sons comme tous les autres enfants.

Il anticipe les accusations d’anomalie en insistant sur la cause : « s’il avait un bras plus court que l’autre, c’est que » Le mot monstre n’est plus utilisé, vocabulaire précis Swipe to View

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
next page précis et simple 2/1Jne argumentation humaniste -La réfutation de la superstition partir de la ligne 1 1, il quitte l’imparfait et passe au présent gnomique, il ne dénonce pas, il s’interroge sur le regard de la société de son époque, sur les monstres.

La vérité n’est pas maitrisée, *c’est un avoue d’ignorance ce qui est paradoxal pour un humaniste car il place la connaissance au milieu de tout mais c’est justement au nom de Ihumanisme que Montaigne veut que l’enfant soit considéré selon l’état réel des connaissances. L’appel à la bonté et a la raison :On comprend que Montaigne mené une réflexion plus globale sur toute forme de différence laquelle les hommes ne sont pas habitués. Approche posée, descriptive, donner une définition plus large de l’humanité.

Montaigne ne restreint pas l’humanité a l’habitude des choses vues, il crée une transition entre le Moyen Age (obscurantisme) qui voit une origine diabolique a tout phénomène inhabituel, et du siècle des lumières (18eme) qui reprendront son combat. Il s’agit de défendre l’altérité (l’acceptation de l’autre). A la même époque on commence à découvrir l’altérité culturelle. Montaigne a écrit dans les essais un chapitre « des cannibales » ou il essaye également d’aborder sans porter de jugement.