mon bac

mon bac

Lycée Victor Augagneur Direction des Etudes Département d’Histoire et Géographie HISTOIRE GEOGRAP 47 p g CAHIER DE L’ELEVE CLASSE TERMINALE Cours Activités d’apprentissage Evaluations formatives Sujets type Baccalauréat pour s’entraîner Dominique Bissombolo Professeur certifié des Lycées, Inspecteur. petite Autriche indépendante de 7 millions d’habitants à ne pas aliéner. Vienne s’engage à ne plus entretenir de forces militaires ( hors une petite armée de 30000 hommes). ‘Hitler rattache l’Autriche à l’Allemagne le 13 mars 1938. 3- le Traité de Trianon

Signé le 4 juin 1 920 avec la Hongrie, ses causes sont • -La Hongrie perd les deux tiers de son territoire (passant de 325 411 km2 avant la guerre à 92 962 km2 après la signature du traité). -Le pays perd aussi son accès à la mer via la Croatie, rattachée au Royaume des Serbes, Croates et Slovènes. -Elle perd, de plus, la totalité de ses mines d’or, d’argent, de mercure, de cuivre et de sel, ses voies ferrés, ses usines, ses canaux, ses minerai de fer, ses institutions bancaires et ses terres cultivables[] 4- le traité de Neuilly signé avec la Bulgarie le 27 Nov. 919 ouleverse à nouveau les frontières du pays: à l’ouest, les districts de Stroumitza, Tsaribrod, Timok

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
et Bossilevgrad sont donnés au nouvel État yougoslave; au nord-est, la Dobroudja méridionale – reprise par les Bulgares durant la guerre- devient à nouveau roumaine; enfin au sud, la Grèce reçoit la majeure partie de la Thrace occidentale, privant la Bulgarie d’un débouché sur la mer Égée. En outre, la Bulgarie doit payer aux Alliés plus de deux milliards de francs-or au titre des réparations de guerre (une somme si astronomique qu’elle sera finalement réduite). 1e traité de Sèvres signé avec l’Empire Ottoman démembré le 10 aout 1920. Il détache de l’empire ses parties arabophones qui deviennent théoriquement indépendantes, mais passent de la tutelle des Turcs à celle des Européens. Document : extraits du traité de Versailles « Article 42 : II est interdit à l’Allemagne de maintenir ou de construire des fortifications s 2 47 « Article 42 : Il est interdit à l’Allemagne de maintenir ou de construire des fortifications soit sur la rive gauche du Rhin, soit sur la rive droite, à l’ouest d’une ligne tracée à 50 kilomètres à l’est de ce fleuve.

Article 43 : Sont également interdits, dans la zone définie à l’article 2, l’entretien ou le rassemblement de forces armées [… l. Article 51 : Les territoires cédés à l’Allemagne, en vertu des Préliminaires de paix signés à Versailles le 26 février 1871 et du Traité de Francfort du 10 mai 1871, sont réintégrés dans la souveraineté française à dater de l’armistice du 1 1 novembre 1918. Article 160 : Carmée allemande ne pourra dépasser 100 000 hommes. Article 173 : Tout service militaire est aboli. Article 198 : Les forces militaires ne pourront comprendre aucune aviation.

Article 231 : Les Gouvernements alliés et associés déclarent et l’Allemagne reconnaît que l’Allemagne et ses alliés sont responsables, pour les avoir causés, de toutes les pertes et de tous les dommages subis par les Gouvernements alliés et associés et leurs nationaux en conséquence de la guerre qui leur a été imposée par l’agression de l’Allemagne et de ses alliés. Article 232 : Les gouvernements alliés exigent et l’Allemagne en prend l’engagement, que soient réparés tous les dommages causés à la population civile des alliés et à ses biens. ? Contrat pédagogique . Au terme de la séance de 1 heure, l’élève doit être capable, en 15 mn et à Paide du questionnaire du prof, de citer les faits économiques, politiques, territoriaux, militaires qui justifient la remise en cause du traité de Versailles et des autres traités. Activité pédagogique : 1 Relève ou souligne les traités de paix avec leurs dates de signature et les pays concernés, remis en cause dans l’entre-deux 3 47 traités de paix avec leurs dates de signature et les pays concernés, remis en cause dans l’entre-deux-guerres. Trouve dans le texte au moins deux aspects économiques, olitiques, territoriaux et militaires qui justifient la remise en cause de ces traités par les pays humiliés. Evaluation : Sujet type bac : Explique la part de responsabilité des traités de paix de 1919 dans le déclenchement de la 2e guerre mondiale Il- la crise économique de 1919 et la montée des dictatures Le 24 octobre 1929, le krach de la bourse de New York, Wall Street, déclenche une crise économique qui se propage rapidement en Europe.

Les pays européens en crise doivent réduire leurs importations, ce qui amène un ralentissement général du commerce international. L’effondrement des prix agricoles et industriels pousse à une diminution des productions qui provoque le chômage. Le nombre des chômeurs s’accroit rapidement alors qu’aucune indemnisation n’est prévue pour les aider. Le pouvoir d’achat s’effondre et la misère s’étend. L’impuissance à résoudre la crise économique entraîne une montée des dictatures. ) L’avènement du fascisme : C’est en octobre 1922 que l’Italie devient une dictature. Les Faisceaux milanais de combat se sont transformés en régime dictatorial. Ce sont les difficultés économiques de 1919 qui ont avorisé l’émergence de ce système. Lorsque la crise de 1 929 atteint le pays, le fascisme se construit de plus en plus avec le soutien des chômeurs ( environ 4 millions), des hommes politiques et des industriels. Benito Mussolini devient le DUCE. II développe la politique de conquête des terres irrédentes. Ainsi se profile la 2e guerre mondiale. ) L’avènement du nazi : C’est le 30 janvier 1 933 qu’Hitler est nommé chancelier par Hindenburg. La crise économique 47 le 30 janvier 1933 qu’HitIer est nommé chancelier par Hindenburg. La crise économique de 1929 est venue à point ommé pour servir les desseins d’Hitler. Soudainement privées des capitaux américains investis après-guerre, les économies allemandes sont durement touchées faisant 6 millions de chômeurs qui soutiennent Hitler. Celui-ci pactise avec les milieux d’affaires, très insatisfaits des politiques menées par les chanceliers précédents.

Ces milieux d’affaires incitent Hindenburg à nommer Hitler chancelier bouleverse à nouveau les frontières du pays: à l’ouest, les districts de Stroumitza, Tsaribrod, Timok et Bossilevgrad sont donnés au nouvel du Reich, le 30 janvier 1933. Le Parlement brûle dans la nuit du 27 février. Cet Incendie volontaire est l’occasion d’éliminer l’opposition. Dès le lendemain, 4000 militants du parti communiste, et de nombreux leaders de gauche, sont arrêtés puis assassinés. Le 23 mars, le Reichstag vote « l’Acte d’habilitation », qui donne pour 4 ans, les pleins pouvoirs au chancelier.

Hitler va très vite instaurer une dictature et mettre en place un gigantesque programme de conquêtes militaires, après avoir quitté la SDN, le 9 octobre 1933 et réarmer FAIIemagne en mars 1935. 3) L’instauration du militarisme japonais A la faveur de l’ère Meiji ( politique de modernisation et d’industrialisation du Japon en 1879), le Japon a connu une croissance économique et une explosion démographique sans précédent. Mais lorsque s’est déclenchée la crise de 1929, le pays s’est appauvri.

Pour ainsi trouver les solutions aux difficultés qui frappèrent le pays, les militaires japonais engagèrent le pays dans les conquêtes coloniales en septembre 1931. Contrat pédagogique : Etre capable, en 15mn, à l’aide des questions du prof, de citer au S 47 Contrat pédagogique moins 4 facteurs qui justifient la responsabilité de la crise de 1929 ans l’éclatement de la 2e GM. Activités : 1 -Relève les dictatures et leurs dates d’instauration. 2-Relève ou souligne les faits de la crise de 1929 qui favorisent l’émergence des dictatures, en général puis pour chaque dictature. -lndique la politique internationale de chaque dictature. sujet type Bac: Dégagez la part de responsabilité de la crise économique de 1929 dans l’éclatement de la 2e GM. Ill- les grandes agressions des dictatures et la deuxième guerre mondiale : équences 1- Les aeressions iaponais S 147 donc de reconnaitre le Mandchoukouo comme une nation ndépendante. Cela causa le départ du Japon de la Société des Nations en mars 1933. La passivité des démocraties se manifeste par l’isolationnisme des USA et le mutisme des européens ( France et GB). ) L’agression des autres provinces de la Chine . es Japonais poursuivirent et amplifièrent leur politique expansionniste en Chine : 1933, Jéwol et Chahar. Le 7 juillet 1937, l’incident du pont Marco polo fournit au Japon le prétexte pour ouvrir les hostilités et, le 28 juillet, la guerre fut officiellement déclarée. Les villes de Pékin et Tianjin furent prises début août. Les forces chinoises unifiées subirent une série de désastres (? Taiyuan, à Shanxi, à Shanghai). 2- Les agressions italiennes et les conséquences diplomatiques . ) La guerre d’Ethiopie (oct. 1935-mai 1936) et la passivité des de la SDN et des démocraties . Mussolini dans ses ambitions expansionnistes cible l’Ethiopie. Il envisage prendre la revanche sur la défaite d’Adoua en 1 986 afin d’exalter la gloire italienne. par ailleurs, l’idée de la victoire mutilée a suscité la volonté de conquête coloniale… Au plan démographique, la politique nataliste engagée par Mussolini rovoque une explosion démographique, ce qui pousse l’Italie à rechercher une colonie de peuplement ou l’espace vital.

Au plan économique l’Italie subit les effets pervers de la crise de 1929, aussi a-t-elle l’ambition de trouver une source d’approvisionnement en matière première. Le 2 octobre 1935, Mussolini annonce son intention d’envahir l’Éthiopie sur un fallacieux prétexte : l’agression d’inspecteurs italiens à walwal le 23 novembre 1934. L’impuissance de la SDN : le négus Hailé Sélassié riposte et saisi la Société des Nations. La SDN, nomme une com 47 SDN : le négus Harlé La SDN, nomme une commission d’arbitrage.

Celle-ci renvoie les deux plaignants dos à dos le 3 septembre 1935. Le 2 octobre 1935, l’Italie envahit l’Ethiopie : dix divisions appuyées par les chars et l’aviation – au total 400. 000 hommes se ruent sur ce pays. Le 15 avril 1936, Dessié, quartier général du négus, tombe entre leurs mains. Le 2 mai 1936, le maréchal Badoglio, chef des armées d’Afrique, pénètre enfin à Addis-Abéba, la capitale. Le 5 mai, Rome annexe officiellement le pays africain cependant que, la veille, le négus a gagné Genève, siège de la SDN, via Djibouti et

Jérusalem. Le 9 mai, le roi Victor-Emmanuel Ill est proclamé empereur d’Éthiopie et, le 1er juin, Mussolini peut annoncer à Rome la naissance de l’«Africa Orientale Italiana». Cimpuissance de la SDN Conséquente avec elle-même, la SDN condamne l’Italie dès le début de l’agression et, le 5 octobre 1935, demande à la France et à l’Angleterre d’appliquer à son encontre des sanctions economiques. Les gouvernements français et anglais (qui possèdent eux-mêmes d’immenses empires coloniaux) s’exécutent avec réticence.

Ils répugnent à se brouiller avec le Duce à un moment très critique our l’Europe. b) La guerre d’Albanie : (à chercher par l’élève Contrat : être capable de décrire les causes, le déroulement, l’impuissance de la SDN et la passivité des démocraties dans le conflit sino-japonais et la guerre d’Éthiopie. Activités : en 20 mn et individuellement 1-Trouve le prétexte de l’agression de la Mandchourie, 5 aspects de son déroulement, les preuves de l’impuissance de la SDN et de la passivité des démocraties. -Trouve au moins 3 causes 1 rétexte, 5 étapes du déroulement de la euerre 8 47 2-Trouve au moins 3 causes, 1 prétexte, 5 étapes du éroulement de la guerre d’Ethiopie et les preuves de l’impuissance de la SDN et de la passivité des démocraties. Travail de recherche : la guerre d’albanie Evaluation : sujets type bac : 1 -Explique la part de responsabilité du japon et de l’Italie dans l’éclatement du second conflit mondial. 2-Dégage la responsabilité de la SDN et des démocraties dans les agressions japonaises et italiennes. – Les agressions allemandes Les coups de poker de Hitler obéissent à un scénario immuable comportant trois temps : déstabilisation interne du territoire convoité par une intense agitation des groupes pangermanistes u pro-nazis implantés localement ; intimidation des dirigeants soumis à des exigences croissantes présentées sous forme d’ultimatum ; enfin annexion rapide par pénétration de troupes allemandes a- L’annexion de l’Autriche : L’Anschluss ( mars 1938) : Créée par le traité de Saint-Germain-en-Laye la petite Autriche apparaissait comme une proie évidente dans l’optique de la construction de la grande Allemagne.

Après la mort du chancelier autrichien Dollfuss, assassiné par les nazis autrichiens, Schuschnigg lui succède. Mais les nazis dirigés par Seyss-Inquart entretiennent une intense agitation que e chancelier tente vainement d’endiguer. le 12 février 1 938 le chancelier Schuschnigg est convoqué par Hitler dans sa résidence bavaroise. Ce dernier l’accable d’injures et sous la menace d’une intervention militaire allemande, il le somme de nommer Seyss-Inquart, chef du parti nazi autrichien, comme ministre de l’intérieur.

De retour à Vienne, Schuschnigg prévoit d’organiser un référendum sur le problème de l’indépendance de son pays le 13 Mars 1938. Pris de court, Hitler brusque son action : le 1 9 47 l’indépendance de son pays le 13 Mars 1938. Pris de court, Hitler brusque son action : le 1 1 Mars Seyss-Inquart somme Schuschnigg de renoncer au plébiscite et celui-ci cède devant la terreur que sèment les nazis dans tout le pays.

Devant une situation devenue confuse et sous la pression de Goering. Schuschnigg démissionne et le président s’incline. Aussitôt, Seyss- Inquart devient chancelier. Ce dernier fait appel aux troupes allemandes qui occupent tout le pays sans rencontrer la moindre résistance. L’AnschIuss est ratifié par 96% de voix devant le regard impuissant de la SDN ; la France et la Grande-Bretagne se contentent de simples protestations. 00F