Medvedev Yevgeny 201006 PhD Thesis

Medvedev Yevgeny 201006 PhD Thesis

LA THÉORIE DE LA LECTURE CHEZ MARCEL PROUST Par Yevgeny Medvedev A thesis submitted in conformity With the requirements for the degree of Doctor of Philosophy Graduate Department of French University of Toronto @ Copyright Yevgeny Medvedev, 2010 Sni* to View Résumé de la thèse « chez Marcel Proust » déposée pour la soutenance au Département d’Etudes Françaises de l’Université de Toronto pour le diplôme de PhD octroyé en 2010.

L’écriture en tant que forme de communication se prête à une analyse bipartite : (1) l’auteur dans son rapport au texte – le côté rhétorique ; (2) le lecteur dans son effort nterprétatif face à ce même texte – le côté herméneutique. Face à la multitude de réflexions traitant les particularités génétiques et poétiques de la Recherche, il y a une pénurie de critiques qui, au lieu de privilégier une des parties susmentionnées, posent le regard sur les deux à la fois dans un but d’en observer des interactions. L’entrecroisement des stratégies d’écriture et des synthèse.

Cette approche consiste en une hybridation entre la rhétorique, en tant qu’art de persuader, et la psychanalyse pour en arriver à l’herméneutique, ou à un produit de l’effort interprétatif. La psychanalyse ustifie et délimite l’enquête sur les

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
processus rhétoriques de la production de l’énoncé. De l’autre côté, l’impact de la rhétorique sur l’herméneutique se facilite par la subversion. Cette notion herméneutico-rhétorique emprunte à la théorie des horizons d’attente de Jauss et s’inspire de l’argumentum ad hominem de la rhétorique classique.

J’utilise cette notion synthétique pour étudier l’implication du lecteur dans la diégèse et pour explorer la manière dont une telle implication intéressée influence l’interprétation. L’application de cette méthode de travail au texte de la Recherche e fait le long les trois axes. Le premier s’interroge sur la communication, cherchant à l’expliquer à parti des obstacles qui l’empêchent. Le résultat de ce parcours est l’observation que la communication se réalise lorsqu’un sujet communiquant devient aussi un objet.

Le deuxième axe place les défis communicatifs dans le contexte des enjeux entre le particulier et le général – contexte du problème herméneutique. Sur le troisième axe se range la discussion de la prise de possession à laquelle est censée aboutir la résolution du problème herméneutique. J’ex li ue ue, par l’entremise de ‘introiection et de commencer par la problématisation du sujet et par sa transformation en objet. l. QUE SIGNIFIE LA COMMUNICATION ET COMMEN SE COMMUNIQUE LA SIGNIFICATION 21 COMMUNICATION .

DES OBSERVATIONS GÉNÉRALES AU CAS PARTICULIER DE LA RECHERCHE Composantes du modèle de David Berlo dans la Recherche . SUBVERSION RHÉTORIQUE ET HERMÉNEUTIQUE CLASSIQUE … 24 Quelques fondements de l’herméneutique classique…… — … 25 Subversion rhétorique ou rhétorique subversive …. 28 HYSTÉRIE, NEURASTHÉNIE ET NÉVROSE . 29 Le refoulement comme base de la névrose… La névrose et le déclenchement de l’effort nterprétatif… • • • La dichotomie entre le soclolecte et l’idiolecte…….. 33 La névrose et le défi de l’acte créateur 35 Le dialogue com …. .. 35 Le dialogue comme domaine de la névrose et espoir de soulagement… ESTHETIQUE DE DOUBLES 39 Double et cercle herméneutique La possession en tant que recherche de la correspondance — Le double comme remède à la porosité des objets du monde Le double en tant que charnière de la compréhension des autres . ÉTYMOLOGIE ONOMASTIQUE 45 Le rôle du nom dans trois âges formant la Le pouvoir constructeur et destructeur de la dichotomie onomastique La quête de la vérité qui s’éloigne 50 L’étymologie onomastique et la problématisation de la lecture 52 HABITUDE ET PASTICHE … 3 De l’autopilote comportemental à rhabitude de pasticher. • • • . … 53 Le pastiche d’autrul dans le domalne de la critique sociale… Le culte de l’imitation comme déguisement de la vacuité de …. 56 Le contact prolongé et le classement de l’objet Les moments privilégiés en tant qu’atouts du pastiche Le pastiche des grands auteurs comme exercice d’indépendance artistique Critique de l’écriture transitive et plaidoyer pour le pastiche. L’émergence de l’ambivalence : le pastiche de L’auto-pastiche et l’essence des choses … 2 L’habitude comme outil d’investissement du monde par le mol L’habitude estropie la réalité en la rendant communicable 75 L’ambigu’lté ultime de l’Habitude 77 MOMENTS DE LECTURE MOMENTS DE LECTURE 78 préalables théoriques du concept Le moment de lecture dans la Recherche et son fondement métaphorico-métonymique L’actualisation de l’essence des choses dans un moment de lecture Développement du concept de phénomène sous la plume d’Emmanuel Schopenhauer et le pouvoir de séparer le phénomène de l’idée LECTEUR DE SOI 89 La lecture de soi comme obligation sthétique … 9 Lecture de soi – appropriation de CONCLUSION : DE L’AUTO-LECTURE DU NARRATEUR A CELLE DU LECTEUR La sur-perfection du système épistémologique : la communication au second degré …. … 92 Une rhétorique efficace encourage herméneutique introspective l’exemple des Essais……….. …….. 94 Pour une explication double des difficultés communicatives…. — Du défi communicatif au problème herméneutique — Du défi communicatif au problème herméneutique …… 99 2. LE PROBLEME HERMENEUTIQUE CHEZ PROUST . iv LE PROBLÈME HERMÉNEUTIQUE ET SON ACTUALISATION DANS LE DÉSIR . … 1 Les enjeux du général et du particulier au centre du défi 101 identitaire — La structure bipolaire du monde : représentation et volonté… . … 104 L’espace pessimiste du savoir insuffisant — 107 MOI ÉPARPILLÉ… 11 Influence de Schopenhauer sur l’agencement de la problématique du moi éparpillé Intermittence 115 La structure de l’identité : ipséité et mêmeté ……. 118 La théorie de trois ordres et le problème identitaire . 120 Le moi synchronique et le moi diachronique 123 Argumentum ad hominem comme stratégie rhétorique . … 127 À la déducti stratégie rhétorique …. 27 ? la déduction du moi perdu : la connaissance de …. 129 L’essence des choses et l’essence du moi . …. 132 L’essence des choses dans la dichotomie entre le général et le particulier……….. 134 JALOUSIES INDUCTIVE ET DÉDUCTIVE . 137 Les racines mythiques des contradictions amoureuses : l’amour- passion . …. 137 L’amour chrétien de la créature 140 Amour-passion et amour chrétien : mélange névrotique Un insupportable tête-à-tête avec soi- même… …. 142 L’amour-jalousie en tant que fusion de l’amour-passion et de l’amour chrétien………………………… 144 LE ROLE DE L’ART DANS LE FAÇONNEMENT DU PROBLEME

HERMÉNEUTIQUE … 147 Critique de la voie du savoir par la raison expérimentale……………… 147 La théorie spéculative et son rôle dans la construction du signe esthétique 150 Le Célibat artistique et l’idolâtrie . artistique et Vidolâtrie 152 Elstir et festhétique impressionniste . 155 L’émergence de l’unité nouvelle et l’essence des choses… … -157 La fusion des arts dans la création de l’unité nouvelle.. …. 165 Esthétique de couches, rhétorique de répétition et essence des choses . … 168 Le chevauchement des genres comme stratagème romanesque………… ……………………… 0 Lecture créatrice et contemplation engagée 172 LE CHRONOTOPE… 174 Le chronotope en tant qu’unité élémentaire de la perception…….. — …. 174 Le chronotope de la perception . 177 Le grand principe d’altérité et d’hétérogénéité et les défis de communication — … -178 Espace, lieu et refiguration de Funivers …. 182 romanesque… Les subjectivités se parlent ou le dialogisme — dialogisme …. 183 L’insertion affective bakhtinienne et l’oubli intellectuel proustien… … 186 CONCLUSION : CHRONOTOPE, CERCLE HERMENEUTIQUE ET COMMUNICATION DE L’ABSENCE . ……… 188 3.

VOUS DESIREZ L’AUTRE ? LISEZ. LE. LA LECTURE EN TANT QUE FORME DE POSSESSION.. 191 LE CONCEPT DE POSSESSION DANS LA CRITIQUE PROUSTIENNE 91 possession et structure de déslr — 194 LES BASES PSYCHANALYTIQUES DE LA POSSESSION : PROJECTION, INTROJECTION ET INCORPORATION… 196 Symbole-chose et symbole opérant . 196 La projection : la formation de l’imago parentale 199 L’introjection ou l’intériorisation de l’imago. ……. 200 L’incorporation et l’amour 202 La possession comme induction ………………………… 207 La scène originaire dans le cercle herméneutique…. … 209 LA PERCEPTION COMME PRISE PAGF 91