L’Organisation internationale du travail

L’Organisation internationale du travail

Organisation internationale du travail l. Introduction L’organisation internationale du travail (OIT) estune institution tripartite spécialisée de l’ONU qui rassemble gouvernements, employeurs et travailleurs de ses Etats membres dans une action commune pour promouvoir le travail décent à travers le monde. Son siège est à Genève en Suisse et son Dlrecteur général est Guy Ryder depuis 2012[.

L’organisation reçoit le Prix Nobel de la paix en 1969. Il. Origines et histoire L’OIT a été fondée en qui a mis fin à la Pre s’inscrivait dans le dr or 5 19 du ité de Versailles, a création de l’OIT laquelle une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice soclale. Les premières années Dès les premières années de sa création, l’OIT a apporté des contributions décisives au monde du travail.

La première session de la Conférence internationale du Travail, réunie à Washington en octobre 1919, adopta les six premières conventions internationales du travail, qui portent respectivement sur la durée du travail dans l’industrie, le chômage, la protection de la maternité, le travail de nuit des femmes, l’âge minlmum et le travail de nuit des jeunes dans l’industrie. La Grande Dépression et la guerre aux problèmes du monde

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
du travail, les Etats-Unis devinrent Membre de l’OIT en 1 934, même s’ils persistèrent à ne pas intégrer la Ligue des Nations.

Les années d’après-guerre C’est l’Américain David Morse qui fut le Directeur général du BIT entre 1948 et 1970. Pendant cette période, le nombre d’Etats membres doubla, « Organisation prit son caractère universel, les pays industrialisés devinrent minoritaires en son sein par rapport aux pays en développement, tandis que le budget de l’organisation était multiplié par cinq et le nombre de ses onctionnaires par quatre. En 1960, l’OIT créa à Genève l’Institut international d’études sociales et, en 1965, elle ouvrit à Turin son Centre international de formation.

L’organisation reçut le Prix Nobel de la paix en 1969, l’année de son 50e anniversaire. l. Structure et Fonctionnement 1 – Constituants tripartites L’Organisation internationale du Travail (OIT) est la seule agence des Nations unies dont les membres sont des représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs. Cette structure tripartite fait de l’OIT un forum unique où les ouvernements et les partenaires sociaux de ses Etats Membres peuvent discuter ouvertement, en toute liberté, de leurs expériences et comparer leurs politiques nationales.

Etats Membres Aujourd’hui, IOIT compte 183 Etats Membres. En plus des Etats qui étaient déjà membres de l’Organisation internationale du Travail le 1er novembre 1945, tout Etat membre fondateur des Nations Unies et tout nouvel Etat admis comme membre de l’ONU par décision de l’Assemblée générale a vocation à devenir membre de l’OIT en c membre de l’ONU par décision de PAssemblée générale a ocation à devenir membre de l’OIT en communiquant au Directeur général son acceptation formelle des obligations découlant de la Constitution de l’organisation.

Organisations de travailleurs Les syndicats libres sont des institutions démocratiques, des associations spontanées de travailleurs qui souhaitent faire avancer leurs droits en tant que travailleurs et citoyens. En dépit de l’interdiction du droit de se syndiquer qui prévaut dans de nombreux pays, le mouvement syndical international est l’organisation la plus nombreuse et la plus représentative au monde basée sur Fadhéslon volontaire.

Organisations d’employeurs Les organisations d’employeurs sont des institutions créées pour organiser et promouvoir les intérêts collectifs des employeurs. Elles jouent un rôle crucial pour forger un environnement propice à des entreprises compétitives et durables, capables de contribuer au développement économique et social. Elles proposent des services qui améliorent et orientent la performance Individuelle des entreprlses. – Conseil d’Administration du BIT Se réunit trois fois par an à Genève Oriente les travaux de l’OIT, établit le qu’il soumet ensuite ? a Conférence pour adoption Joue un rôle dans le contrôle de l’application des normes internationales du travail Elit le Directeur général du BIT et les membres des organes de contrôle de FOIT 3 – Bureau International du Travail Le Bureau international du Travail est le secrétariat permanent de l’organisation internationa Il sert de quartier général permanent de POrganisation internationale du Travail.

Il sert de quartier général à rensemble des activités de l’organisation qu’il met en œuvre sous le contrôle du Conseil d’administration et sous l’autorité du Directeur général. Le Bureau emploie quelque 2 700 fonctionnaires de plus de 150 pays au Siège à Genève et dans 40 bureaux dans le monde. Parmi eux, environ 900 dans le cadre de programmes et projets de coopération technique. Le Bureau comprend aussi un centre de documentation et de recherche, ainsi qu’une imprimerie qui publie de multiples études spécialisées, rapports et revues. – Tribunal administratif de l’OIT Le Tribunal examine les plaintes relatives à l’emploi des fonctionnaires du Bureau international du Travail et des autres organisations internationales qui ont reconnu sa compétence. Le Tribunal administratif de l’organisation internationale du Travail est l’héritier du Tribunal administratif de la Société des Nations qui fut compétent de 1927 à 1946 pour examiner les plaintes formées contre le Secrétariat de la SDN et contre le Bureau international du Travail.

Le Tribunal est composé de sept juges de nationalités différentes, comme c’était déjà le cas pour le Tribunal administratif de la SDN. Ils sont nommés par la Conférence internationale du Travail sur recommandation du Conseil d’administration du Bureau international du Travail pour un mandat renouvelable de 3 ans. Il. Mission et objectifs Le but fondamental de l’OIT aujourd’hui est de promouvoir l’accès des hommes et des femmes à un travail décent et productif dans des conditions de liberté, hommes et des femmes à un travail décent et productif dans des conditions de liberté, d’équité, de sécurité et de dignité humaine.

L’OIT a pour vocation de promouvoir la justice sociale et les droits internationalement reconnus de la personne humaine et du travail. Elle remplit ainsi sa fonction première qui consiste à œuvrer en faveur de la paix sociale, condition essentielle ? la prospérité. Une des priorités actuelles de l’OIT est de favoriser la création d’emplois décents et Fémergence d’un contexte économique et de conditions de travail permettant aux travailleurs et aux chefs d’entreprise de participer aux efforts en vue de la paix durable, la prospérité et le progrès social.

Ill. Coopération Maroc / OIT Le Maroc a ratifié 49 Conventions dont 7 fondamentales et 3 prioritaires. Conventions non ratifiées et/ou proposées à la ratification: Conventions n095 sur la protection des salaires et la recommandation n085 qui la complète; Convention n087 sur les libertés syndicales; Convention n’ 144 sur les consultations tripartites relatives aux normes internationales du travall, 1978. IV.

Conclusion : La création de l’OIT a constitué la réponse de la communauté internationale à un certain nombre de préoccupations sur le plan sécuritaire, humanitaire, politique et économique. Ainsi, selon les termes du préambule de la Constitution de l’OIT, les Hautes Parties Contractantes étaient « mues par des sentiments de justice et d’humanité, aussi bien que par le désir d’assurer une paix mondiale durable… ».