Lololastreet

Lololastreet

Salut tu va bien _ouai ouai ce serai pour savoir ten ai ou dans ta TPE _Ont a fini on a travailler sur l’impact de l’évolution des technologie et du corp humain sur les performances sprortive _A ok et par exemple pour la natation quelle sont les impacts des nouvelle technologie ? ba pour commencer il y a un ont peut dire que les combinaisons qui sont maintenant interdite par les nouvelle reglementations parue en 2009 ont permis d’améliorer considerablement les performance. Mais il y a aussi les technique d’entrainement et la açon de nager qui a énormement contribuer a cette évolution .

Par exemple la brasse ou les nageurs ont un positionnement des doigt éxact pour 1922, Johnny Weissm er, ors premier homme à na r s. Snipe to View de 50 m, en 59 secon du monde pendant 1 s . Par exemple en célèbre en étant le O m dans des bassln ardera ce record an detien le record du monde avec un temps de 51 s 11 . Aujourd’huit le record est détenue par César Cielo , il date de 2009 en 46. 91 s ri1 na pas été batue depuis car la nouvelle réglementation interdit certain type

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
e combinaison jugé comme trop avantageuse . Cela prouve que c’est principalement grace au nouvelle technologie que les performances s’ameliorent .

Mais ce n’est pas le seul facteur , l’évolution du corp est aussi a prendre en compte par exemple on voit bien que Swipe to View next page ces 2 homme n’etait pas batit de la meme façon . Au entrainement actuel tous les muscles sont travailler pour pouvoir atteindre la performance maximal de chaque sportif _Ah ouai dacord mais la natation c’est un cas spécial non ? ya pas d’autre sport ou les performance sont aussi différentes ? Loin de là mon cadet la natation n’est pas un sport isolée par exemple dans les sport athletique tel que la perche .

Les record du monde se sont énormement améliorer . Le record de france en 1893 était de 2 m 45 soit 2 cm de plus que le record actuel de saut en hauteur sans perche . En 1999 le record de france est de 5m98 détenue par Jean Galifone , en 2014 le record a été battue par Renaud Lavilénie qui a franchi une barre a 6 m 16 soit une augmentation du record de 18 cm en 15 ans et tout ceci grace à l’avancer des technique et srtout l’évolution des perches qui ont maintenant fabriquer avec des espèce chimique inconue auparavant .

Mais dans le cas de la perche ont ne peut pas parler d’évolution de l’humain car Les detenteur du record du monde ( Renault Lavilénie ) mesure lm 77 ce qui n’est vraiment pas grand pour un perchiste . _Dacord tu m’a parler de l’évolution des performance mais l’évolution de l’humain en soit sa à pas fait énormement progresser le sport ? Si !!! Regarde par exemple la taille de l’homme en général . En 1960 les hommes français mesuraient en moyenne environ m 70 et au 21 em siecle les homme français mesure environ 1 m75 .

C’est une évolution de la tail environ lm 70 et au 2 lem siecle les homme français mesure environ lm75 . C’est une évolution de la taille de environ 5 cm en 40 ans. Cette évolution est principalement du au confort allmentaire des homme français qui ne manque geeneralement pas de nouritue . Cest une avancée non negligeable dans des sport tel que le basquette le saut en hauteur ou meme dans la plupar des sport de cours tel que le 100 m ou le lancer de poid . L’autre fais j’ai lue un article dans science et vie et il disait que le cerveau influençait beaucoup sur les performance est ce que c’est vrai ? Cest totalement vrai . Le cerveau, un organe complexe, il est la tour de contrôle de l’athlète. Le cerveau perçoit, interprète et répond aux stimuli bien avant que ceux-ci ne deviennent conscients à l’athlète. Le cerveau est le siège de la cognition et de la motricité qui permet à l’athlète de pratiquer et d’exceller dans son sport : attention, concentration, mémoire, abstraction, nalyse perceptuelle, vitesse d’analyse et de réaction, kinesthésie, motricité intégrale, vision périphérique, etc.

Le cerveau est un organe d’analyse dynamique dont l’influence de l’environnement et des émotions (stress, humeurs, frayeurs) ont un impact direct sur la performance motrice et cognitive : ex. anticipation, prise de risque, temps d’exécution. Par exemple, les athlètes d’élite doivent faire davantage appel à leurs capacités d’anticipation qu’au processus décisionnel en temps réel. Avec de bonnes capacités d’anticipation, Vathlète est en mesur