Logement Des Etudiants Dans Le Nord

Logement Des Etudiants Dans Le Nord

Sémaphores CROUS ALSACE Le logement étudiant en Alsace Document final du 9 novembre 2006 La région Alsace, à travers divers acteurs comme le CROUS, la Préfecture, le Rectorat, le Pôle Universitaire Européen, etc. , a fait état de certains constats de dysfonctionnement sur son territoire et souhaite aujourd’hui une exploration fine des enjeux posés par le logement étudiant.

Afin de mieux apprécier son intervention future, elle souhaite aujourd’hui approfon logement étudiant, d auxquelles elle fait fa Elle souhaite avoir un logement étudiant et or 131 to View et des contraintes esoins en permettant d’anticiper es situations e crise. Les attentes du maître d’ouvrage sont une connaissance approfondie de la problématique logement étudiant sur la région Alsace, à travers notamment D La réalisation d’un diagnostic complet des effectifs et de la demande en logement étudiant : démographie, composition, évolution, etc. L’analyse fine de l’offre d’hébergement étudiant et des acteurs de l’offre, D L’établissement d’une prospective démographique, La réalisation d’une prospective des besoins en logement, Des préconisations concernant les moyens à mettre en œuvre. Ce rapport constitue un premier rendu intermediaire et concerne 2. 1 – LES EFFECTIFS DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN ALSACE 4 2. 2 – PROFIL DE LA POPULATION ÉTUDIANTE EN

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
ALSACE………… 2. 2. 1 – Grandes caractéristiques…………………. 6 2. 2. 2 – Profil des étudiants selon le type d’hébergement…. 2. 3 – LES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS EN ALSACE.. ?? • • 13 2. 4- QUE RETIENT-ON DE L’ANALYSE DES EFFECTIFS 16 3 – L’OFFRE EN HÉBERGEMEN 3. 1 – LES ACTEURS ET L’OFFRE DU LOGEMENT ÉTUDIANT : étudiant 19 APPROCHE . 18 3. 1. 1 – La part relative des types de logement sur le marché du ogement étudiant… 18 3. 1. 2 – Le parc des acteurs spécialisés privés du logement 3. 1. 3 – Le parc logement des acteurs publics……. „ 3. 1. 4- 23 3. 1. 5 – es foyers . Les 2 Dv 131 24 3. 1. 6 – Les gestionnaires du parc locatif privé diffus 3. 1. 7 – Les projets de résidences étudiantes. . 3. 1. 8 – Répartition quantitative de l’offre.. 3. – L’ANALYSE QUALITATIVE DE L’OFFRE. ‘âge et l’état du 3. 2. 1 -L parc 27 3. 2. 2 – Les typologies et le confort des logement….. 3. 2. 3 – Localisation… 29 3. 24 – Services et prestations………… — 30 3. 2. s _ prix….. 31 Conditions d’accès : bail, dépôt de garantie et 3. 2. 6 36 3. 3 – INTERLOCUTEURS ET AIDES… 37 es nterlocuteurs des étudiants en terme de 3. 3. 1-L logement…. 3. 3. 2 – Les aides disponibles…. 3DF 131 …. 25 … 26 disponibles 39 3. 4 – LE FONCTIONNEMENT DU MARCHE DU LOGEMENT 3. 4. 1 – Le niveau de tension du marché . 3. 4. 2 – Les taux de remplissage des résidences 46 3. 4. – Demande et taux de remplissage pour les cités et résidences universitaires du CROUS…. 47 3. 5 – QUE FAUT-IL RETENIR DE L’OFFRE D’HÉBERGEMENT 44 ETUDIANT EN ALSACE 4 – APPROCHE QUALITATIVE DE LA DEMANDE 0 ÉTUDIANTE… 4. 1 – LE PARCOURS LOGEMENT DES ETUDIANTS.. • • 52 4. 2 – LES CRITERES DE CHOIX… 53 4. 3 – LA SOLVABILITÉ DES ÉTUDIANTS…….. 55 4. 4 – ANALYSE DES INSATISFACTIONS DE LA 57 4. 5 – QUE FAUT-IL RETENIR DE L’ANALYSE QUALITATIVE DE LA DEMANDE ÉTUDIANTE 60 5 – PROSPECTIVE DU LOGEMENT ÉTUDIANT…. — 61 5. 1 – PROSPECTIVE DES EFFECTIFS ETUDIANTS…… 61 4DF 131 5. 2 – PROSPECTIVE QUANTITATIVE DES BESOINS EN 5. – ESTIMATION DE L’ÉVOLUTION QUANTITATIVE DE L’OFFRE EN LOGEMENTS ETUDIANTS…. 5. 4 – PROSPECTIVE : INADEQUATIONS QUALITATIVES EN TERME DE LOGEMENT 67 6 – PROPOSI IONS DE SOLUTIONS……………. 69 6. 1. 1 – Les insatisfactions qualitatives de ceux qui sont logés…. 6. 1. 2 – La problématique de ceux qui ne sont pas Sémaphores CROUS Alsace Logement étudiant 0 Document final L] décembre 2006 D page 4 NOTE METHODOLOGIQUE La présente étude concerne le logement étudiant c’est-à-dire l’ensemble des modes d’habiter des étudiants. C] Par étudlant, il est entendu toute personne qui possède une carte d’étudiant.

Cl Par étudiant étranger, il est entendu toute personne étudiante dont la nationalité n’est pas rançaise quel que soit son lieu de résidence ou le lieu de résidence de ses parents. Deux souscatégories • 31 61 S. I. 1 – Le contexte national et son évolution (Sources INSEE et M EN). 61 5. 1. 2 – Prospective de la région Alsace : la démographie LOGEMENTS. 65 66 logés. • • • • • • • étudiante. 62 leur grande majorité des mêmes droits que les étudiants français et peuvent être assimilés à cette catégorie, Les étudiants étrangers « primo arrivants » sur le territoire présentant une problématlque spécifique.

En ce qui concerne les données statistiques qui ont senti ? ‘élaboration de ce rapport et dont une partie nous a été fournie par les services du SCARE, nous avons utilisé les sources suivantes : Données CROUS (pour les effectifs globaux par ville seulement) : il s’agit de données recensées chaque année par les services du CROUS concernant les effectifs de l’ensemble des formations supérieures disponibles en Alsace et donnant lieu à l’octroi de la carte d’étudiant.

Ces informations font la distinction entre étudiants français et étrangers. Cl Données SISE – Rectorat (limitées aux universités et assimilés) : elles sont issues d’un uestionnaire distribué à tous les étudiants en début d’année universitaire et qui regroupe diverses informations concernant le sexe, l’âge, la nationalité et l’origine géographique, le lieu de résidence des parents, le mode d’hébergement, le lieu et le niveau d’étude, le cursus d’étude, la CSP des parents, etc.

Ces données ne sont pas disponibles brutes mais par le biais de tris afin de préserver la confidentialité des informations recueillies. Elles offrent l’avantage de permettre d’obtenir des séries sur plusieurs années et d’effectuer des tris croisés. Elles présentent l’inconvénient de ne pas concerner l’ensemble de l’enseignement supérieur ; de plus, ces informations sont purem ; elles sont parfois fiable. Données qualitatives recueillies par le biais d’entretiens auprès des acteurs du logement étudiant à Strasbourg, Mulhouse et Colmar.

L’objectif était idéalement d’obtenir des informations les plus détaillées possibles pour chacune des grandes villes étudiantes de l’Alsace, Strasbourg, Mulhouse et Colmar, en donnant une photographie de la situation en 2005 et en évaluant l’évolution de cette situation sur la période la lus longue possible Cet objectif a été réalisé au mieux en tenant compte des difficultés suivantes D Le fait d’utiliser plusieurs sources recouvrant différents secteurs géographiques et différents effectifs (car n’incluant pas e même nombre de formations) rend parfois difficiles certaines comparaisons, D Le détail pour chacune des villes n’a pas pu être fourni pour tous les thèmes d’analyse, Sémaphores CROUS ALsace 0 Logement étudiant 0 Document final L] décembre 2006 D page 1 Les données SISE et notamment certains tris, n’ont pas pu être tous utilisés notamment par anque de représentativité (pas assez d’items renseignés) par manque de fiabilité (selon certains croisements le nombre total d’étudiant change), par manque de cohérence (pas exactement les mêmes données renseignées entre 2 périodes), Certains thèmes d’analyse ne sont pas disponibles sur une période longue et on ne peut donc pas fournir d’évolution, C] Certains tris n’ont pas été inclus car ils n’apportaient aucun élément nouveau à l’analyse. 131 fait de progression sur, ou à partir de, très petites valeurs absolues. Les pourcentages des tableaux ont été arrondis (sans décimales).

O Glossaire AES : Administration Economique et sociale APL : Aide personnalisée au logement ALS : Allocation logement social BGE : Boursier d’un gouvernement étranger BEF : Boursier du gouvernement français BTS : Brevet de Technicien Supérieur CPGË : Classe Préparatoire aux Grandes Écoles CLOUS : Centre Local des Œuvres universitaires et Scolaires CROUS : Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires CSP : catégorie socio-professionnelle, CUS : Communauté Urbaine de Strasbourg Cycle O : essentiellement composé des DAEIJ = Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires DSE : dossier social étudiant ERASMUS : programme d’échange européen (comme ECI DE, SOCRATES, etc. ) INSA : Institut National des Sciences Appliquées final C] décembre 2006 û page 2 IUT : Institut Universitaire de Technologie LMD : Licence (3 ans), Master (2 ans), Doctorat (3 ans). La réforme LMD, outre qu’elle supprime le niveau DEUG dans les universités, instaure également un fonctionnement en nombre de semestres (6 pour la licence, 4 pour le Master, 6 pour le Doctorat) à valider dans n’importe quelle université européenne appliquant la réforme. LMP : Loueur de meublés professionnel

LMNP : Loueur de meublés non rofessionnel MEN : Ministère de l’Educ 8CF 131 Université Robert Schuman ULP : Université Louis Pasteur Sémaphores CROUS Alsace Cl Logement étudiant C] Document final D décembre 2006 C page 3 2- LA POPULATION ETUDIANTE : EFFECTIFS ET DÉMOGRAPHIE Dans cette partie effectifs et démographie, nous analysons les effectifs étudiants en Alsace au moyen de différentes sources statistiques et selon divers angles : effectifs par cycles et filières, profil de la population étudiante, étudlants étrangers. Certalns tableaux et graphiques sont accolés au texte, d’autres ont été envoyés en annexe dans un souci d’allégement de la présentation. 2. 1 LES EFFECTIFS DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR EN ALSACE Cf. ableau et graphes ci-contre + 1 tableau et 2 graphiques en annexe (Source CROUS Alsace) Les effectifs de l’enseignement supérieur en Alsace ont été étudiés par le biais des données CROLJS qui sont présentées comme proches de l’exhaustivité et qui couvrent, en tout cas, un plus grand nombre de formations que les chiffres du Rectorat. Les données CROUS n’ont été utilisées que dans la partie 2. 1 et ont été préférées aux données de l’Atlas régional du Ministère qui nnoncent de possibles doublons dans son recensement. A la rentrée 2005, les 65 000 étudiants alsaciens se partagent entre le Bas Rhin, 82%, et hausse de la rentrée 2005 peut être due à un premier impact de la réforme CMD qui en décourageant fortement l’arrêt des études à bac+2 et en portant la durée minimum à bac+3, crée une augmentation mathématique des effectifs.

Le département du Bas Rhin a suivi, à son échelle, le même type de progression depuis 1994. Le Haut Rhin affiche une progression en 2 temps : une augmentation régulière de 1994 à 1998 puis une relative tagnatlon de 1999 à 2005 sans reprise à la dernière rentrée tout en atteignant un nombre d’effectifs supérieur à celui de 1994 (+1 sur la période). Cette forte progression s’est réalisée sur des effectifs plus faibles puisque le Haut Rhin ne représente en 2005 que des effectifs régionaux. La part de l’ensemble des Universités est toujours largement dominante dans les effectifs étudiants et s’est maintenue sur l’ensemble de la période ; elle représente 75% des effectifs dans le Bas Rhin et 66% dans le Haut Rhin.

En Alsace, des étudiants étaient à l’Université ? a rentrée 2005 contre 75% à la rentrée 1994. A la rentrée 2004 et selon les chiffres du CROUS, les étudiants de nationalité étrangère (résidents et nan résidents confondus) représentaient près de de la population étudiante régionale au lieu de 12% en final D décembre 2006 C page 4 Au sein de l’évolution des effectifs globaux, le segment des étudiants étrangers affiche une progression particulièrement forte (+20% entre 1994 et 2004), notamment le Haut Rhin qui a doublé ses effectifs étrangers sur la période tandis que ceux du Bas Rhin progressaient de 15%. Cependant à la rentrée 2 ID 31