livre Les Voisins

livre Les Voisins

Nous avons tous une perception différente de la vie qui nous entoure. Chacun la critique à sa manière. Par exemple, certains peuvent penser que celle-ci est absurde et ainsi écrire des textes et des pièces de théâtre qui se basent sur des événements réels (ou pas), mais qui les transforment en absurde ou accentuent leur côté absurde pour démontrer leur façon de penser. C’est le cas, je crois, pour la pièce Les voisins de Claude Meunier et Louis Saia.

Ce qui nous amène à réfléchir à cette question; puisque la pièce illustre une critique sociale et que cette critique est teintée ‘humour absurde, peut-on dire que cette pièce présente un portrait juste et réaliste de la société? C’est sur cette question que je vais donner mon point de vue avec deux arguments. Ceux- ci expliqueront pour portrait juste et réali ce présente un n premier lieu, je vais d lieu, des relations parler des relations e e v, • p g de couple.

Les relations entre voisins : Les relations entre voisins sont souvent des relations ambivalentes, on ne sait pas trop comment réagir. Les sujets de conversations sont très sou Swipe to page souvent banals, on parle de la pluie et du

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
beau temps, du uartier, etc. Très souvent, on veut remplir les malaises ou éviter les situations malfaisantes. On ne se connait pas vraiment et l’on n’a jamais vraiment pris le temps de se connaitre. Comme le titre l’indique, le livre Les voisins exploite ce genre de relation en y ajoutant bien sûr le côté absurde.

Ce côté absurde va accentuer et exagérer certains aspects et actions de ces relations, mais leurs bases seront toujours réelles. Par exemple, pour démontrer le manque de sujet de conversation entre voisins, on peut voir dans le texte, par les didascalies, que les personnages cherchent quoi dire. Exemple : p. 7, discussion entre Bernard et George : « Bernard. Ah ben quen! Qu’est-ce tu fais ici? George. Aucune idée (Temps. ) Pis toi? Es-tu après couper ta haie, coudonc?

Un autre exemple est que certaines scènes ou discussions démontrent la banalité des sujets de conversation, si nous reprenons le même extrait que plus haut, on voit que leur sujet de conversation n’est pas élaboré. Car, ils parlent de la hale de George. Les relations de couple : Dans un couple ayant plusieurs années de vécu, on entend souvent les mêmes choses d’un couple à l’autre. Entre autres, les femmes ne se sentent entend souvent les mêmes choses d’un couple à l’autre.

Entre autres, les femmes ne se sentent pas écouter et ont l’impression que leur conjoint n’est pas capable de communiquer. Les hommes eux de leur part trouvent que leur femme se plaigne de tout, trop souvent. Dans les couples du livre les VOISIns c’est, je crois, ce qui est mis le plus en scène. par exemple, les hommes n’écoutent pas ce que leur femme dit : p. 24 discussion entre Laurette et George : « Laurette. Me semble que c’était différent avant… Georges. Ben aujourd’hui aussi c’est différent, non? Laurette, un peu agressive. Tu comprends pas Georges… ?. Deuxième exemple, les hommes trouvent que les femmes chialent trop : p. 27, même scène que plus haut « George. Wô ! Hey, ça faire là, hein! Ça va faire l’énervage. Y a moyen de faire une crise comme du monde, me semble… » En conclusion, dans ce texte, je vous ai expliqué mes deux arguments du pourquoi je trouvais que la pièce Les VOISIns représentait un portrait juste et réaliste de la société ceux-ci portaient sur les relations entre voisins et sur les relations de couple. À vous maintenant de nous faire part de votre opinion sur le sujet! 3