LITSO

LITSO

BEL KHATTAB Fadwa 2nde1 or 8 LITTERATURE ET SOCI Sni* to View « LES ŒUVRES SCAN E A NOSJOURS » Année 2014-2015 Mme Goursolas SOMMAIRE l’œuvre évolue. Il. Compte-rendu synthétique de deux textes aux choix 1 . Lysistrata,Aristophane Lysistrata, a été écrite en 411 avant Jésus-Christ, par Aristophane, auteur grec de FAntiquité. Aristophane est le premier dramaturge connu à offrir des comédies au public grec. Il en compose plus de 40, dont 11 parviendront jusqu’à nous, parmi lesquelles Les Acharniens (-425), Les Nuées (-423), La Paix (421), L’Assemblée des femmes (-392).

Son style, un mélange de poésie, dihumour et de grossièreté est inédit et rend ses pièces très populaires. Aristophane y critique les institutions, la politique et y promulgue des valeurs telles que la paix ou la sagesse. Lysistrata a été composée dans un contexte politique particulier : en effet, en 411 avant Jésus-Christ,Athènes est en guerre avec la Sparte c’est la guerre du Péloponèse. Elle s’achèvera en 404 avant Jésus- Christ par la capitulation d’Athènes. La cité devra également faire obstacle à la tyrannie des Trente, installée par les Spartiates.

Le ontexte politique est donc très tendu à ce moment là. Dans la scène étudiée, on assite à une assemblée de femmes

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
qui viennent de part et d’autres de la Grèce, rassemblées par Lysistrata, citoyenne Athénienne, aussi rusée qu’audacieuse pour un plan qu’elle expose à Myrrhine,Lampito et Calonice. Son but étant de faire cesser la guerre pour faire revenir les hommes,elle propose à ses amies de faire une grève du sexe. Celles-ci sont tout dabord réticentes mais se mettent finalement d’accord,acceptent le plan de Lysistrata et décident de prouver leur engagement par n serment.

Le plan d’accord,acceptent le plan de Lysistrata et décident de prouver leur engagement par un serment. Le plan de Lysistrata ne consiste pas seulement à faire une grève du sexe,elle souhaite également s’emparer de l’acropole,le lieu le plus important tant politiquement que religieusement. Cette œuvre n’était pas tant perçue scandaleuse à cause du sexe, au Ve siècle avant Jésus-Christ, le sexe n’est absolument pas tabou cependant cela doit rester de l’ordre du privé.

L’obscenité était même considérée comme étant constitutif de la comédie, irtuosité langagière avec de nombreux jeux de mots, des allusions et des métaphores. Ce n’était donc pas du tout un motif fort de transgression. On pourrait également penser que cette œuvre est scandaleuse car les femmes sont en quelques sorte émancipées et qu’elles participent à la vie politique de la cité. Cependant,le but de Lysistrata et des amies dans cette pièce est de rétablir l’ordre et de reprendre leur quotidien domestique. _es hommes sont eux représentés de manière grotesque,ils sont affaiblis (exemple : le magistrat travesti),l’incapacité politique des athéniens a ce moment-là,c’est ette représentation des hommes qui est scandaleuse. La visée d’Aristophane est ici de dénoncer la guerre avec cette pièce pacifiste. Les termes utilisés par les personnages sont quelquefois plutôt crus et le registre de langue peut paraître légèrement vulgaire. Les sous-entendus sont nombreux et cela permet par exemple à Calonice de prendre le mot affaire dans un sens obscène.

La pièce, qui tire principalement ces allusions du texte antique, en devient texte antique, en devient comique. Dans l’Iliade, d’Homère, Hector dit à sa femme, Andromaque : « La guerre sera l’affaire des hommes. ? Cette citation sera reprise par Lysistrata qui dira : « La guerre sera l’affaire des femmes. » 2) L’Ecole des femmes,acte Il,scène 5 L’École des femmes est une comédie de Molière en cinq actes et écrite en alexandrins. Molière est un dramaturge,auteur de comédies,mais aussi un comédien et chef de troupe de théâtre français qui Sest illustré au début du règne de Louis XIV.

Cet extrait met en scène Arnolphe et sa pupille,Agnès et se repose sur un quiproquo qui engendre le comque„. ou le scandale. En effet, Arnolphe a apprit que pendant son absence, Agnès a eçu les visites d’un jeune homme, nommé Horace, ce qui lui a fortement déplu, il demande alors des explications à la jeune fille, qui naivement lui raconte iasme tous les détails de « aparté » d’Arnolphe représentent sa jalousie, sa peur d’être cocu, ce sont les réactions du jaloux. Pourquoi cette scène a-t-elle fait scandale ?

L’Ecole des femmes a eu un énorme succès avec d’importantes recettes. Cependant les réactions sont partagées, certaines personnes ont considérés cette pièce comme étant obscène, scandaleuse et blasphématoire. En 1662, l’École des Femmes, par es bouffonneries irréligieuses et par ses indécences, a soulevé contre Molière le parti des dévots, de tous ceux qui suivaient plus ou moins le mouvement janséniste ou qui obéissaient aux principes de la réforme religieuse. Selon Bossuet, c’est « l’équivoque la plus grossière dont on ait jamais infecté les oreilles des chrétiens. ? Molière a répondu face à ces critiques par une autre petite pièce nommée La critique de fEcole des femmes, elle met en scène trois amies qui discutent de ce « scandale ». Uranie et Elise ont appréciée la pièce contrairement à Climène qui, elle la trouve candaleuse. on assite alors à un débat où Climène est tournée en ridicule. Ce « le » est tout simplement comique, c’est seulement un article défini et vide de sens… Aujourd’hui, cette pièce n’est plus considérée comme scandaleuse ou obscène car elle n’est fate que de sous-entendus et les mots ne sont pas explicites. Ill.

Présentation et commentaire d’une œuvre personnelle. L’Olympia,Manet, 1863 1)Présentation de l’œuvre L’Olympia est un tableau r uard Manet en 1863 et PAGF Manet en 1863 et conservé au musée d’Orsay. Ce tableau est refusé au Salon de 1863. Manet ne le présentera pas au Salon des Refusés de 1863. L’œuvre sera finalement acceptée et présentée au Salon de 1865. L’œuvre, qul allait susciter un scandale encore plus important que le Déjeuner sur [‘herbe, représente une femme nue, le pied gauche encore chaussé, allongée sur un divan dans un intérieur décoré de tentures et de tapisseries.

Posée sur deux oreillers satinés, elle est accoudée sur son bras droit, la main gauche sur la naissance de ses jambes, le regard porté vers le spectateur. Une femme noire, derrière le lit, lui présente à droite un bouquet e fleurs devant un fond vert ; un chat noir se dresse sur l’extrémité droite du lit, la queue levée. 2) Contexte de l’œuvre En 1863, Victorine Meurent, modèle préféré de Manet dans les années 1860, pose pour ce nu jugé à l’époque comme le plus scandaleux des nus féminins jamais peints.

Si l’œuvre est acceptée au Salon de 1865, c’est que le jury craint Forganisation d’un nouveau « Salon des refusés », comme en 1863. Mais elle fut ridiculisée et injuriée avec une rare violence, ce qui affecta Manet, qui cherchait à s’inscrire dans la suite des maîtres du passé. Certains pourtant, comme Zola, surent déceler la modernité de cette œuvre offerte à l’Etat en 1890 grâce à une souscription publique organisée par Claude Monet. 3)Le scandale En 1863, le nu n’est pas un sujet nouveau dans l’histoire de la peinture.

Les Vénus et autres odalisques font partie des grands classiques de l’art. Elles incarnent les grands personnages de odalisques font partie des grands classiques de l’art. Elles incarnent les grands personnages de l’Antiquité et sont prétextes à de véritables prouesses picturales. Mais il n’y rien de mythologique dans cette Olympia. Avant cela, jamais le nu n’avalt été utilisé pour décrire avec réalisme une simple prostituée du Second Empire !

La scène est sans équivoque, de la servante apportant un bouquet de fleurs à la présence symbolique d’un chat noir à ses pieds, le tableau de Manet est reçu comme une pure provocation. plusieurs générations avec leurs œuvres « scandaleuses » ? » Réponse : « Je pense que l’on retient plus facilement une œuvre qui nous a choqué, en effet surtout si c’est une œuvre qui a causé un scandale au sein de la société car cela marque les esprits, près, je ne pense pas que la volonté de tous les auteurs est de nous marquer à travers leurs œuvres mais plutôt de nous délivrer un message, qu’il nous plaise ou non. ? Seconde personne Question : « Quel âge avez-vous ? » Réponse : « Je m’appelle Vincent, j’ai 28 ans. » Question : « Avez-vous le souvenir d’une œuvre qui vous a particulierement choquée ? » Réponse : « Oui, récemment, Il s’agit d’une œuvre éphémère grand format en plastique vert qui était exposée Place Vendôme à Paris, elle a été commandée par la FIAC et signée de l’artiste américain Mc Carthy. » Question : « Pourquoi est-ce que cela vous a-t-il choqué ? ? Réponse : « Cette « œuvre » fait autant penser à un arbre par sa forme et sa couleur, qu’à un plug anal géant, un sextoy donc je ne pense pas que cela ait sa place exposée en plein cœur de paris. C’est une offense. » Question : « Cette œuvre vous choque t’elle encore aujourd’hui ? » Réponse : « Oui, même si elle a été détruite. » Question : « Pensez-vous que les auteurs ont une volonté de marquer une société ou pl rations avec leurs œuvres marquer une société ou plusieurs générations avec leurs œuvres