L’image corporelle et l’estime de soi

L’image corporelle et l’estime de soi

L’image corporelle et l’estime de soi L’image corporelle est la façon dont une personne perçoit son corps. Cest « la perception systématique, cognitive, affective, consciente et inconsciente qu’un individu a de son corps, une perception qu’il acquiert au cours de son développement et ? travers ses relations sociales ». une personne qui est insatisfaite de son corps a une image corporelle négative.

Une personne qui est satisfaite de son corps a une image corporelle positive. Cette perception peut comporter des pensées et des sentiments négatifs sur : le poids; la taille; la couleur de peau; ‘ethnicité,’ la maturation physiq or 2 Sni* to View toute autre caractéristique physique. L’image corporelle est un phénomène complexe fortement influencé par l’environnement (la famille, les pairs, les enseignants, les médias, etc. ). ne image corporelle négative peut provenir d’une perception (réelle ou non) que l’on se fait de sa propre silhouette. Conséquences d’une image corporelle négative sur la santé Les régimes nuisent à la croissance, à la puberté et à la maturation osseuse. Les adolescents qui sont encouragés ? suivre une diète sont deux fois plus à risque d’être obèse ans plus tard et ceux qui utilisent des méthodes extrêmes pour contrôler leur poids risquent

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de conserver ces mauvaises habitudes.

Des troubles de l’alimentation : anorexie et boulimie L’insatisfaction corporelle ou une préoccupation excessive ? l’égard du poids peut mener au développement de troubles alimentaires. Suivre un régime quand on est très jeune peut entraîner des troubles alimentaires et des complexes (anorexie, boulimie, hyperphagie boulimique, dysmorphie musculaire, complexe d’Adonis) L’apparence physique est souvent la cause d’intimidation chez les jeunes. Les commentaires négatifs (gars maigrichons, adolescentes avec un surpoids, handicap, etc. peuvent influencer la perception des jeunes quant à leur image corporelle. Par exemple, 30 % filles et 25 % des garçons avec un surplus de poids ont été intimidés par leurs pairs. Les enfants obèses qui sont intimidés risquent de développer des comportements malsains avec l’alimentation (ex. : consommation excessive de nourriture), ont une pauvre estime de soi et sont beaucoup plus critiques envers leur image corporelle. Les filles ont tendance à vouloir maigrir pour ressembler aux mannequins.